S'installer en Cosmétique, un parcours du combattant ? Episode 2.


S'installer en Cosmétique, la suite !
Vous avez peut être pu lire mon premier article sur le sujet, où je parlais des "bases" de l'installation.
Sinon, vous le trouverez juste

A quelques semaines de l'ouverture, j'avais envie de revenir sur l'expérience, et de faire un petit point.

* Votre "société". 

Comme je l'avais dit, vous êtes un artisan, il vous faut donc suivre le stage de préparation à l'installation.
Ce stage, si vous êtes bien avancé, est juste d'un ennui total.

* L'immatriculation.

Là, on tombe dans les rouages de "l'administration".
Ça prend entre une semaine (si vous avez de la chance) et 4 semaines (bah oui, les vacances, les maladies, les...) Attention à ne pas faire d'erreur, non seulement c'est le cirque pour faire modifier, mais ça coûte des sous. (Il manquait juste un "bis" à l'adresse dans mon cas..)

* Les arnaques.

Vous allez recevoir des tas de courrier de machins du genre " facture/à payer". Surtout n'en faites rien. Ce sont des arnaques plus ou moins bien fichues.

* L'ANSM.

Vous devez envoyer votre courrier en recommandé. Pas sur qu'ils vous répondent, ou alors ils mettront longtemps. Gardez bien la preuve d'envoi.


* Le portail européen "CPNP". 

Prévoyez du temps pour déclarer vos produits. Le but est de battre le portail qui plante constamment.
Je dirais : faites ça tôt le matin, ça marche mieux.
Enregistrez en brouillon à chaque page, parce que s'il plante, il faut souvent recommencer.

* Prévoyez des tas de feuilles et de cartouches d'encre.



Entre les DIP, les FT, les BPF..
Vous allez consommer du papier. Pas écolo, mais vous n'avez pas le choix.





* Les BPF 

C'est de la logique sur beaucoup de choses. Adaptez-les à votre façon de travailler et pas le contraire.
Attention, toute modification doit être "enregistrée". Faites à minima une formation.
Chaque action dans votre labo doit être notée : ménage, réception des MP, reconditionnement, température, production, taux d'humidité à chaque moment clé.

* Les FT.

C'est parfois vraiment, vraiment galère de les obtenir. Faites ça à l'avance.

* La production

Vous aurez des soucis. Cherchez pas, y'en aura. Déjà parce que produire 1kg de savon et 12kg en une fois, c'est pas la même.
Marbrage ? Trace ? Réalisation en elle même ? Démoulage ? Découpage ?
On a beau avoir calculé 15 000 machins, pesé- repesé - testé - retesté , les conditions changent, et ça joue.


* Vos fournisseurs.

Peu importe lesquels : MP, étiquettes, boites, contenants en tout genre.. il faudra leur courir après.
Les relancer. Les harceler.
Pensez à vérifier les dates des MP.

* Les livraisons.

Là aussi vous aurez des problèmes. Cherchez pas, les livreurs, c'est souvent pas le bon jour, pas la bonne heure, entre 8h et 18h, pas la bonne adresse, pile durant les 2 min où vous êtes allés faire pipi.
Exemple : mon extincteur livré à la maison et pas à l'atelier (deux rues d'écart)
Mon fournisseur de MP qui se pointe 3 jours plus tôt que la date de RDV.
Un livreur qui ne vient pas et se contente de balancer votre colis en point relais/poste.
Un livreur qui vous balance ça hop, et débrouillez vous, pas grave si ça pèse 50 kg.
Celui qui sonne chez les voisins parce que c'est bizarre, le chemin.

* Des soucis de meubles, de montage, de fixage. Et là je parle que de si votre pièce ne demande pas de travaux. Sinon, amusez-vous.









* L'ouverture des bidons d'huile.
Et bah non, ça s'ouvre pas. Là, espérez avoir quelqu'un à appeler au secours. (Sinon, il existe des ouvres-bidon c'est de la folie, j'adore)

* Vos DIP.
Vous aurez des soucis.
"Livraison",  Erreurs, questionnement, je fais moi-même ce que je peux, je fais faire.. Bref, je connais pas un savonnier qui n'a pas du se battre sur ce point.

* Vos étiquettes
Attention à ce que vous dites dessus.
Pas d'allégations si elles ne sont pas validées dans vos DIP : exemple : pour bébé => Non !
Attention aux informations que vous mettez.

* Les produits de ménage ne sont pas plus simples.
Certes, pas de DIP juste un dossier avec les infos, mais un test de Biodégradabilité en labo est obligatoire. Et ça coûte cher.

*Les soucis informatiques.
Le site internet - les moyens de paiement - les envois..
Bref, amusez-vous. Si vous gérez pas, trouvez quelqu'un qui le fera pour vous.

* Les exigences des banques et des organismes qui vous ont aidé s'il y en a.
Prévoyez une grosse perte de temps.


* Prévoyez un numéro de téléphone pour la société.
Entre vos fournisseurs et tous le reste, ça vous permettra de l'éteindre quand vous voudrez avoir la paix.

* Ouverture
Vous avez prévu d'ouvrir à une certaine date ? Prévoyez entre 2 et 6 mois de retard.

* Oubliez l'idée même de savonner pendant les derniers mois avant de pouvoir produire officiellement.
Quand vous bosserez pas, vous dormirez.

* Vous avez prévu un budget ? Prévoyez plus.

* Apprenez à gérer : la fatigue, les douleurs et le stress. Adaptez-vous.



Je ne souhaite pas vous décourager ou vous faire peur, mais ce n'est qu'une liste non "exhaustive"..
Seulement, dites vous bien que c'est possible, mais c'est difficile. Vous allez être vraiment, vraiment fatigué, à dormir quand vous le pourrez. Vos capacités d'adaptation et de réaction vont être mises à rude épreuve.
Vous aurez des périodes de doute, de stress intense, de "oh punaise, je vais pas y arriver", " ça va pas le faire", d'énervement.
Vous vous sentirez parfois dépassé, probablement.
Plus vous avancerez, plus il y aura des questions. À chaque problème réglé, un autre se présentera.
Certaines choses ne se passeront pas comme prévu. Presque toutes probablement.
Essayez de "fréquenter" d'autres savonniers. D'autres personnes qui s'installent, qui auront les mêmes doutes et les mêmes questionnements. Soutenez-vous.
Ça aide, vraiment.
Soyez certains d'être soutenus par votre entourage, parce qu'il devra supporter tout ça.
Et, courage.
Et surtout, profitez.
C'est dur, mais les moments drôles et de plaisir sont là aussi.
Sinon, ils viendront après.

Charlie.





Commentaires

  1. Coucou Charlie,
    C'est très sympa de partager ton expérience. En tant que consommatrice je ne m'imaginais pas à quel point c'etait fatiguant de s'installer...mais sûrement très enrichissant.
    C'est sûr qu'il faut être motivé !
    Bonne continuation.
    Delphine

    RépondreSupprimer
  2. Hello !
    Merci pour ce genre d'article, c'est super intéressant !
    C'est vraiment le parcours du combattant ! Mais ça ne m'étonne pas, car on nous met des barrières, histoire de bien décourager lol. Et ça ne marche pas hahahaaa :p
    Tu y arrives et continues !
    Bisous et courage !

    RépondreSupprimer
  3. Super Charlie ton article! est ce que je peux mettre le lien sur ma page fck redactionbpf? Ton expérience peut servie à d'autres personnes.

    En tout cas bravo! je vous admire de vous lancer et de réussir! Que de témérité :)
    Brigitte

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire