Les Phtalates ... Danger ou pas ?


Et.. Oui, aujourd'hui nous allons parler des phtalates...
Parce qu'on dit beaucoup de choses dessus, mais en fait, on sait quoi ?
On dit : " j'en veux pas".
Mais vous ne voulez pas de quoi ?

C'est quoi les phtalates ?

Ce sont des composés, dérivés de l'acide phtalique, très utilisés dans de nombreux secteurs de l'industrie.
C'est avant tout un plastifiant que l'on retrouve dans le PVC ( Polychlorure de vinyle )
Ils sont répandus dans de nombreux produits de la vie courante ( récipients, jouets, emballages alimentaires )
Ils ne sont pas chimiquement liées aux matières plastiques et sont donc susceptibles d'être relargués par ces dernières.

Ce sont des liquides organiques visqueux, transparents qui n'émettent dans l'atmosphère que très peu de vapeurs dans les conditions usuelles. Ils ont une forte affinité pour les graisses et les alcools.

Ils sont biodégradables mais ils ont tendance à passer dans les sédiments où ils peuvent persister plus longuement.

Il existe un grand nombre de phtalates : DEHP, DBP,BBP,DIDP,DINP, DIPP...

Y'a t'il des risques ?

L'absorption par le système digestif et pulmonaire est démontrée. 
Par voie cutanée elle est plus limitée et plus lente.
Les principales propriétés toxiques des phtalates sont dues à la formation de monoesters. Ceux-ci sont éliminés par le foie, les reins, les graisses, en quelques heures à 2/3 jours.
Les risques sont faibles en cas d'utilisation usuelle, la question se pose plus dans le cadre professionnel
Ils ne sont ni irritants pour la peau, les yeux, les voies respiratoires et ne sont pas allergisants.
Les risques pour l'homme se trouvent au niveau de la fertilité masculine et pour le développement du foetus et du nouveau né.

Quelle utilisation en cosmétique ? 

Les cosmétiques sont le deuxième domaine d'application des phtalates où ils sont notamment incorporés comme plastifiants dans les vernis à ongle, agents fixateurs dans les parfums, solvants, agent anti-moussant.
L'industrie cosmétique européenne n'utilise qu'un seul phtalate : le diethylphtalate (DEP). Il est utilisé principalement pour dénaturer l'alcool dans les parfums.
Le diethylphtalate est très utilisé dans les parfums pour fixer et prolonger leur senteur.
Dans ce cas il n'est pas répertorié comme ingrédient dans la liste INCI.
Dans la liste INCI, les parfums sont tous indiqués sous un même terme : Fragrance.
Mais cela ne permet pas de savoir si le parfum contient des phtalates ou non.

Nuances et règlementations 

Il y a différents types de phtalates

Annie Laudet-Hesbert, co-auteur d'un dossier sur les phtalates pour l'INRS, tient les propos suivants : 
" Tous les phalates ne doivent pas être mis dans le même panier. ( en effet, la toxicité dépend des propriétés chimiques) Plus un phtalate a un haut poids moléculaire moins il est dangereux car il a alors moins tendance à passer à travers la peau et le tractus gastro intestinal. -Il serait donc étonnant - que l'on trouve en Europe dans les cosmétiques des phtalates (comme les DEHP) classé en catégorie 2 par une directive européenne et donc interdits d'utilisation car jugés potentiellement toxiques"

Depuis janvier 2003, un texte adopté par le Parlement Européen interdit les phtalates nocifs dans les cosmétiques. 

Le Journal of Chromatography A a proposé, en 2012, une procédure d'analyse, permettant de détecter et de quantifier 12 phtalates, dont 8 sont interdits par le Règlement Européen (1223/2009) dans les produits cosmétiques. 
Cette méthode est utilisée par les laboratoires de l'ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) pour le contrôle des cosmétiques. 

Le DEP, seul utilisé dans les cosmétiques européens est sûr à la concentration actuellement employée dans les cosmétiques. ( pour une utilisation normale) 

Le DBP et le DMP, sont interdits dans les cosmétiques de l'UE. 

Et ailleurs que dans les cosmétiques ?

Il existe un vrai risque de migration des phtalates du plastique de l'emballage vers le contenu.
Si l'on veut éviter les phtalates, il faut éviter les produits contenus dans un plastique PVC
 (on le reconnait par le chiffre 3 dans un triangle de recyclage).


De même, une étude allemande a montré que l'eau minérale contenue dans des bouteilles en plastique PET contenait plus de phtalates que de l'eau contenue dans des bouteilles en verre. 
Le PET se repère par le chiffre 1 dans un triangle de recyclage.



On les trouve dans les produits pour auto, dans les isolants pour câbles et fils souples, produits de grandes consommation en plastique, matériel médical, jouet et produits destinés aux enfants, emballages alimentaires, jouets sexuels (et oui !).
Pour les emballages alimentaires et les jouets, cela est très réduit en raison de la règlementation européenne.
L’utilisation de certains phtalates dans les articles de puériculture ou les jouets destinés aux enfants de moins de 3 ans a notamment été interdite depuis quelques années et est fréquemment révisée dans l’Union Européenne.

Et sinon, vous aimez le nutella ?
Parce qu'on y trouve du phtalates DEHP.... 
(Ferrero explique que la quantité est trop faible pour causer des risques pour la santé) 

Pour Conclure 

En bref, les phtalates sont particulièrement règlementés, et font l'objet de nombreuses études, que ce soit en Europe ou ailleurs.
On en trouve un seul dans les cosmétiques, jugé non dangereux à usage usuel, et au dosage utilisé.
Bien évidemment, il est du choix de chacun de décider ou non d'utiliser des cosmétiques contenant ce phtalate. 
Cela étant, s'il on veut éliminer les phtalates de son environnement, on ne peut se contenter d'éviter les cosmétiques concernés, qui ne sont finalement pas ceux qui en contiennent le plus. 

En espérant que vous en savez maintenant plus, assez pour vous faire votre avis personnel ! 

A bientôt...
Et n'hésitez pas à me suivre sur ma page Facebook  Lilith Cosmétiques  !






Commentaires

  1. Coucou
    J'ai beaucoup aimé ton article.
    Tu as tout bien expliqué et je trouve ca clair.
    Merci pour ce résumé :D

    Bisous :)

    RépondreSupprimer
  2. Coucou !
    Merci beaucoup pour ton article ! Ca me rassure, car je ne réutilise que les contenants qui ont le chiffre 2, 4 ou 5
    BIsous

    RépondreSupprimer
  3. Très intéressant !
    Merci beaucoup pour cet article complet !
    Belle journée.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire