mardi 28 juin 2016

Bien être et médecines alternatives : Contre la ménopause.


La ménopause, ce terme un peu moche qui fait "trembler" les femmes.

On en parle beaucoup, mais souvent d'un ton un peu défaitiste, comme d'un mauvais moment à passer.. ou pas.
Et si les "médecines douces" pouvaient nous aider ?




La ménopause, c'est quoi ? 


La ménopause, c'est la fin de la période " reproductive" de la femme. Les règles cessent, souvent progressivement, tout comme l'ovulation.
Les ovaires arrêtent la sécrétion hormonale (oestrogène et progestérone) en général entre 45 et 55 ans. 

Cette situation est évolutive, et commence en général par la pré-ménopause, subie plus ou moins sensiblement selon les cas ; en général il s'agit surtout d'un dérèglement au niveau des règles.

La ménopause, est plus flagrante : les symptômes plus fréquents : sautes d'humeur, bouffées de chaleurs, prise de poids, fatigue, douleurs, baisse de la libido, sécheresse vaginale, problème de peau..

Elle entraine aussi un risque plus important de maladies, comme les cancers des organes reproducteurs, ou des avc. 


Quel traitement traditionnel ? 


En général, après avoir posé le diagnostic (suite à une absence de règle supérieure à 12 mois ou à une prise de sang) le gynécologue propose un traitement dans le but de soulager le patient.

* Les THM : traitements hormonaux substitutif de la ménopause.
Ils proposent un "cocktail" hormonal adapté, sous différentes formes : cachets, patch.. 
Le problème des THM vient du fait qu'il aurait tendance à augmenter les risques de cancer du sein, d'ou notamment la demande d'une mammographie avant prescription, de cancer de l'ovaire si utilisation sur une longue durée (supérieure à 5 ans), thrombose veineuse, AVC, infarctus. 

* Les traitements non hormonaux
* Les traitements locaux, comme par exemple les gels pour éviter la secheresse vaginale.

Ces traitements s'adaptent à la personne : antécédents médicaux, gravité des symptômes. 

Quelles possibilités en médecine douce ? 


Les médecines douces proposent différentes choses, que vous pouvez appliquer, en complément ou en remplacement. Prenez cependant l'avis d'un médecin, et ne faites pas n'importe quoi. 

* L'aromathérapie 



- Synergie contre les bouffées de chaleur : 
Diluer dans 7,5 ml d'huile végétale de l'huile essentielle de basilic tropical (1ml) de l'huile essentielle de camomille romaine (1ml) de l'huile essentielle de menthe poivrée (0,5ml). 
Appliquer 2 à 5 gouttes de cette synergie sur le plexus respiratoire 2 fois par jour. 
Synergie contre indiquée en cas de sujets hypertendus ou cardiaques. 
(A. Maillard, Grand livre de l'Aromathérapie et des soins beauté naturels) 

- Synergie en cas de trouble de l'humeur : 
Si tendance au stress, tension intérieure : 
Diluer dans 26,7ml d'huile végétale de l'HE de petit grain bigarade (2ml) de l'HE encens (1ml) et de l'HE de clou de girofle (0,3ml) 
Si tendance à l'épuisement, abattement, et découragement : 
Diluer dans 26,7 ml d'huile végétale de l'HE de petit grain bigarade (2ml) de l'HE de Kunzea (1ml) et de l'HE de clou de girofle (0,3ml)
Utiliser par voie olfactive.
Ces deux synergies peuvent être associées ou alternées. 
(A. Maillard, Grand livre de l'Aromathérapie et des soins beauté naturels) 

- Synergie en cas de prise de poids
Diluer dans 80ml d'HV de colza de l'HE de basilic tropical (5ml) de l'HE de menthe poivrée (2,5ml) de l'HE de livèche racines (5ml) de l'He de pamplemousse zeste (7ml) de l'HE de genévrier commun baies (5ml) .
Remplir une gélule d'aromathérapie de contenance 0,68ml et en prendre à la fin de chaque repas, 3 fois par jour pendant 3 semaines.  Dans le cas où vous souhaiteriez refaire une cure, faites à minima une pause d'une semaine. 
A ne pas faire en cas de sujets hypertendus, cardiaques, si prise de médicaments anticoagulants ou insuffisance rénale ou hépatique ( et si une femme enceinte ou allaitante passe par là, ne pas utiliser !) 
(A. Maillard, Grand livre de l'Aromathérapie et des soins beauté naturels) 

- Troubles de la ménopause 
Synergie Marjolaine + Sauge + Eucalyptus, 3*2 gouttes par jour 
(L'Herboristerie, P. de Bonneval) 

Sauge Sclarée, 1 goutte sur chaque poignet et les masser l'un sur l'autre matin et soir.
(Staub/Bayer traité approfondi de phyto-aromathérapie) 

* Phytothérapie 


Camomille fleurs, Alchémille feuilles, Millefeuille feuilles, Vigne Rouge feuilles, Hamamélis feuilles, Reine des près feuilles, Armoise feuilles, Sauge plante, Bourse à pasteur plante, et autres plantes du système neurovégétatif et digestif.
Par exemple : 
Vigne rouge, sauge, Alchémille, Millefeuille, Valériane, coquelicot, Badiane, 5/g par tasse, 3* par jour.
(L'Herboristerie, P. de Bonneval)




L'anis étoilé ou Badiane est particulièrement puissant en rapport avec la ménopause, de même que l'Anis Vert, le Fenouil doux que ce soit en aromathérapie ou en phytothérapie. 
Attention à l'utilisation de celles-ci en huiles essentielles.

- Teinture mère d'Alchémille


* Homéopathie 


Pensez à consulter un médecin homéopathe.
Il vous proposera surement des granules type : 

- Belladonna 9CH. 
- Lachesis 9CH, Sanguinaria 4CH, ou  Lilium Tigrum 9CH pour les bouffées de chaleur selon leur type. 
- Sepia 9CH ou Ignatia 9CH en cas de troubles de l'humeur 
- Nux Vomica 9CH en cas de trouble du sommeil 
- Pulsatilla 9CH ou Sepia 9CH en cas de troubles de la libido 
- Thuya 9CH ou Natrum Sulfuricum 9CH en cas de prise de poids. 
- Calcarea Carbonica 4CH en cas de transpiration excessive 

Ne pas mettre la posologie est un choix délibéré : consultez !

* Médecines douces autres 


- Onagre en gélule 3* par jour. 
- Sélénium 
- Vitamine E. 
- Magnésium ( surtout en pré-ménopause)

Ovule de calendula ou gel en cas de sécheresse vaginale. 


Voici donc quelques pistes. Cela étant, consultez un médecin homéopathe/naturopathe/ aromathérapeute.. 
Et restez prudents. 

J'espère que cette nouvelle catégorie d'articles vous plait !
A bientôt et n'hésitez pas à me suivre sur ma page facebook : Lilith Cosmétiques

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire