mardi 24 juin 2014

Les "chouchous"des tambouilleuses : mini gros plan sur le shikakai


J’avais dit que je vous en parlerai un peu, et bon chose promise chose due hein ?

Petite généralité culturelle
(pour plus de culturation…)
Le Shikakai est particulièrement utilisé en Inde, et on sait que les indiennes ont de beaux cheveux.
(Comment ça je simplifie à outrance ?)

C’est quoi le Shikakai ?

Le Shikakai, la poudre que l’on utilise vient de l’Acacia Concinna, qui est de la famille des Fabaceae.
C’est un Acacia. Il existe 1500 espèces d’Acacia, dont la majorité est originaire d’Australie.
L’Acacia Concinna fait partie de la sous famille des mimosoidae.

C’est un arbuste/buisson, plus ou moins grimpant. Ses rameaux sont  recouverts d’épines, ses feuilles ont 6 à 12 paires de pennes avec des folioles de 1 cm de long.
Les fleurs sont blanchâtres et odorantes, la gousse est brunâtre.
Cette plante est native de l’Asie du Sud et Sud Est, est à été naturalisée à Madagascar,  à la Réunion, à l’Ile Maurice.









D’accord mais d’où vient la poudre ?


La poudre vient des fruits, qui sont des cosses.. Ben si..
Elles sont séchées et ensuite réduites en poudre.
Pas bien compliqué hein ?



Qu’est-ce qui compose cette poudre ?

Le shikakai est riche en saponines.
Mais c’est quoi les saponines ?
Ce sont des molécules, naturellement produites par les plantes.. Des tensioactifs naturels..


Pourquoi faire, le Shikakai ?

Parce qu’il fait de beaux cheveux !

Le shikakai «  fruit pour les cheveux » lave ces derniers, et est réputé pour en stimuler la pousse.
Il leur redonne force, vitalité, douceur, aide à l’anéantissement (sisi) des pellicules.. Tout ça sans les graisser.
Son Ph est bas, ce qui est est intéressant car un pH bas referme les écailles des cheveux et les lisse, facilitant leur lavage et le coiffage.

Pour quel type de cheveux ?
Mais tous !
Et si ! 

Et aussi contre les cheveux ternes, fatigués, la chute de cheveux…


Je l’utilise comment ?

Tout simplement, en masque avec de l’eau chaude, pour créer une pate.
Mais, on peut aussi s’amuser, ajouter des actifs, créer un shampoing…

Je fais attention à ne pas la respirer ou je porte un masque lorsque je la manipule.

Lorsque je prépare ma pate, je l’utilise de suite (après un repos de quelques minutes) parce qu’elle est très sensible aux microbes.
Je pose, je laisse poser quelques minutes, et ensuite je rince abondamment.
Je fais attention à mes yeux !

Je la trouve comment ?
Majoritairement en poudre, mais parfois dans des savons, en huile…




Je la trouve ou ?

Aroma Zone :  Shikakai en poudre, sachet de 250g à 3,90 euros.
Hennés et soins d’ailleurs : Shikakai en poudre, sachet de 100g 2,60 euros
Henné biomantique : Shikakai en poudre, sachet de 100g en poudre 3,90 euros 

Petites idées recettes... Pas grand chose, puisque majoritairement, on l'utilise tel quel MAIS il est possible de l'intégrer dans vos recettes de shamp'. 









1 commentaire:

  1. Et bien je viens de me rendre compte que je vois très bien ce que c'est vu que j'en avais dans mon jardin à la Réunion :D Si j'avais su à l'époque !

    RépondreSupprimer