mardi 8 décembre 2015

Livre AZ : 100 recettes de cosmétiques maison. Avis et questionnement...

Il y a quelques temps, j'ai reçu en test le joli livre de recettes sorti par Az fin octobre.
Il est vrai que je ne réalise plus les recettes d'Az depuis un moment, mais j'avais très envie de voir ce que donnait ce livre.. 
Et je suis à ce jour.. Mitigée et interrogatrice. 

Pour information, les questions posées ici ont été transmises à Az, et le service recherche et développement a eu la gentillesse de me répondre très rapidement. 
Mes questions sont en noir, leurs réponses en rose ; en bleu, mes remarques à ces réponses. 

Esthétiquement, le livre est très beau.
La collection Hachette propose une édition soignée, une couverture travaillée avec des reliefs. 
Un papier à base de " fibres certifiées", un esthétique travaillé : Ecriture, en tête, image pour chaque recette.

Le livre ouvre sur un sommaire, et l'on s'aperçoit que le livre est divisé en 4 parties : 
- Le savoir-faire 
- Les recettes visages
- Les recettes corps
- Les recettes cheveux

Page suivante, une introduction de Madame Vausselin expliquant rapidement le parcours d'Az.

La partie savoir faire est plutôt sympa pour les débutants :
- 10 bonnes raisons 
- Le B.A BA
- Le matériel (seul reproche : faire de la balance un outil facultatif.)
- Les ingrédients
- Les techniques 

On passe ensuite aux recettes.
Et c'est là que ça se corse.
Boulette ? Fautes d'impression, de frappe ? 
Moi qui suis "trop" ? Pourtant, je ne suis pas la seule à me poser des questions, loin de là. 
Du coup, j'ai fait une liste. Par page. 
Je ne donnerai pas les recettes, car c'est un livre, et le contenu est protégé. Mais pour celles qui l'ont..
Peut être cela pourra vous aider.

Mais, d'abord, d'un point de vu global : j'ai parfois du mal à comprendre la détermination du % de conservateur, notamment du cosgard, qui va varier entre 0,6% et 1%, sans réelle cohérence. (à mes yeux) 

Un conservateur tel le Cosgard (acide dehydroacétique et benzyl alcohol) permet de préserver la phase aqueuse des différentes souches de bactéries, levures et moisissures que l‘on retrouve dans les produits cosmétiques. Son dosage doit être ajusté en fonction des matières premières plus ou moins sensibles microbiologiquement présentes dans la formule. C’est ce que nous avons donc fait dans les recettes de cet ouvrage.
Certes.. Là n'était pas tellement la question. ( Vous souhaitez en savoir plus, allez jeter un oeil sur mon article sur les conservateurs.)

Az donne les précautions d'emploi des HE à la fin du livre, certes, mais jamais sur les recettes, et certaines en contiennent beaucoup. 

Il y a aussi un rappel des précautions qui fait également référence aux HE en début de livre page 13. La mise en page du livre répond aussi à des contraintes éditoriales de la part de l’éditeur.
Je comprends les contraintes de l'éditeur.. Mais je connais aussi le mode de fonctionnement des gens et je ne suis pas convaincue que ce soit adapté : l'éditeur se protège avec ces mises en garde.. Moi, je parle de protéger le consommateur. 
Il aurait été il me semble, intéressant pour certaines de bien répéter. Je vous signalerai celles qui sont le plus concernées. 

Quels ont été les critères pour définir le « niveau » des recettes ? Qu’est-ce qui fait que la chantilly est en niveau avancé quand un lait –donc une émulsion- est considéré comme de niveau facile ?
Nous avons défini les niveaux des recettes de la même façon que nous le faisons sur notre site. Ces niveaux de recettes sont sans cesse adaptés en fonction des retours de nos clients suite à leur réalisation. 
Pour passer du temps sur les groupes, en tant qu'admin de Aza, Azen, Cosme'team, LFDS, L'aroma au quotidien.... J'ai du mal à appréhender les critères. 


Questions, page par page. 

P53 : Recette d'une lotion aromatique. Celle-ci est proposée sans conservateur mais avec de l'acide salicylique végétal, qui peut être utilisé en tant que tel. Cependant, son efficacité seul est discutable, d'autant plus que l'on est sur une formule totalement aqueuse, composée en majeure partie d'hydrolats, que l'on considère comme de la "bug Food". On est finalement sur la question suivante : comment conserver un hydrolat ? Ce soin devra à minima être conservé au frigo, ce qui n'est pas précisé. 
Cette lotion contient des hydrolats qui sont lors de leur ouverture dépourvu de tous germes ( les contrôles sont réalisés au sein de notre service qualité).
On ajoute à ces hydrolat 10% d’acide salicylique végétal ( soit 1% d’acide salicylique), cet actif est ajouté en tant qu’actif dans la recette mais il possède déjà à 0.3% des propriétés conservatrices par conséquent à 1% il agit comme un conservateur puissant, de plus on ajoute 5% de glycérine ( qui va booster la conservation).
De plus le packaging en flacon spray, assure lui aussi une conservation optimale.
Il est donc inutile de conserver cette lotion au frais, nous indiquons une durée de conservation de 3 mois, cette durée a été vérifiée lors de nos tests en laboratoire, de vieillissement à l’étuve et en contrôle microbiologique.
A 5%, la glycérine ne "booste" pas vraiment une conservation. 
Les hydrolats sont certes "dépourvus de germes" mais qu'en est-il du moment du passage dans le bol de mélange, puis dans le contenant ? 
Les tests sont réalisés en laboratoire, en condition BPF optimales. Qu'en est-il de la réalisation dans une cuisine ? 

P59 : Recette de Baume démaquillant.
Outre le fait que je suis un peu dubitative sur le rendu cette formule étonne : elle cumule 50g d'Olivem ( oui, 50g !) pour un pot de 120ml, de la cire de carnauba, et du beurre de sal.. 
Certes, l'utilisation se fait avec un "coton humidifié" et cela peut expliquer une volonté de texture très épaisse.. Mais 50g d'Olivem ? C'est environ 41% de la recette.. 
 Oui, il y a bien 41% d’Olivem 1000 dans cette recette, la quantité d’Olivem 1000 prélevée sur le coton et diluée avec l’eau lors du démaquillage est de 0.04%, ce pourcentage est bien en dessous de celui de l’Olivem 1000 généralement utilisé en émulsion (environ 4%).
Nous avons déjà une recette de ce type sur notre site qui est plutôt bien apprécié par les peaux sensibles et sujettes à l’eczéma.


P61 : Lotion démaquillante 
La recette propose un flacon de 150ml de produit.. Et contient 10g de cosgard.. 
Il n'est pas précisé que c'est un biphasé, ce qui peut perturber le débutant. 
Et l'extrait de betterave semble n'avoir pour but que de colorer le produit.. 
Concernant le cosgard, il s'agit d'une "erreur" et un erratum a été glissé sur la fiche du livre sur leur site. La recette a été corrigée, il est possible de la télécharger en PDF. Cela sera corrigé à la prochaine impression. Il faut mettre 0,9g de cosgard. Mais allez voir la fiche, au cas où la recette s'en trouve modifiée.

P63 : Gelée nettoyante 
Cette gelée ne contient pas de conservateur, autre que celui compris dans le gel d’aloe vera. Pourtant, on lui ajoute de la bug Food, hydrolat et miel !
Cette gelée contient 80% de gel d’aloe vera conservé, et qui a fait l’objet d’un challenge test, qui a été validé avec succès. L’ajout de 1.4% de miel en poudre et de 6% d’hydrolat ne sont pas suffisants pour perturber ce système de conservateur. Ceci a été démontré par nos tests microbiologiques en laboratoire sur des échantillons de gelée nettoyante conservés pendant 5 mois à 4°C, T° ambiante et à 45°C (étuve). Pour encore plus de précautions nous recommandons une conservation de 3 mois au réfrigérateur...
De même il faut prendre en compte la réalisation(Les tests sont réalisés en laboratoire, en condition BPF optimales. Qu'en est-il de la réalisation dans une cuisine ? ), le contenant.. l'aloe, pas forcément le même, l'hydrolat, sa date d'ouverture... Et le conservateur qui n'est mis en place que pour agir sur l'aloe.. 

P65 : Liniment onctueux
Remarque qu’il est conseillé comme nettoyant corps et visage pour les peaux délicates, sans rincer, et qu’il nettoie la peau fine et fragile des bouts de chou. Oui, celle des fesses.. Aucune mention de pH.
Oui, ce liniment permet de nettoyer les peaux délicates des bouts de chou. Pour rappel un liniment est une émulsion inverse c’est-à-dire « Eau dans Huile », ce qui signifie que la phase continue (ou externe) est huileuse et la phase discontinue (ou interne) est aqueuse. Le pH sur émulsion inverse ne veut rien dire car vous prenez la mesure de pH d’une phase continue huileuse. Je ne sais pas si vous avez déjà eu l’occasion de mesurer un Ph d’une émulsion inverse, vous verrez que la mesure sur votre pH mètre ne se stabilise pas.
Par conséquent on ne prend jamais le pH d’une émulsion inverse car ce n’est pas significatif.
Ok, j'ai rien pigé, enfin si, mais .. ce n'était pas mon propos.
Reste : On utilise un liniment sur les fesses de BB pour contrer l'acidité de l'urine. Pour contrer l'acidité, on utilise un produit... basique. Donc, pas adapté, tel quel, à mon sens, à une peau de visage par exemple. 

P67 : Sérum unifiant
Ne contient aucun conservateur autre que celui du gel d’aloe vera.
Réponse idem celle de la page 63
Réponse idem pour moi aussi. 
Les tests sont réalisés en laboratoire, en condition BPF optimales. Qu'en est-il de la réalisation dans une cuisine ?  P73 : Sérum bonne mine
Ne contient aucun conservateur autre que celui du gel d’aloe vera.
Réponse idem celle de la page 63
Réponse idem pour moi aussi.
Les tests sont réalisés en laboratoire, en condition BPF optimales. Qu'en est-il de la réalisation dans une cuisine ? 
P85 : Crème Peau Neuve.
La recette contient de l’émulsifiant cœur de crème et des AHA. Or, sur le site Az il est indiqué que le mélange des deux déstabilise l’émulsion.
Je vous laisse relire la phrase indiquée à ce sujet sur notre site ci-dessous :
«  L'émulsifiant Coeur de crème est compatible avec l'ensemble des actifs et extraits végétaux de la gamme Aroma-zone mais, en présence de certains actifs, les émulsions pourront être peu stables ou difficiles à stabiliser. Nous avons remarqué notamment que la poudre de perles d'eau douce, les AHA acides de fruits et la Vitamine C stabilisée tendent à déstabiliser les émulsions avec l'émulsifiant Cœur de crème. ».
Cela ne signifie pas qu’il y a une incompatibilité et qu’aucune formule ne sera stable.
Nous indiquons cela car nous avons souvent remarqué des instabilités ou des émulsions plus difficiles à stabiliser avec ce couple d’ingrédient, mais si AZ vous communique une recette à réaliser (comme celle de ce livre) c’est que grâce à la compétence de nos chimistes et formulateurs, nous avons réussi à stabiliser l’émulsion et que vous pouvez suivre la recette sans crainte.
Cette émulsion a réussi les tests de stabilité , elle est stable après 6 mois d’étuve à 45°C.  
Bon. Jouons sur les mots. Cela étant, pourquoi donner une recette qui, au final, va à l'encontre d'une information donnée sur une FT ? Après tout, on peut aussi se dire " tiens j'ai fait une recette Az avec ces deux produits, j'en fait une autre.. mais elle va déphaser.. Pourquoi ?"

P97 : Gommage tendresse
Il contient 1,8g de gomme xanthane pour 65ml de produit.
Il y a bien 2.8% de gomme de xanthane dans cette formule, ici la gomme de xanthane n’est pas utilisée comme stabilisant (à 0.2% ou 0.3%) mais comme agent texturant de la recette. La gomme de xanthane peut également avoir cette fonction, il n’y a vraiment aucun problème à cela !
Ça, je ne l'ignore pas. Mais à ce %, le gel est... très épais ? 

P99 : Masque repulpant
Il contient 1,2g de xanthane pour un pot de 120ml.
Idem réponse précédente
Idem pour moi aussi ! 

P103 : Masque désincrustant
Je suis assez « perturbée » par le fait de mélanger du bicarbonate et de l’acide citrique dans un masque visage.. De plus ce masque contient 45g d’extrait aromatique de poire  (soit environ 28%...)
Concernant l'EA il s'agit d'une erreur et un erratum a été glissé sur la fiche du livre sur leur site. 
La recette a été corrigée, il est possible de la télécharger en PDF. 
Cela sera corrigé à la prochaine impression. 
Il faut mettre 0,6g d'EA. Mais allez voir la fiche, au cas où la recette s'en trouve modifiée.
Pas de réponse concernant le bicar + acide citrique.

P105 : Soin contour des yeux
Ne contient pas de conservateur autre que celui de l’aloe vera.
Idem réponse p63
Idem pour moi aussi. ( surtout les yeux tiens quand on y pense!)
Les tests sont réalisés en laboratoire, en condition BPF optimales. Qu'en est-il de la réalisation dans une cuisine ?  P109 : Gloss brillance miroir
De l’HE de gingembre sur les lèvres ?
L’huile essentielle de gingembre pour les lèvres ne pose aucun problème à ce dosage.
Cette huile essentielle est alimentaire, elle est validé FEMAGRAS et très utilisée dans des produits lèvres pour son effet repulpant, vous la retrouvez dans de nombreux gloss du marché.
Certes. Mais pourquoi ? 

P119 : Savon des enfants
Créer un savon pour les enfants avec des HE ?
Oui, l’ huile essentielle de citron ne contient pas de cétone, pas de sesquiterpénone, il n’ y a aucune contre-indication à l’utiliser dans des savons (produits rincés) pour les mains pour les enfants.
Le risque majeur de cette huile essentielle est la phototoxicité, en utilisation dans un produit rincé, il n’y a pas de problème de phototoxicité et l’IFRA ne limite pas son dosage.
De plus les savons entrent dans la catégorie 9 A, qui regroupe des produits nettoyants rincés pour le corps de tous types incluant ceux pour bébé.
Certes, mais pourquoi ? 

P121 : Crème de douche lactée
Pourquoi utiliser l’émulsifiant cœur de crème pour une crème de douche ?
Car cet émulsifiant a démontré une très bonne stabilité en présence de tensioactifs.

P125 : Lait nourrissant (de douche)
Pourquoi utiliser de l’émulsan ?
Et pourquoi pas ? Cet émulsionnant est bien adapté à ce type de formule émulsion rincée qui doit laisser sur la peau un film nourrissant , il permet une bonne stabilité dans le temps.

P129 : Huile de bain nutritive
3% d’HE. Certes grosse dilution dans le bain.

P131 : Diabolo menthe
Dilution un peu « limite » de l’HE dans les TA selon moi.

P133 : Sucré salé pour le bain.
Plus de 3% d’HE même si dilution dans le bain.

P137 : Déodorant pureté
Il contient presque 1% d’HE pour une utilisation journalière ( voir plusieurs fois par jour selon les utilisateurs )
1% d’huile essentielle dans ce type de produit (déodorant) c’est le dosage qui est généralement conseillé pour une efficacité et nous sommes même dans la moyenne inférieure.
De plus, cette recette à fait l’objet d’une évaluation toxicologique de la part de notre équipe.  
Alors, c'est là que j'oublie un peu le côté très français de partir du principe que le mini est plus haut que le mini ailleurs ( oui ma phrase est bancale) 

P139 : Spray anti-moustiques
Contient presque 5% d’HE et ils est conseillé de renouveler l’application toutes les 2 à 3h..
Cette dose est normale pour ce type de produit et pour assurer son efficacité. Vous pourrez le vérifier dans de nombreux ouvrages d’aromathérapie.
Même remarque que réponse précédente.

P143 : Dentifrice fraicheur
Contient 1,2 g de Cosgard ET 1,1g de complexe Sorbate Benzoate pour 80ml de dentifrice.
De l’huile essentielle de menthe verte.  La recette se réalise totalement à froid. Il semblerait que ce dentifrice déphase.
Les dentistes suggèreront aussi d’éviter d’utiliser quotidiennement des produits abrasifs, même doux.
Les dentifrices à la menthe sont les plus fréquents sur le marché. Et dans le secteur du naturel et du bio, ce sont les dentifrices à l’argile et aux huiles essentielles qui font partis des meilleures ventes des marques de cosmétiques Biologique.
Ce dentifrice ne présente pas une abrasion spécifique (pas plus ou pas moins qu’un dentifrice du marché), il correspond aux formules de dentifrice à l’argile que l’on trouve dans le commerce, vous pouvez donc l’utiliser de façon quotidienne sans aucun risque.
C'est leur recette qui parle d'abrasif doux. 
Cette recette se formule à froid car il n’y aucune raison et ni utilité de chauffer les ingrédients qui la contiennent pour en améliorer la stabilité.
En effet la galénique est : une phase aqueuse gélifiée continue dans laquelle on vient disperser des poudres ( argiles, carbonate de calcium, tensioactif, réglisse) et on ajoute les MP liquides conservateur et HE
L’association du cosgard et du complexe Sorbate Benzoate dans les proportions de cette recette respecte totalement l’annexe 5 du règlement cosmétique. Cette association est sans danger.  
Pour pouvoir conserver efficacement des produits cosmétiques contenant de l’eau et de l’argile comme ce dentifrice il est indispensable de travailler sur des couples de conservateurs qui agiront chacun préférentiellement sur des types de souches différentes ce qui permet de couvrir entièrement le spectre de bactérie, levures et moisissures.
Cette formule a montré des résultats satisfaisants aux tests microbiologiques.
Alors ce n'est pas du tout du tout ma question. Je sais bien pour cette association, vu que je fais partie de celles qui la conseillent depuis plusieurs mois. Je parle du % que cela donne.. 2,3g de conservateur pour 80ml. 

P145 : Eau de toilette
Attention, une eau de toilette contenant de l’alcool ne se disperse pas directement sur la peau, surtout si exposition au soleil.
Toutes les eaux de toilette du marché contiennent de l’alcool. Les seuls parfums qui ne contiennent pas d’alcool sont les concrètes de parfum ou les parfums huileux. 
Ah bon ? désolée, j'ai juste eu envie de rire :p
Pour rappel, car beaucoup de gens l’ignorent, ce n’est pas l’alcool qui est photosensibilisant dans un parfum mais les molécules parfumantes contenues dans l’alcool (qui n’est qu’un support). Et l’exposition au soleil pose un problème seulement si votre parfum contient des molécules photosensiblisantes ( furocoumarine…), ce qui n’est pas le cas dans notre recette.   
On parle d’eau de toilette quand le pourcentage de parfum contenu dans l’alcool est de 6 à 12% à la différence les eaux de parfum (plus concentrée) qui contiennent 8 à 20% de parfum dans l’alcool. 

P147 : Gommage Lulur
Gommage très épicé : Cannelle.. ! (Pourquoi ?) Curcuma et Huile essentielle de gingembre.. Pensez à rincer ABONDEMMENT.
Le gommage Lulur est un soin traditionnel prodigué depuis des siècles aux futures mariées balinaises pour adoucir et embellir la peau.   
Dans la plus pure tradition, il est composé d’épices, comme celles de la formule que nous proposons et la cannelle en fait partie.
Ces épices sont introduites sous formes de poudres dans la recette, ce sont ces mêmes poudres qui sont utilisées en usage alimentaire. Par conséquent la poudre de cannelle introduite à 2.3% n’est en aucun cas caustique pour la peau et l’huile essentielle de gingembre peut selon l’IFRA et les études menées être introduite jusqu’à 4% dans un produit cosmétique.     
Ah ! Tiens, on parle de la dermocausticité de la cannelle :D 
 (Merci :) 

P149 : Gommage des vergers
Je trouve assez étonnante l’utilisation du géliscure lorsque l’on connaît sa difficulté d’utilisation, même si la recette est donnée «  avancée » ; la mise en œuvre est peu précisée.
Le gélisucre permet d’obtenir une texture très intéressantes pour ce type de produit, car on peut rincer le gommage et il se transforme en lait.
Le protocole indiqué est celui qui faut suivre pour sa mise en œuvre.
Pour votre information afin de valider toutes les recettes du livre, nous avons fait appel à des personnes assez novices en cosmétique maison, afin de voir si les protocoles que nous indiquions étaient compréhensibles, et cela a été le cas pour cette recette, la personne l’a réalisée et l’a réussie du premier coup .
Marrant, je connais des tas de personnes ayant du mal à l'utiliser.. 

P159 : Chantilly de karité
On me dit dans l’oreillette que c’est possible.. Mais je souhaite bien du courage pour réaliser la chantilly avec le mini fouet.. Cela dit, pourquoi est-elle considérée comme niveau « avancé ? »
Justement car il faut avoir l’habitude de ce type de texture et de mouvement de fouet pour la réussir.
.... 

P161 : Lait satiné :
Et lui, son niveau est facile ?
Oui, cela fait partie de nos formules « faciles » il s’agit d’une émulsion en « one pot » c’est-à-dire que tous les ingrédients sont mélangés et chauffés ensemble, pas besoin de faire chauffer la phase grasse séparément de la phase aqueuse et d’attendre que ces 2 phases soient à la même température pour les assembler.
Sur notre site les recettes simples comme celle-ci , avec peu d’ingrédient et en one pot, sont identifiées comme « faciles », et nos clients débutants réussissent à les réaliser.    
On parle de celles qui loupent leurs émul ? ( pas une critique, hein j'en ai loupé des tas, et le one pot, je suis loin d'être fan, perso..)

P167 : Soin Sorbet Minceur
Trouve dommage qu’il ne soit pas expliqué l’importance de l’utilisation de pamplemousse sans furocoumarines.
Nous avons fait le choix dans ce livre de ne pas expliquer les propriétés des ingrédients pour donner plus de clarté aux pages des recettes et une lecture plus claire de l’ouvrage.
Les clients souhaitant des informations précises sur certains ingrédients pourront aisément les trouver sur notre site.     
Mais ils n'iront pas. Mon propos était le suivant : "j'ai une HE de pamplemousse simple, pas celle là. Bof tanpis, ça ira. "

P169 : Sérum Spa Minceur
Contient de la caféine, et du menthol, une mise en garde femmes enceintes et allaitantes pourrait être intéressante. (Entre autres)
Si vous lisez le livre, vous trouverez à la page 13, un chapitre « quelques précautions avant d’utiliser votre produit…. » dans lequel vous trouverez (entre autre) un paragraphe consacré à l’utilisation des huiles essentielles chez les femmes enceintes, les bébés et enfants de moins de 3 ans.
De plus, la fiche complète des précautions d’emploi du bon usage des HE se trouve en dernière page de l’ouvrage.     
 Je réitère. 

P170 : Gel givré aux plantes
Idem que la page 169, une mise en garde me semble nécessaire.
Idem que ma réponse P169
Je réitère.

P185 : Onguent musculaire façon Baume du tigre
Fort % d’HE : Menthe poivrée, Romarin à Camphre, cannelle de Chine, Clou de girofle.
Ces HE sont loin, très loin d’être anodines : précautions ??
Plus utilisation de cristaux de menthol.
Tout cela avec une recommandation d’utilisation.. Sur les tempes.
Cette formule reprend les ingrédient contenus dans la formule du baume du tigre, que l’on peut également appliquer sur les tempes.
Ces ingrédients sont effectivement des ingrédients puissants d’où leur efficacité.
L’application de ce type de formule reste très localisée et ponctuelle. Pour rappel l’huile essentielle de menthe poivrée est conseillée par de nombreux aromathérapeutes en utilisation pure ( à raison d’une goutte sur les tempes).
Oui, et on sait que le baume du tigre, c'est de l'aromathérapie +++.. et.. limite surdosée. 

P191 : Huile solaire protectrice 
Un filtre UV modéré ? Oui . Ah.
Pourquoi 5ml d’HE de bergamote sans furocoumarines pour 100ml ?
Oui, il n’y a aucun danger dans ce dosage, elle apporte un doux et délicat parfum à cette huile uniquement destinée pour un usage corporel.
Oui mais quel intérêt de bombarder son corps d'HE ? 

P217 : Masque purifiant
Il me semble qu’il aurait pu être bien de préciser qu’il s’agissait d’un masque minute, qui ne se conserve pas.
Ceci est indiqué si vous lisez le haut de la recette vous y verrez « utilisation immédiate » à la différence des autres recettes de ce livre où la durée de conservation y est mentionnée en mois.
Et si je me dis que je peux quand même ? :p 

P219 : Après shampoing
Attention quand même à l’utilisation, car elle contient de l’huile essentielle de citron vert qui est photosensibilisante.
Cette huile essentielle est photosensibilisante sur la peau si elle est non rincée. Il s’agit là d’un produit rincé à utiliser sur les longueurs et les pointes des cheveux, il n’y a aucun risque de photosensibilisation sur cette recette. 
" Appliquez sur l'ensemble des cheveux, peignez et laissez poser une minute " 
( cheveux, cuir chevelu, peau, passage dans le sang..)

P249 : Masque activateur de pousse
Il me semble qu’il aurait pu être bien de préciser qu’il s’agissait d’un masque minute, qui ne se conserve pas.
Ceci est indiqué si vous lisez le haut de la recette vous y verrez « utilisation immédiate » à la différence des autres recettes de ce livre où la durée de conservation y est mentionnée en mois.
Et si je me dis que je peux quand même ? :p 

P253 : L’huile du barbier heureux.
Attention Monsieur le Barbu, l’HE de pamplemousse est photosensibilisante !
Aucun risque de photosensibilisation dans l’utilisation de cette huile pour barbe car comme précisé dans le mode d’utilisation cette huile doit être rincée à l’aide d’un savon doux.
" Laissez poser 15 à 20 min" 
(Barbe = visage = peau = sang..)

Voilà donc ce que j’ai pu noter au premier abord.

Bien évidemment, je n’ai pas vérifié l’équilibre des recettes, je pense qu’on peut quand même faire confiance à Az sur ce point là. Je l’espère en tout cas, mais ils ont des experts pour formuler..!
Ce que je ne suis pas !

Je tiens à préciser qu’il s’agit de questionnements, de remarques personnelles, et dont certaines bien sûr n’engagent que moi et peuvent paraître discutables, notamment sur l’ajout de précautions, les pourcentages d’HE, et que je ne remets pas en cause la qualité du service recherche et développement d'Aroma Zone. 
J'ai bien conscience du travail réalisé pour écrire ce genre d'ouvrage.
Mais.. je suis ici pour donner mon avis n’est-ce pas ?
Et puis, je ne vais pas aller contre ma réputation de "chieuse" n'est-ce pas ? ;) 

D'autant plus que je pense, personnellement, qu'au vu du public visé, et de la réputation d'Aroma Zone, principale boutique et principale source d'inspiration pour de nombreuses bloggeuses, il est majoritairement attendu d'eux " la perfection". 
Rançon du succès ? 

A vous de faire votre propre jugement si vous souhaitez acquérir ce livre, et avec les réponses qui seront apportées par Aroma Zone.

Et..

Bonne tambouille à tous !


5 commentaires:

  1. Charlie c'est énorme ce travail d'épluchage que tu as fait! Si je comprends bien ce n'est donc pas un livre pour débutants mais pour des semi-pros? Je trouve qu'ils donnent déjà plein d'informations partout et à un moment on ne peut pas tout détailler.
    Tania

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non j'irais pas jusque-là, souvent quand on commence à bien connaître on aime formuler.. Disons qu'il reste nécessaire de bien lire toutes les précautions, de bien respecter les mesures d'hygiène, de faire plus plutôt que moins.
      Après j'ai tendance à être " plus royaliste que le roi" sur certains points et j'en ai bien conscience.
      Mais je pense qu'il est nécessaire dans le cas d'une ultra débutante qui va découvrir la cosmétique maison à travers ce livre d'être bien claire. J'ai vu trop d'accidents auxquels on avait jamais pensé pour prendre des points de précautions qui peuvent sembler basiques à la légère..

      Supprimer
    2. D'autant plus qu'az reste LA référence pour beaucoup qui ne sont pas dans les groupes par exemple.

      Supprimer
  2. Deux grosses coquilles (et pas anodine: multiplier par 10 une quantité d'huile c'est juste avoir une crème ratée, mais le conservateur on risque une brulure, c'est assez énorme. J'aime beaucoup tes "mais pourquoi".
    Le précédent livre d'Az je lui reprochais une surutilisation de produits très spécifique, qui rendait la plupart des recettes infaisable sans une commande. Est-ce que c'est aussi le cas ici ou est-ce qu'on peut limiter les frais (ingrédients présents sur plusieurs recette voire trouvable dans une cuisine)?
    Un qestionnement cependant, concernant les HE d'agrumes dans des produits à rincer ou laver. Si je mange une boite d'orangette, j'absorbe une quantité importante d'HE d'orange, photosensibilisante, qui va passer dans le sang. Mais je peux tout à fait aller me promener ensuite, je ne risque pas d'érytheme (une crise de foie par contre)... (Bon, j'avoue que l'idée même d'un truc pour homme à laisser poser 20 minutes me fait bien rire... j'imagine la tête de mon mari).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut pas mal de produits, oui ça change régulièrement..
      C'est des HE dans les orangettes ? C'est pas des écorces d'oranges confites ?
      Pour les hommes, c'est net, le truc que le mien ne fera jamais !!!

      Supprimer