lundi 19 octobre 2015

Les huiles essentielles et la femme enceinte.

On voit souvent des femmes enceintes se demander quelles huiles essentielles elles peuvent utiliser pendant la grossesse.



Le risque principal tient de la transmission au foetus qui est alors bien trop fragile pour supporter ces produits.
L'utilisation d'une huile essentielle pendant la grossesse, et encore plus pendant les 3 premiers mois doit se faire sous la surveillance d'un thérapeute spécialisé.
Cependant, une utilisation par voie orale, vaginale, rectale doit être proscrite pendant la totalité de la grossesse.

La liste des HE contre indiquées lors de la grossesse est très longue.
Bien évidemment, les huiles essentielles interdites à la vente doivent être oubliées.

On n'utilisera pas non plus les huiles essentielles suivantes :
  • Les huiles essentielles à anéthole qui sont neurotoxiques, abortives et hormone like
  • Les huiles essentielles à cétones qui sont neurotoxiques et abortives ( HE à thuyone, camphrées.
  • Les huiles essentielles à phénols majoritaires ( HE à thymol, carvacrol, eugénol utérotoniques, aldéhydes aromatiques dont surtout l'adéhyde cinnamique ) 
  • Les huiles essentielles salicylées (anticoagulantes peuvent être à l'origine de la diminution de l'oxygénation du foetus) 

A éviter donc :
( Liste par ordre alphabétique)

Achillée, Amande amère, Aneth, Anis, Badiane, Baie Saint Thomas, Balsamite, Basilic, Basilic-girofle, Bois de Ho CT camphre/safrole, Boldo, Bouleau jaune, Buchu, Cajput, Camomille Noble, Camphrier, Cannelle (toutes), Carotte, Carvi, Cassis, Cèdre, Cyprès, Estragon, Eucalyptus globulus, Fenouil, Gaulthéria sp, Girofle, Helichryse italienne, Hysope, Lavande aspic, Lavande stoechas, Lavandins, Macis et Muscade, Matricaire, Mélaleuque blanc, Menthe des champs, Menthe douce, Menthe poivrée, Menthe pouliot, Mousse d’arbre et de chêne, Niaouli, Origan (tous), Palmarosa, Persil, Pin Sylvestre, Ravensra, Romarin à verbenone, Romarin camphré, Roseau odorant, Santoline, Sariette des montagnes, Sauge sclarée et feuille de lavande - Salvia sclarea et Salvia lavandulifolia
Thé – Camélia Sinensis, Thym (tous), Ylang ylang.


Cela étant : cette liste est potentiellement incomplète. Pensez à toujours vérifier les informations que vous avez sur les huiles essentielles que vous souhaitez utiliser. 

Ces précautions sont valables durant la période d'allaitement.





2 commentaires:

  1. Cet article à au moins l'avantage de donner les raisons des évictions, ce qui est trés complexe à trouver (j'avais pour le moment la raison des cétones, mais pas les autres). Mais on reste dans un truc déprimant et pas du tout pratique: pas de liste positive (je comprends pourquoi mais c'est tout de même bien plus facile), et rien de rassurant, pas de conseil pour les utiliser ou de lien utile.

    Parce que c'est bien gentil de dire "attention surtout au premier trimestre", mais le premier trimestre c'est justement le moment où on ne sait pas qu'on est enceinte... Donc de deux choses l'une, soit on se prive d’à peu prés tout (œuf, légume cru, médicament en tout genre) parce qu'on pourrait hypothétiquement être enceinte (et c'est particulièrement déprimant quand on est en parcours PMA), ou à l'inverse, on ignore être enceinte et quand on le découvre on flippe (encore un peu plus).

    Les recommandations sont pensée pour des doses thérapeutiques: en général, par voie orale, plusieurs gouttes par jours. Autant dire qu'avec un masque visage avec 2 goutte d'HE pour 100g qu'on utilise une fois par semaine, un savon ou du dentifrice on est pas tout à fait dans la même cour ni dans le même risque.
    Mais pourtant certaines vont flipper jusqu’à la naissance parce qu'elles auront... mangé une dizaine de bonbons des Vosges.

    De fait, la plupart des recommandations pour les femmes enceintes me courent sur le système. Celle ci n'est de loin pas la pire, ni la moins justifié. Mais moins on est précis plus on encourage à une prudence idiote, qui finalement est vexatoire. J'aurais 2 millions d'exemples mais ce n'est pas le propos. Les HE sont à manier avec précaution. Tout le temps. Pas seulement en cas de grossesse. Alors pourquoi seulement en cas de grossesse commence t'on toujours par "faites attention"?

    RépondreSupprimer
  2. Coucou. Merci pour ton commentaire.
    Concernant la liste positive..
    Difficile de faire la liste de toutes les HE qui existent et de vérifier si elles sont utilisables.. Faisable, mais long :/
    Le problème est que les gens ne mettent pas 2 gouttes dans une crème visage de 100g.. Si on revient aux recommandations cosmétiques données par Az, notamment...
    Après, personnellement, je ne suis pas partisane de tout arrêter pendant la grossesse, et oui, on a pas un 6ème sens qui dit = " oh stop, paf, tu es enceinte". Mais quand on le sait.. Autant faire attention..
    Quant à ton dernier point, je dis toujours qu'il faut être prudent avec les huiles essentielles, que le doses données en cosméto sont souvent trop élevées, qu'il faut se renseigner avec de les utiliser et faire des pauses..
    Cette article est juste une partie de mes propos sur les huiles essentielles, qui poursuit le premier sur les précautions de base.
    ( Et je dis bien que l'utilisation des HE n'est pas à proscrire pendant la grossesse mais qu'il vaut mieux étudier la question avec un thérapeute spécialisé ;) )

    RépondreSupprimer