Les allergènes étiquetables : que sont-ils ?


Sur la plupart de nos produits cosmétiques, lorsque nous regardons l'INCI, nous avons vers la fin des noms parfois un peu sauvages difficiles à identifiés pour le "novice de la composition".
Souvent (une fois éliminé le reste, bien sur !)  il s'agit des allergènes étiquetables.

Mais de quoi s'agit-il ?

Tout d'abord, revenons sur la définition d'un allergène.

Il s'agit d'une substance qui va POTENTIELLEMENT déclencher une allergie.

Une allergie est une réaction du système immunitaire de l'organisme à la suite d'un contact, d'une ingestion, inhalation...
Le système immunitaire a en fait une mauvaise appréciation de cette substance, qu'il perçoit comme un danger.
On connait plutôt bien nos allergies alimentaires ; vous pouvez être allergique à tout.. et n'importe quoi : fraises, chocolat, oeufs, lait ..

Des produits qui ne sont absolument pas dangereux pour les autres, mais pour vous par contre..
Le problème, c'est que les réactions allergiques peuvent être sans danger, juste dérangeantes voir douloureuses comme mortelles.

Certains composants sont identifiés comme étant particulièrement allergènes, c'est à dire qu'on sait qu'ils vont déclencher des allergies chez une importante catégorie de population.

Par conséquent, la loi commande de les indiquer sur les produits.
En cosmétique, il s'agit des " 26 allergènes étiquetables", liste indiquée dans la directive européenne 2003/15/CE.

Que sont ces 26 allergènes ? 

Majoritairement, il s'agit de substances issues de parfums synthétiques ou naturels. On retrouve par exemple de nombreux composants d'huiles essentielles.

Les 26 allergènes sont les suivants :



Etiquetables, c'est à dire ? 

La loi oblige, pour tout produit mis sur le marché à indiquer sur l'étiquette la présence de ces allergènes, à partir d'un certain taux.
Ces taux sont très bas.

=> S'il s'agit d'un cosmétique non rincé, ils doivent être indiqués à partir de 0,001%
=> S'il s'agit d'un cosmétique rincé, ils doivent être indiqués à partir de 0,01%.


Par exemple, je réalise un savon en saponification à froid avec une huile essentielle contenant des allergènes étiquetables.
Je réalise un calcul assez simple, me permettant de savoir le pourcentage d'allergène restant dans mon produit fini.
Je réalise que j'ai des allergènes présents à 0,02%. Il me faudra donc l'indiquer sur mon étiquette.

Dans les faits, qu'est-ce que cela signifie ? 

Cette obligation a été tout simplement mise en place pour avertir le consommateur "allergique" ou "sensible", comme les très jeunes enfants.
Il faut noter que leur présence ne signifie PAS que vous allez avoir des allergies, bien évidemment.

C'est votre sensibilité à ce type de substance qui va jouer ; et encore, les doses sont souvent tellement faibles, dans la plupart des cas, qu'il n'est pas sûre que vous fassiez une réaction allergique.
Il vous faut donc prendre en compte votre sensibilité, le produit en lui même, le dosage potentiel, l'allergène en lui même. 
Grâce à cette règlementation, vous pourrez, dans tous les cas, identifier les produits auxquels vous êtes allergique.

En bref, ne prenez pas peur des allergènes étiquetables. Ils sont indiqués pour votre information et votre sécurité, mais cela ne signifie pas que ces produits sont mauvais. Juste qu'il y a un potentiel allergique important, comme dans certains aliments.

En espérant que cet article vous a plu !
N'hésitez pas à me suivre sur ma page Facebook : Lilith Cosmétiques  ou Twitter Lilith Cosmétiques

A bientôt !

Commentaires

  1. HEllo ! Encore un article très intéressant :-) je ne connaissais pas du tout la loi s'appliquant sur les ingrédients allergènes :-)
    Bises

    RépondreSupprimer
  2. très clair! merci de prendre le temps de faire cet article, les savons aux HE me font toujours un peu peur ;)
    Brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :)
      Après je pense que les HE et la saponification ne font pas forcément bon ménage ( dans le sens perte des propriétés)

      Supprimer
  3. Merci pour ces explications ! Est-ce qu'on peut extrapoler en disant que s'il on est allergique à une des substance listée, on est forcément allergique à sa provenance ? (exemple : Benzyl alcool et l'amande). Merci pour votre réponse !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolée, une réponse tardive, à une très bonne question... Je dirais pas forcément, ça dépend probablement de la substance, de son origine, de la concentration.. Mais là, j'avoue il faudrait l'avis d'un spécialiste du sujet.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire