La Peau de Bébé : Ses particularités.




On lit beaucoup de chose sur la peau de bébé, qu'en est-il vraiment ?
Est-elle réellement plus fragile que la peau d'un adulte ?
Nous ne reviendrons pas sur les principes de base de la peau, si vous souhaitez en savoir plus, n'hésitez pas à lire ou relire La Peau et ses soins Episode 1 : Généralités

Il faut prendre en compte, pour le nourrisson, le fait qu'il soit né à terme ou non.

La peau de bébé né à terme 

Sa peau est proche de celle d'un adulte, la couche cornée est d'un peu plus faible épaisseur, mais elle est opérationnelle.
Cependant, la perméabilité cutanée est majorée par rapport à celle d'un adulte.

A la naissance, l'enfant est recouvert de ce que l'on appelle la " Vernix Caseosa". C'est une mince couche protectrice d'origine sébacée, grasse donc, qui a pour rôle de protéger le bébé dans le liquide amniotique. Cette couche va se détacher d'elle même, mais peut subsister jusqu'à 3/4 semaines.

Le pH de la peau varie entre 5 et 7 chez le nourrisson. Son film protecteur est moins efficace car les activités sudorales et sébacées sont restreintes.
In Utero, la peau est stérile, la contamination a lieu par contact au moment de l'accouchement.
Les mélanocytes sont au repos, ce qui explique que la peau du bébé soit plus claire, mais aussi plus sensible.

L'adhérence entre le derme et l'épiderme est plus faible. Le derme, à la naissance est 3,5 fois plus fin que celui de l'adulte. Sa maturation se prolonge jusqu'à 2 ans.

De même le tissu adipeux que l'on trouve dans le derme est restreint à la naissance.
C'est lui qui assure une protection thermique et mécanique.


Jusqu'à 2/3 ans, les glandes de régulations thermiques sont fonctionnelles mais insuffisantes.

Jusqu'à 6 ans environ, les mécanismes de défense de la peau sont immatures, et ne protège pas suffisamment l'enfant contre les pénétrations microbiennes.

Les glandes sébacés quant à elles, restent au repos jusqu'à l'âge de 9/10 ans, ce qui rend le film hydrolipidique insuffisant pour protéger la peau de bébé des agressions extérieures répétitives.
Ce déficit en sébum explique les irritations cutanées fréquentes, les dessèchements.
Les affections bénignes néonatales, de type " grasses" comme l'acné néonatal, sont majoritairement causées par stimulation des hormones maternelles durant l'accouchement.


Le peau du prématuré 

Le prématuré né avant 34 semaines d'aménorrhée a, quant à lui, un développement incomplet de sa couche cornée, qui a peu de cellules. La jonction entre le derme et l'épiderme est fragile. La perméabilité de la peau est encore augmentée.
La correction se fait environ 2 semaines après la naissance.



Quels soins pour mon bébé ? 

Il est important de ne pas faire n'importe quoi lorsque l'on s'occupe de la peau d'un nourrisson.
Etant pourtant une adepte du fait maison, je déconseille fortement de réaliser ses propres produits pour des raisons d'hygiène notamment. Il existe de très bons produits qui seront tout à fait adaptés à la peau de votre bébé.

- On fait attention aux agressions quotidiennes que va subir la peau : Chaud, froid, humidité, vent, frottement des vêtements, eau..
 - On limite les produits d'hygiène et de soins, les multiplier ne fera rendre que plus difficile l'identification du responsable en cas de problème et n'apportera rien à la peau de votre enfant.
- Trop laver votre bébé n'est pas bon.
- Ne pas utiliser de l'eau trop chaude ou trop froide.
- Après le bain, la peau doit être essuyer avec soin, doucement, en insistant dans les plis, car l'humidité peut s'y déposer et cela peut entrainer un développement de bactérie
- On profite de ce moment pour masser bébé.



Quels produits choisir ? 

Il est difficile de conseiller un produit. Cependant voici quelques petits points :

- On évite les produits contenant des allergènes.
- On évite les produits contenant de l'alcool, des huiles essentielles, des conservateurs allergisants, les libérateurs de formaldéhydes, les filtres solaires, les produits irritants
- On choisit un "syndet" ( savon sans savon) ou un pain dermatologique, ou, idéalement un savon réalisé avec la technique de saponification à froid, surgras au minimum à 8%. 
- On peut utiliser des gants de toilette, mais ils sont lavés à chaque utilisation. Attention au développement des microbes et bactéries dans le cas des éponges naturelles. Le mieux est de laver à la main. 
- On lave, rince le visage à l'eau.
- Les deux premières années de vie, le système pilaire et les glandes sébacées annexes se forment, il est donc nécessaire pour ne pas perturber le processus d'utiliser un shampoing adapté, au pH proche de celui de la peau. 
- Utilisation d'un liniment post au change, ou d'une crème de change
- Utilisation d'une crème hydratante pour le corps et le visage, une crème plutôt riche, à appliquer en massant doucement la peau de bébé.


Que faire dans le cas ...

- d'un érythème fessier : celui-ci peut être du à plusieurs choses : la macération dans l'urine, une irritation due aux couches, une poussée dentaire, de la fièvre, une réaction aux produits pour le change..  On laisse les fesses à l'air lorsque c'est possible. On nettoie à l'eau tiède avec un savon surgras, ou un liniment oléo-calcaire, on rince, on sèche et on enduit avec des crèmes adaptées, à base d'oxyde de zinc par exemple, mais on ne met surtout pas de talc. 
- Les croûtes de lait : on utilise un soin hydratant/émollient kératolytique le soir. 
- La peau est sèche : on utilise un savon surgras. On essaie de neutraliser le calcaire de l'eau du bain avec une huile de bain, et on limite la durée de celui-ci. On sèche sans frotter. On applique une crème hydratante. 
- On consulte ! 




Les produits cosmétiques pour les bébés et les jeunes enfants doivent être formulée de manière adaptée. 
Il n'est pas nécessaire de disposer de 30 produits, au contraire, il faut les limiter.
De quoi laver l'enfant, une crème hydratante, une huile de massage. 

Un petit point sur des informations que vous pouvez trouver sur vos produits : 

Testé dermatologiquement : des tests ont été réalisé sur des volontaires en général à l'aide de "patch".
On note alors tous les effets. 
Hypoallergénique : cela ne signifie pas qu'il n'y a aucun risque d'allergie, mais qu'il y en a moins que dans d'autres produits. Celui ci a été formulé afin de les minimiser le plus possible. 
Testé sous contrôle pédiatrique : Suite aux tests, des pédiatres contrôlent les effets sur la peau de bébé. Cela étant, il est rare que l'on soumette son bébé à ce type de tests, en tout cas d'un point de vue cosmétique. 

Dans un prochain article, nous étudierons les compositions de différents produits, proposés par plusieurs marques afin de vous aider à faire vos choix. Il aura la même forme que l'article réalisé sur les lingettes nettoyantes : Les produits bébé 1 : Le rapport WECF et passage au crible de certaines lingettes.

En espérant que cet article vous plaise, n'hésitez pas à donner vos avis ! 


A bientôt !
Et n'hésitez pas à me rejoindre sur ma page Facebook : 

Commentaires