Les "chouchous" des tambouilleuses : Gros plan sur le tea tree.



Mais non, rien à voir avec le théier, hein !

Ça, c’est la faute au Capitaine Cook et à Joseph Bank.
Comment ça, vous ne les connaissez pas ?
Non ?
Bon, à la fin du XVIIIème siècle, (18ème ^^) ces deux là ont découvert (découvert, façon de parler, hein, les arborigènes l’utilisaient depuis un bail ) cet arbre, et l’ont baptisé « Arbre à thé ».


C’est quoi le tea tree ?

Le tea tree, littéralement arbre à thé, tant qu’à faire, utilisons le français, hein !
Il s’agit d’un arbre originaire d’Australie, le Melaleuca alternifolia. 
On le trouve surtout  sur la côte nord  de New South Wales.



Cet arbre est de la famille des myrtacées ( mytaceae )




Il peut faire jusqu’à 6 mètres de haut, a des feuilles persistantes (genre y’en a tout le temps quoi ! ) et on le  trouve dans les climats tropicaux.
Les feuilles sont de couleurs vives, et les fleurs sont blanches, et ressemblent un peu à du coton.


Jeune feuillage ( traduction littérale xD)


On fait quoi avec le tea tree ?

Les feuilles de l’arbre à thé sont utilisées pour deux choses :
  •        L’huile essentielle de tea tree
  •        L’hydrolat de tea tree.


La production d’huile essentielle de tea tree
                                                                                              
Comme je l’ai dit plus haut, la partie de la plante utilisée est la feuille.
A partir de 100 kg de feuilles, on obtient 1kg d’huile essentielle, grâce à la méthode de la distillation à la vapeur d’eau.
La production d’HE de tea tree s’est particulièrement développée dans les années 89/90. 
C’est l’Australie qui en est le plus gros exportateur.





Des espèces mineures sont aussi exploitées : Melaleuca linariifolia et la Melaleuca dissitiflora.
L’huile extraite du Melaleuca Dissitiflora comporte généralement un taux plus haut de terpinen-4-ol que le Melaleuca alternifolia. (58% terpinen-4-0l) ( famille moléculaire : alcool monoterpénique, on le trouve dans l'arbre à thé, donc, mais aussi dans le niaouli, ravintsara, marjoliane..)

Synthèse Terpinen-4-ol 

Le tea tree est riche en terpinen-4-ol, typiquement entre 35/42%. 
Le 1,8 cinéole (eucalyptol, composé organique incolore, éther cyclique et un monoterpène, que l'on trouve dans l'eucalyptus, le niaouli..) a aussi une part importante, mais on le trouve rarement au dessus de 5% dans les huiles commercialisées.

Un petit tableau si vous voulez en savoir plus.


De même, dans un souci de qualité, le gouvernement australien a établi des exigences de pureté pour l’huile essentielle d’arbre à thé.. Et, souvent, une huile peu cher peut être synonyme d’une qualité moindre..




La production d’hydrolat de tea tree
L’hydrolat de tea tree est aussi produit par distillation des feuilles. C’est de « l’eau d’arbre à thé » Un kg de feuilles et nécessaire pour faire un litre d’hydrolat.

Production dans les années 80 : 


 Production plus actuelle : 




Ça sert à quoi le tea tree ?

L’huile essentielle de tea tree, propriétés :


Les propriétés de l’huile essentielles de tea tree sont reconnues depuis 1920.
En effet, il semblerait que le Dr Penfold ait alors découvert qu’elle était 11 fois plusantimicrobienne que l’antiseptique utilisé majoritairement à l’époque : le phénol.

L’huile essentielle d’arbre à thé est : 
Analgésique, antibactérienne, antifongique, anti-inféctieuse, anti-inflammatoire, anti-oxydant, insectice, neurotonique, antiparasitaire, stimule l’immunité, antiseptique, antivirale, aide à la digestion, est stimulante, aide à la régénration des tissus, décongestionnante, radioprotectrice, antispasmodique…… 

Pffff, dites le sans respirer, maintenant !
Oui, les propriétés sont multiples, l’arbre à thé, c’est une plante magique.
Du coup, pour quoi on l’utilise ?
Pour diverses infections : de la peau, urinaire, gynécologiques, buccales, respiratoire..
Plaies, poux, boutons, aphtes, pellicules, maux de gorge, coup de froid, fatigue, asthénie, carie…

J’en passe, j’en passe ( si je vous dis tout, j’ai pas fini…)

L’hydrolat de tea tree : propriétés.
Ses propriétés sont majoritairement les mêmes que l’huile essentielle, à taux un peu plus réduit ( moins concentré, quoi ! )
Il est antibactérien, tonique cutané, antiseptique, antiviral, fongicide, décongestionnant…

La poudre de tea tree :

Constituée d’Huile essentielle (proportions variables), terpinène-4-ol (40%), gammaterpinène (24%), alphaterpinène (10%), cinéol (5%). Utilisable telle quelle, pour son côté assainissant : masque, gommage, crème ou pour réaliser des macérâts. ( sources DMN)


L’huile essentielle de tea tree, les contre indications :
Elle est déconseillée dans les 3 premiers mois de la grossesse. ( et parfois pendant toute la grossesse..)

J’en profite pour vous rappeler au passage que les huiles essentielles ne sont pas des jouets.
 On a tendance à penser que parce que «  c’est naturel, ça vient des plantes » c’est moins risqué que d’autres choses.
Au passage, « tout vient des plantes ». Vous ne joueriez pas avec les médicaments, ne jouons pas aux apprentis chimistes et renseignons nous au préalable avant d’utiliser les huiles essentielles.  
( voilà, c’était le passage sérieux et sévère de l’article, vous pouvez reprendre une activité normale et agréable : c’est à dire lire la suite ! )



Je fais quoi moi avec le tea tree ?
Huile essentielle :

Pour la maison : 

Pour visage, corps, cheveux...
Hydrolat :


J’en dis quoi finalement ?

L’arbre à thé, c’est génial.
Petit miracle de la nature, il sert à presque tout. 
C’est un indispensable à avoir dans son placard, parce que même si on ne veut pas s’embêter à l’intégrer à une recette il est utile : l’hydrolat, tout simplement en lotion visage, surtout si vous avez la peau mixte/grasse. L’huile essentielle, pour soigner le petits maux, des boutons d’acné aux aphtes, mycoses..
On l’utilise pour la peau, les cheveux, la maison…

J’en profite que je vous parle d’HE pour faire un petit point sur l’aromathérapie appliquée à nos amis à 4 pattes (ou moins ! )
Attention aux animaux donc, surtout les chats, oiseaux, poissons… 
On conseille notamment souvent le tea tree dans les produits anti parasitaire.
Les chats, notamment, ont la peau sensible, qui absorbe beaucoup plus les HE.
De plus, il se lèche. Il leur manque l’enzyme glucoronyl tranferase, permettant notamment d’éliminer les HE.  Ils peuvent donc s’accumuler dans le foie du chat et entrainer jusqu’à la mort. On sait qu’à trop haute dose, les HE peuvent être dangereuses pour nous. On n’utilise pas, par exemple, sur les jeunes enfants, ou les femmes enceintes. Or, si l’on ramène la dose au poids du chat…
Il est vrai cependant que l’HE de tea tree ne contient pas de phénols, ni de cétones
( qui sont neurotoxiques ).
Des études ont été réalisées, et on parle de plus en plus d’aromathérapie pour les animaux.
Bien que n’étant pas contre, (quand même, je suis pas fermée, juste prudente ! )  je pense que tout particulier devrait s’abstenir de traiter son animal aux huiles essentielles sans avis d’un aromathérapeute vétérinaire, seul apte à donner des conseils. On en sait plus, mais on ne sait pas encore tout. (Et rien ne dit qu’on le saura un jour ! )  Bref, je me permets de vous inciter à la prudence, ( oui encore j’insiste !) dans l’utilisation des HE, que ce soit pour vous ou votre entourage, humain, ou animal !


Bon j’en reviens au tea tree.
Elle fait partie des HE et hydrolat que j’ai constamment  à la maison.
L’arbre à thé, je l’aime d’amour ! 


Et n'hésitez pas à me rejoindre sur ma page : Lilith Cosmétiques !
Et à vous abonner à ma newsletter.. Concours à venir :) 




Photos, tableaux, cartes : the australian tea tree industry R.L.Davis, conférence IFEAT, Australia and New Zeland, Essentials oils and aroma Chemicals.