mardi 29 novembre 2016

Réaliser sa base lavante à tout faire.


L'idée de la recette du jour est de réaliser une base lavante qui sera adaptable à vos besoins.

Pour cela, il faut prendre en compte plusieurs points :

1/ Les tensioactifs que l'on va utiliser
2/ Le pouvoir lavant
3/ La conservation
4/ La texture


Il faut savoir qu'utiliser un seul tensioactif est un peu une aberration en cosmétique.
Pour avoir le produit lavant idéal, il vous faut en coupler au minimum 3.

Les tensioactifs se divisent en plusieurs catégories (pour en savoir plus dirigez-vous vers mon article sur le sujet)
Pour une base lavante, il nous faut donc utiliser des tensioactifs  de 3 catégories :

=> Anioniques :  type Sodium Coco Sulfate (SCS), Sodium Cocoyl Isethionate (SCI), Sodium Lauryl Sulfoacetate (SLSA)
=> Amphotères : type Babassuadomipropylbetaine, Cocamidopropyl Bétaine
=> Ioniques :  type Decyl Glucoside, Coco Glucoside, Lauryl Glucoside..



Chacun ayant une place particulière :
=> Les anioniques, tensioactifs primaires sont les plus lavants.
Ils sont théoriquement sensés être au pourcentage le plus élevé.
=> Les amphotères, tensioactifs secondaires sont là pour réduire l'agressivité des premiers.
=> Les ioniques, eux sont là pour apporter douceur, mousse, texture.

(Bien évidemment, on peut adapter en fonction du destinataire ou de la destination du produit)

Chaque tensioactif a un pouvoir lavant particulier qu'il faut prendre en compte.

En voici quelques uns :

Coco Glucoside : 51-53%
Decyl Glucoside : 51-55%
Lauryl Glucoside : 50- 53%
Bétaine : 29-32%
Babassu : 34-38%
SLSA : 65%
SCS : 92-95%
SCI : 82-85% sauf si solution à 30 : 27-33%.




Pour une base lavante qui conviendrait à peu près à tout, suggérons un pouvoir lavant d'environ 15.
(Les ajouts le réduiront si besoin)
Pour calculer le pouvoir lavant, on multiplie le pourcentage du tensioactif d'une recette par son pouvoir lavant et on additionne. Nous y reviendrons.
Pour cette base, nous partons sur 40% de tensioactifs.
Le reste sera donc majoritairement de l'eau.



Il nous faut par conséquent un conservateur, à adapter en fonction de nos besoins.
Vous pouvez coupler différents conservateurs de la cosmétique maison, type Cosgard et Complexe Sorbate Benzoate (0,8% de chaque) ou utiliser un conservateur plus traditionnel, type GDI.
Attention, si vous effectuez beaucoup d'ajout à cette base, il vous faudra recalculer votre conservateur.

Pour jouer sur la texture, vous pouvez lui intégrer différents produits.
Des gommes, par exemple, vont agir sur sa viscosité.
La glycérine et l'alcool auront un effet clarifiant, mais aussi conservateur selon le pourcentage utilisé.


Après, vous pouvez lui ajouter des produits type huiles, actifs, fragrances.. A vous de voir.


C'est parti pour le calcul.

Imaginons partir sur cette base :

Environ 40% de Tensioactifs :

SCS  : 3%
SCI : 6%
Bétaine : 11%
Decyl : 20%


Calcul du pouvoir lavant (J'ai pris des indices "moyens")
3x94+6x32+11x31+20x53= 282 + 192 + 341 + 1060  = 1875
1875/100 = 18,7
Donc, notre pouvoir lavant est un peu trop élevé.
Il nous faut donc faire des choix pour le diminuer.
Remplaçons par exemple le SCS par le SLSA, et changeons quelques pourcentages.

3x65 + 8x32 +15x31 + 12x53= 195 + 256 +465+636= 1552
Soit 15,52 de pouvoir lavant pour 38% de tensioactifs.

La base de tensioactifs serait alors la suivante :

SLSA : 3%
SCI : 8%
Bétaine : 15%
Decyl Glucoside : 12%
(vous pouvez faire Coco Glucoside 6% et Decyl Glucoside 6%)

A cet base, ajoutons 10% de glycérine, notre conservateur, la gomme et l'eau.

Imaginons donc la recette suivante : 

SLSA : 3%
SCI : 8%
Bétaine : 15%
Decyl Glucoside : 12%
Glycérine : 10%
Eau déminéralisée : 51,4%
GDI : 0,3%
Gomme Xanthane : 0,3%


Vous avez deux manières d'utiliser cette base :

Soit vous la fabriquez, et vous lui ajoutez les produits au besoin.

Par exemple :

Base lavante maison : 95%
Ajouts : 5%

(Attention à ce moment là à la conservation, et aussi à la viscosité du produit, certains ajouts peuvent jouer la dessus ; adaptez, donc.

Soit vous réalisez à chaque fois votre recette en enlevant au pourcentage d'eau ce que vous voulez ajouter (ce que je vous conseille quand même!)

SLSA : 3%
SCI : 8%
Bétaine : 15%
Decyl Glucoside : 12%
Glycérine : 10%
GDI : 0,3%
Xanthane : 0,3%
Eau déminéralisée : ?
Ajouts : ?

Avec cette base vous pouvez réaliser des shampoings et des gels douche sans souci.. Même du deux en un, le pouvoir lavant étant plutôt adapté.
Après, il vous suffit de mettre les ajouts en fonction de la destination ou du destinataire du produit..
Pensez évidemment à vérifier votre pH.


Exemple simple : 

SLSA : 3%
SCI : 8%
Bétaine : 15%
Decyl Glucoside : 12%
Glycérine : 10%
GDI : 0,3%
Xanthane : 0,3%
Eau déminéralisée : QSP100%
Fragrance : 2%
Actif : 2%

Vous pouvez même la modifier pour lui donner un aspect crème avec un émulsifiant ( à ce moment là, réduisez ou supprimez la gomme)

Par exemple : 

Eau : QSP 100%
SLSA : 3%
SCI : 8%
Bétaine : 15%
Decyl Glucoside : 12%
Glycérine : 10%
Emulsifiant : 5%
Alcool cétylique : 2%
Huile végétale : 10%
Fragrance : 2%
Conservateur : QSP 100% 

Sachez cependant que tout corps gras réduira d'autant votre mousse.


Réalisation de la base : 

Faites fondre vos tensioactifs solides dans vos tensioactifs liquides et la glycérine, puis ajoutez l'eau en remuant doucement : l'idée est de ne pas trop faire mousser.
Les tensioactifs solides doivent complètement se diluer.
Ajoutez la gomme xanthane en faisant attention de ne pas avoir de grumeau.
Puis, votre conservateur (adaptez selon celui que vous utilisez le pourcentage et la température d'ajout)
La base est prête.
Elle est liquide au début, laissez la reposer.






Si vous voulez en savoir plus, n'hésitez pas à consulter les liens suivants :
Les tensioactifs, ce qu'il faut savoir
Chez Danser en Petite Culotte :
Focus sur les tensioactifs
Formuler des détergents  
Chez Les coquelicots de Caro
La "SAL" des tensioactifs 

Alors, elle vous tente cette petite base ? 
A bientôt ! 
Charlie 

9 commentaires:

  1. Merci c'est très intéressant et très clair. ça entretient mon questionnement, à savoir : faut-il ou pas persévérer dans les shampoings solides...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !
      Perso, je suis pas fana des shamp' solides, ça me convient pas..
      Je préfère 100 fois les shamp' crème.

      Supprimer
  2. alors la, explications aux top et en plus tu utilises des TA solides mais que demande le peuple ? lol des bases lavantes aux TA solides !! ^_^ bon y'en a un peu des liquides mais ça doit se trouver facilement ;)
    merci ton article est vraiment très bien <3
    bon y' a que ton histoire de sal que la j'ai du mal même si je connais pour avoir déjà lu l'article des coquelicots de Caro mais déjà a l’époque c’était difficile pour moi ^_^ je suis très fâchée avec les chiffres lol
    tu arrives a poster malgré la boutique ? tant mieux pour nous ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore mélanger les TA solides et liquides ;)
      (ils se trouvent sur ma boutique sinon :p)
      Merci !
      En fait c'est tout simple, on multiplie la SAL par le % de TA dans le produit !
      Oui oui, j'ai des tas d'articles d'avance, aussi.. :)

      Supprimer
  3. Euhhh. Je pensais qd même que ce serait plus simple.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qu'est-ce qui n'est pas simple ? Au pire la recette est là, si les calculs sont trop compliqués !

      Supprimer
  4. Bon, je vais rentrer encore plus dans la technique. Pour moi il y avait les TS cationiques (basique, exemple le savon), anioniques (acide, famille des sulfates) et non ionique (du genre les argiles), amphotères étant ionique cationiques ou anionique selon le contexte mais là on arrive à la limite de ma mémoire (mes cours de chimie datent d'il y a... trop longtemps.

    Dans les questions que je me pose, il y a mélanger un TS cationique et anionique, est-ce qu'ils s'annulent.

    RépondreSupprimer
  5. Pour les amphotères, sont chargés négativement et positivement : cela dépend du milieu : acide ou basique. Cela dit, malgré les effets qui seront ou ceux des cationiques ou ceux des anioniques, ils sont compatibles avec les autres TA.
    Par exemple, si on veut un effet démêlant on va acidifier notre mélange pour obtenir un effet cationique.
    En fait, l'utilisation d'un amphotère permet de donner du " conditionning" dans un shamp'.

    Concernant l'utilisation des TA cationique et anionique, vu que la charge de l'un et l'autre est à l'opposée leurs effets vont s'annuler.

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour cet article !
    Je ne m'étais pas vraiment penché sur les explications des TA (à part la lecture du dossier AZ et quelques bribes postées sur les forums) car j'ai trouvé l'association de TA qui convient parfaitement à mes cheveux assez rapidement après que AZ les a mis en ligne (pas besoin de formuler autre chose, du coup je n'ai jamais pris le temps de me pencher sur la littérature à ce sujet).
    Avec tes calculs, je vois que je suis à un peu moins de 14% de pouvoir lavant, ce qui cadre avec ce que j'ai constaté in vivo : lavage en douceur avec pas trop de TA.
    En tout cas, j'ai apprécié d'en apprendre plus.
    Biz.

    RépondreSupprimer