dimanche 18 septembre 2016

Histoire des Cosmétiques : Episode 1.


En tant qu'historienne - 5 ans de fac d'Histoire, ça marque - il me semblait évident à un moment ou un autre de vous parler de l'histoire des cosmétiques.
Pourtant, c'est une série d'articles que j'ai mis un peu de temps à commencer, et cela, pour deux raisons.



Une personnelle : parler d'histoire, c'était retrouver une importante partie de ma vie, mais aussi très probablement "retomber" dans des travers rédactionnels qui n'étaient pas forcément indispensables pour des articles de blogs.
Bien évidemment, le soin apporté aux articles est toujours importants, avec recherches et croisements des sources.
Mais à quel point devais-je pousser le vice ?




Une plus terre à terre : la difficulté de trouver des sources en tant que "profane" et le manque de temps dont je dispose actuellement qui ne me permettait pas d'écumer les bibliothèques.

Les sources que nous avons sont relativement éparpillées ; il existe certains ouvrages, mais c'est un sujet assez récent, la majorité des ouvrages scientifiques datant des années 90-2000. De même la cosmétique est souvent traitée au passage, comme dérivée d'autres sujets : médecine, thermes, iconographies, matériel archéologique, mais rarement traitée en elle-même.



Nous avons donc des études contemporaines, catalogues d'expositions, des sources littéraires anciennes, telles que Galien, médecin de Marc Aurèle et de Commode qui distingue la cosmétique de "l'hygiène", "l'art de la toilette", la "Kosmètikè tekhnè" et la cosmétique du maquillage, la "kommôtikè tekhnè" en ne cachant pas un certain dédain pour la seconde  et des sources imagées : peintures, sculptures et matériel archéologique.





Les progrès de l'archéologie ont cependant permis une très intéressante évolution : celle de la possibilité d'évaluer chimiquement fards et onguents parvenus jusqu'à nous,
nous informant ainsi de leur composition sans abîmer le matériel d'étude ; nous avons pu voir que les cosméticiens-cosmétologues-fabricants étaient loin d'être des ignorants sur le sujet.





Ensuite comment aborder le sujet ? Remonter le temps ? Partir des origines ? Réaliser un découpage thématique ?
En 2009, le musée de Cluny et le musée national de la Renaissance - château d'Ecouen ont organisé une exposition intitulée
" Le Bain et le Miroir " 
Cette exposition, qui réunissait de nombreuses oeuvres venues de toute l'Europe, était "l'occasion d'articuler et de mettre en regard les dernières découvertes sur la composition des cosmétiques et autres produits de soins, les objets destinés à les contenir et la remise en contexte de leur utilisation sur le corps."*
L'exposition était ainsi réalisée de manière thématique " Le bain et le Miroir " mais aussi avec une séparation temporelle : L'antiquité et le Moyen Âge d'une part et la Renaissance de l'autre.
De cette exposition est évidemment sorti un ouvrage, réunissant articles et catalogue.
Ce livre fut une véritable révélation et un émerveillement pour moi.



J'ai donc décidé pour ces articles de partir sur un ce "modèle" ; séparant à la fois temporellement et de manière thématique.
Nous essayerons de nous caler donc sur cette séparation "toilette/mise en beauté" au maximum, tout en partant des "origines" pour arriver à nos jours.
Certains articles porteront sur un sujet précis : quelle composition pour les baumes ? Quels maquillages ? Quels parfums ? Que dire des teintures pour cheveux ? Quels objets pour quelle utilisation ?...
Les sujets ne manquent donc pas ; le but n'est pas de vous endormir et de vous assommer d'information, mais bien de rendre tout ça ludique, imagée, et de vous faire partager le recoupement de deux de mes passions : la cosmétique, et l'histoire.

J'espère que ces articles vous plairont.

A bientôt,
Charlie


3 commentaires:

  1. ah tu m'interresse la il est tres bien ton article tu piques ma curioste j'ai hate de lire les autres ;)

    RépondreSupprimer
  2. Je ne suis pas historienne, j'ai fait des études de maths moi ^^ Mais la cosmétique me passionne, et j'adore apprendre le pourquoi du comment :)
    Je suis sure que tes prochains articles me plairont.
    Biz.

    RépondreSupprimer