samedi 5 novembre 2016

Les Questions les plus souvent posées en Savonnerie


Ah, la saponification à froid, c'est chouette.
Mais heuuu, ça fait beaucoup s'interroger.
Je vais donc tenter un tour rapide des questions les plus posées (et de leurs réponses évidemment)

Pour commencer, je vous suggère cependant une petite lecture de mes articles sur la saponification à froid.


1) Quoi lire pour apprendre ?
Vous pouvez commencer avec le dossier Az. Vous pouvez lire mes articles qui contiennent eux-mêmes des liens. Lire le livre " Je crée mes savons au naturel" de Sylvain et Leanne Chevallier.


2) Une recette pour débuter ?
Partez sur un 100% d'une huile, ou un savon simple, avec un sugraissage par réduction, sans ajout pour vous familiariser avec le procédé.
Par exemple :
=>100% Olive ( même si le côté gluant peut être déconcertant ainsi que la trace assez longue).
=> Coco/Olive/Karité
3) Je veux faire un savon sans soude.
Un savon, nécessite une base forte. C'est un point inaliénable.
Si vous ne souhaitez pas utiliser de soude (ou de potasse) dirigez vous vers les Melt And Pour, mais sachez qu'à un moment ou à un autre, ils ont "contenu" de la soude.
4) La soude, c'est dangereux.
Oui, la soude est un élément chimique qu'il ne faut pas prendre à la légère, et qui peut entrainer de graves brûlures.
Mais en respectant les règles de sécurité, la manipulation se fait de manière tout à fait simple.
5) Potasse, Soude ? 
La potasse est une base forte permettant de réaliser des savons liquides, contrairement à la soude qui permet la réalisation de savon solide.
Elle est de type KOH.
6) Comment je choisis ma soude ?
=> En perle
=> En lessive de soude ( à environ 30%)
Je vérifie qu'elle soit pure, sans additif.
En lessive, son pourcentage de dilution.
Il doit être noté " Hydroxyde de Sodium". Formule chimique : NAOH.
Ne pas confondre avec les cristaux de soude, le bicarbonate de soude et tous les autres machins avec soude.
7) Ou je l'achète ?
Majoritairement en magasin de bricolage. Vous avez par exemple la marque "Onyx".
8) Ou acheter mes matières premières ?
En ligne : chez moi ;) Le Jardin de Lilith ; chez Az, Manske..
Pour débuter, je vous conseille une partie en supermarché : des huiles moins chères type tournesol, olive, pépins de raisins, colza à minima en première pression à froid.
Sachez aussi que la végétaline est réalisée avec de la coco ou coprah, vérifiez juste qu'elle ne soit pas mélangée avec autre chose.

9) Les moules maison ? Chemisage.
Vous pouvez utiliser des moules en silicone (type alimentaire), en bois, en plexiglas..
Attention cependant : certains réalisent leur moule en plexiglas, de type " Saponine".
Le choix du plexi est important, car le savon va chauffer fortement. Tous les plexiglas ne sont pas adaptés.
Vous pouvez utiliser des produits de récupération type boites "pringl**" ou boite de lait.
Cependant, pas de boites métalliques.
Vous pouvez fabriquer des accessoires en carton qu'il vous faudra chemiser.
Si vous utilisez des moules en bois il est indispensable de les chemiser. Utilisez du papier sulfurisé.
Recouvrez votre moule de papier sulfurisé (comme pour un gâteau).
Pensez aussi qu'il vous faudra démouler votre savon..

Moule chemisé, merci à "Les paniers de Maryse"

10) Quelle température pour mes huiles et beurres ?
Travaillez majoritairement entre 35 et 55°
11) Quelle température pour ma soude ?
La soude doit être à une température proche de celle des huiles.
Mais si vous utilisez de la lessive de soude, ne la
chauffez pas.
12) Quels calculateurs ?
Très simple, celui d'Az mais très basique.
SoapCalc 
mendrulandia
Hexabulle
The Sage
13) Les colorants végétaux ?
La plupart des colorants végétaux ont tendance à virer avec la SAF ou à éclaircir : par exemple, les rouges, violets, bleus... Tenez-en compte lors de la fabrication. Vous obtiendrez des couleurs
"naturelles".
Vous pouvez aussi tout simplement utiliser vos huiles de base pour colorer, comme avec l'avocat ou le chanvre pour du vert par exemple.
14) Les colorants minéraux ?
=> Les oxydes ne sont pas particulièrement efficaces si vous souhaitez des couleurs vives, bien que ça dépende de la couleur, du minéral, de la qualité de celui-ci. Comme pour les colorants végétaux, vous obtiendrez des couleurs "naturelles", de très beaux orangers par exemples.
=> Les micas sont à conseiller si vous souhaitez des couleurs vives, franches ( et même si vous souhaitez des couleurs claires, il faut jouer sur le dosage)
(Idéal : les micas de la Folie des Senteurs)

Exemple avec de l'argile violette, merci Valérie B.d.M

15) Les colorants liquides ?
Oui, mais attention à la composition.
(Allez voir du côté, encore de la Folie des Senteurs)
16) Les colorants alimentaires
Les colorants alimentaires ne tiennent pas en SAF.
17) Les arômes 
Les arômes ne tiennent pas en SAF
18) Les HE ou les fragrances ?
Pour ma part, les fragrances sans hésiter (c'est personnel):
=> Les HE tiennent majoritairement moins bien en SAF, par exemple, les fragrances type agrumes.
=> Les avis sont partagés quant à un effet post saponification, mais le cas échéant, il est dommage d'utiliser un produit potentiellement " thérapeutique" pour parfumer ( sauf si c'est le but) - ce n'est là qu'un avis personnel.
19) Les fragrances
Toutes les fragrances ne se valent pas : certaines ne tiendront pas (souvent le cas des fragrances dites naturelles) d'autres feront accélérer la trace, voir figer ; elles peuvent aussi colorer la pâte, si elles contiennent de la vanilline.
Encore, le site de la Folie des Senteurs est à conseiller, on y trouve toutes les infos nécessaires dans la FT de chaque fragrance.
Micas dilués dans l'huile de surgraissage.
20) Intégrer mes micas
Vous pouvez les intégrer directement dans votre pâte, ou les diluer, par exemple avec votre huile de surgraissage.
21) Intégrer mon dioxyde
=> dilution dans la soude et utilisation de passoire (contre les grumeaux)
=> dilution dans une petite partie de votre huile avec mixeur jusqu'à obtenir une sorte d'empatage assez liquide.                                      
22) Avoir une pâte blanche
=> Utiliser du dioxyde.
=> Utiliser de huiles et beurres clairs type : Babassu, Coco, Arachides, Noix, Ricin, Macadamia, Palme si vous le souhaitez.. Ou des huiles raffinées.
=> Attention à vos ajouts.
=> Eviter : l'huile d'olive notamment, avocat, et toute huile foncée.

Savon blanc en 100% coco, merci à Sophie M.
Coco, Olive raffinée, tournesol, ricin, merci à Cilou G.

23) Intégrer des ajouts liquides
Vous pouvez intégrer des ajouts liquide à la trace mais surtout en remplaçant votre liquide de dilution : selon ce liquide, congelez le avant, pour le protéger d'une surchauffe.
Si vous l'ajoutez à la trace, il vous faut soustraire le % de liquide de dilution à 40% ( on conseille généralement de ne pas utiliser plus de 40% de liquide pour ne pas avoir un savon trop mou) ce qui donne l'ajout que vous pouvez réaliser.
Par exemple : dilution dans 30% d'eau => 40-30% vous pouvez mettre encore 10% d'ajouts maxi.
(On parle toujours du poids des huiles)
24) Intégrer des ajouts liquides avec la lessive de soude.
Le principe est le même sauf qu'il s'agit forcément d'ajout.
Dans le cas d'une lessive de soude dilué à 30,5% par exemple.
Il vous faut connaitre le % d'eau utilisé.
Il est en général donné par vos calculateurs.
Si ce n'est pas le cas, il vous suffit de faire le calcul suivant :
Quantité de soude = Quantité de lessive de soude(donnée par le calculateur) * 30,5%
Quantité d'eau = Quantité de lessive - quantité de soude.
Une fois que vous avez la quantité d'eau, il suffit de la déduire à votre quantité d'eau maximum pour obtenir votre quantité d'ajout de liquide possible.
25) Je veux faire cette recette, je n'ai pas cette huile je peux changer ? 
Non, pas comme ça. Chaque huile a son propre indice de saponification. Si vous changez une huile il vous faut recalculer votre quantité de soude.
26) Pourquoi couvrir mon savon ?
Pour garder la chaleur, ce qui accélère le processus.
De plus le savon est ainsi protégé.
=> Couvrez avec du cellophane. Vous pouvez aussi " emballer" votre savon avec des torchons par exemple. A éviter si vous utilisez des produits type laits, miels car cela va entrainer une surchauffe et un risque de volcan.
27) C'est quoi un volcan ?
Votre savon a subi une surchauffe, rien de grave.
Pour avoir un exemple de surchauffe : la video sur le blog " des petits savons"

     Volcan, merci à Sophie M.     
    Volcan, merci à LN W. 
Volcan, merci à Emmanuel P


28) C'est quoi la phase de gel ? 
Votre savon monte fortement en température et deviens en partie ou en totalité translucide.
Cette phase est signe de saponification mais n'est pas indispensable.

Phase de gel, merci à Cécile P.
Phase de gel, merci à Natacha K.

29) Comment je lave mon matériel ?
Avec de l'eau.. Non plus sérieusement, je vous conseille d'agir de la manière suivante :
=> Enlevez tous le surplus (idéalement, dans le moule, sinon avec de l'essuie tout mais c'est moins écolo)
=> Laissez de côté 24/48h
=> Lavez à l'eau chaude + liquide vaisselle.
30) Le vinaigre ça marche ? / je me suis brulé, je mets quoi ?
Le vinaigre va "neutraliser" la soude, même si les infos divergent sur l'efficacité. Dans tous les cas :
vous vous êtes brulé, c'est nettoyé, passez sous l'eau, puis traitez comme une blessure normale.
31) La cure, pourquoi comment ?
La réaction de saponification se fait majoritairement dans les premières 24/48h.
Le reste de la cure va permettre au pH de se "fixer" et surtout au savon de sécher.
32) Le pH pourquoi ?
Un savon a un pH basique : il ne peut avoir un pH neutre.
Vérifier le pH va permettre de voir si le savon n'est pas caustique, si la soude a bien disparu en totalité.
En général, vous tournerez autour de 9.
33) Pourquoi mon savon est marron alors que j'ai mis un colorant violet/rouge.. ?
Plusieurs raisons possibles :
=>Votre mélange d'huile mélangé à votre colorant fait "virer" la couleur
=> Vous avez utilisé un produit contenant de la vanilline.
=> Vous avez utilisé des colorants ne tenant pas en saf.
34) J'ai des tâches dans mon savon
=>Si elles sont jaunes, il est possible que votre savon ait un problème de rancissement.
=>Si elles sont blanches, cela peut être des poches de soude, dans ce cas, votre savon sera caustique.
=>Cela peut être aussi des insaponifiés.
=>Vous pouvez aussi avoir des rivières de glycérine

Savon avec rivière de glycérine, savon Pop.

Rivière de glycérine, merci à Céline K

Insaponifiés merci à Ja Fa

Savon avec des tâches blanches : soude mal mélangée. Merci à Virginie G.K.
Grosse poche de soude, merci à Fulvia A.O


35) La cendre de soude
Il s'agit d'une réaction de votre savon (résidus de soude) au contact de l'air. Cela arrive souvent lors d'un démoulage/découpage trop rapide.
Rien de grave, juste inesthétique. Vous pouvez l'évitez en "sprayant" un peu d'alcool sur votre pâte après coulage.
Dans tous les cas cette couche de cendres partira dès la première utilisation.

Cendre de Soude, merci à Emilie G.

36) J'ai des trous dans mon savon
Il y a pu avoir des poches d'air, ou être mal tassé suite à une trace trop épaisse. C'est juste inesthétique.
Merci à Bouclette BN.
Merci à Mary C.


37) J'ai de l'huile qui suinte/mon savon sue
=> Déphasage partiel ou mauvais mélange.
=> S'il a trop chaud, votre savon peut suer (et oui..)
=> Votre surgraissage a pu être trop important.

 
Savon qui suinte, merci "Le Chat qui mousse"      
          Savon qui "sue" merci à LN W

Poche d'huile dans un savon merci à Cé Line
38) Mon savon déphase
Un savon qui déphase a en général eu un souci de mélange, et une trace trop fine.
Il peut s'agit aussi d'un souci de température.
Ce savon sera inutilisable.

Savon qui déphase, merci à Virginie MC.
Savon qui déphase, merci à Virginie T.D

39) Je n'ai pas eu de trace pourquoi ? 
En général, la trace arrive relativement vite.
Si elle n'arrive pas au bout de quelques minutes, vous avez probablement un souci :
=> un problème avec votre quantité de soude
=> un problème avec votre soude : est-ce vraiment de la soude ?

40) Mon savon est caustique, je fais quoi ?
Ne l'utilisez pas.
A voir si vous pouvez le râper et l'utiliser pour le ménage.
On reconnait un savon caustique essentiellement par son pH.
Il "pique" si l'on fait le test sur la langue. Il a souvent un aspect et une odeur particulière.
Les raisons peuvent être :
=> un souci de recette
=> un déphasage
=> un mauvais mélange.


Point rapide vocabulaire : 

SAF = Saponification à froid
SAFOUR = Savon que l'on va mettre au four à basse température pendant plusieurs heures. Technique qui permet de diminuer le temps de cure. On l'appelle aussi " ITMHP" soit "In the Mold Hot Process".
SJHP = Sharon Jonhson Hot Process, technique particulière : l'idée est de garder le mélange chaud (autour de 90°) jusqu'à la phase de gel, tout en mixant. Surgraisser/mettre les ajouts/Marbrer/mettre en moule à ce moment là.


Voilà pour ce petit tour pas si rapide !
Si vous avez d'autres questions, n'hésitez pas ! 
A bientôt :)
Charlie.

3 commentaires:

  1. superbe ! j'ai adoré ton article ! tes photos sont extra je remercie tes copinettes de te les avoir prêtées <3

    tu peux donner plus de précisions la ? 11) Quelle température pour ma soude ?
    La soude doit être à une température proche. Proche de quoi ? moi je le sais mais peut être pas pour tout le monde ^_^ ;)
    il est vraiment bien construit ton article chapeau <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merciii :)
      Proche de la température des huiles ;) je vais ajouter !

      Supprimer