Réaliser une émulsion : les bases




Réaliser sa propre crème, c'est toujours un plaisir.
Le problème est que lorsqu'on débute, ça parait un peu compliqué.
Parfois elle déphase.
Parfois elle ne se forme juste pas.
On ne sait pas quoi mettre, comment, pourquoi.




Voici donc quelques points à retenir.


Un émulsion est un "mélange" eau et huile grâce à un émulsifiant.
Il s'agit d'un liquide, dispersé dans un autre liquide dans lequel il n'est pas miscible.
Il faut bien comprendre que l'utilisation du terme mélange est une simplification : les émulsions sont en fait composées de micro-goutelettes dispersées.


L'émulsion peut être plus ou moins fine selon notamment le processus de réalisation.
En général, on distingue des émulsions " huile dans eau " et "eau dans huile".




La réalisation d'une émulsion nécessite  : 

=>Une phase huileuse
=>Une phase aqueuse
=>Un émulsifiant

La phase huileuse contient tout élément lipophile, en général devant être chauffé, tandis que la phase aqueuse contient tout élément hydrosoluble.


Si on simplifie on aura : 


  •  Huile végétale
  •  Eau 
  •  Emulsifiant.

Cependant, les émulsions sont rarement aussi simples, notamment pour des raisons de stabilité et de conservation.

A minima, on aura donc cela : 


  • Huile végétale 
  • Eau 
  • Emulsifiant
  • Conservateur

Fondamentalement, si l'on respecte les fiches techniques des produits et surtout de l'émulsifiant, la crème sera "stable."

Pour ma part, la base d'une émulsion in-ratable est la suivante : 

  •  Huile végétale
  •  Eau déminéralisée
  •  Emulsifiant 
  •  Agent de texture et de stabilité 
  •  Gomme 
  •  Conservateur

J'ajoute ensuite des agents émollients, hydratants : Glycérine, huiles sèches.

Si l'on décompose en phase, nous aurons la base suivante :

Phase huileuse : 

  • Huile végétale 
  • Huile "sèche"
  • Emulsifiant
  • Agent de texture

Phase aqueuse :

  • Eau déminéralisée
  • Glycérine
  • Gomme 


Ajouts :


  • Conservateur 


De cette base, vous pouvez donc partir et adapter votre crème à votre problématique.
Tout ajout est enlevé au pourcentage de l'eau, qu'il s'agisse d'augmenter la phase huileuse ou de mettre des actifs.

Par exemple avec la base suivante à 100%

Huile végétale : 6%
Huile sèche (caprylic) : 7%
Emulsifiant : 4%
Agent de texture (Alcool cétylique) : 3%

Eau déminéralisée : 68,1%
Glycérine : 10%
Gomme (Xanthane) : 0,3%

Conservateur : 1,6%


Vous voulez ajouter 10% d'actifs (c'est le maximum) : 


Huile végétale : 6%
Huile sèche (caprylic) : 7%
Emulsifiant : 4%
Agent de texture (Alcool cétylique) : 3%

Eau déminéralisée : 68,1% - 10%
Glycérine : 10%
Gomme (Xanthane) : 0,3%

Conservateur : 1,6%
Actifs : 10%

De même, si vous supprimez un élément, rajoutez la différence à l'eau. 

Aller un exemple basique :

Huile végétale d'Amande douce : 6%
Caprylic : 7%
Olivem : 4%
Alcool Cétylique : 3%
Eau déminéralisée : 66,1%
Glycérine : 10%
Xanthane : 0,3%
Conservateur : 1,6%
Panthénol : 2%


La réalisation

Faites chauffer vos deux phases (aqueuse et huileuse)  au bain marie, séparément, jusqu'à fonte totale. Idéalement vérifiez la température avec un thermomètre, vos deux phases devant être à 70°.
Retirez du feu, et mélangez.
Pour cela, il est conseillé d'utiliser un "émulsionneur" ( type à lait par exemple)
Vous pouvez verser votre phase aqueuse dans votre phase huileuse, ainsi, il y a moins de perte de produit pendant le "transvasement" ; Pourtant théoriquement, on verse la phase huile (= dispersée) dans la phase aqueuse (continue) dans le cas d'une émulsion huile dans l'eau, qui correspond aux exemples que nous avons choisi et à l'émulsion réalisée le plus souvent ( plus facile et plus stable)

Lorsque votre préparation a un aspect crème, laissez refroidir.
A froid, ajoutez vos actifs et votre conservateur.







A bientôt !
Charlie.

Commentaires

  1. Bonjour Charlie et merci pour ton article très intéressant, est-ce qu'il y une règle à respecter au niveau de la phase huileuse et la phase aqueuse et de leurs proportions, si oui pourrais-tu s'il te plaît l'exprimer en %
    Merci pour ta réponse.Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait, ça dépend.
      En cosmétique anglo-saxonne, on trouvera déjà aberrant les dosages que nous utilisons nous globalement. D'autant plus que l'intégration des émuls/agent de texture dans le calcul phase huileuse n'est pas systématique chez nous, nous nous basons sur le % d'huile.
      Cela étant, je dirais de ne pas dépasser 30% grand max sur la totalité de la phase huileuse (Emul, agent de texture compris) pour les émulsions huile dans eau qui sont les plus courantes. Entre 10 et 30% maxi, c'est là que la stabilité est la meilleure. Evidemment, à adapter en fonction de l'émulsifiant et de la composition de la phase huileuse. Sur des émulsions eau dans huile, on est par contre sur du 50/60% de phase huileuse.

      Supprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire