mercredi 28 décembre 2016

Le Cas des Micas.





On entend un peu tout et n'importe quoi sur les colorants cosmétiques, notamment sur les micas qui sont un peu méconnus du grand public comme de la tambouilleuse.
Le problème est souvent double : composition et provenance (exploitation)
J'ai donc mis mon nez fouineur là dedans..
Voici un petit résumé de mes découvertes.




Qu'est-ce qu'un mica ?

Le terme mica vient du latin "micare", "briller", "étinceler","scintiller".
Un mica est un minéral ; il s'agit d'alumino-silicate.
Il est friable, à cause de sa structure feuilletée.
La couleur va varier selon la composition chimique.

Il existe de nombreux silicates, avec une grande variété de couleurs, allant du blanc, au noir en passant par le jaune.
C'est la teneur en aluminium et fer du minéral qui est responsable de la couleur.
La muscovite, par exemple, a un pourcentage important d'aluminum, et est donc transparent ou blanc.

Feuillet de muscovite, collection de l'Ecole Polytechnique de Montréal


Le mica en cosmétique 

Nous utilisons le terme générique de "mica" pour qualifier nos colorants cosmétiques.
Dans les faits, le mica n'est qu'une composante de ces colorants.
Il s'agit du CI (color index) : 770019
Les micas sont réduits en poudre ; ils sont là pour apporter l'opacité, mais surtout le nacré, le brillant à votre colorant.
On leur ajoute ensuite du dioxyde de titane, de l'oxyde de zinc ou d'étain pour l'opacité et des pigments pour la couleur...
Le dioxyde de titane (CI 77891) utilisé en cosmétique est de qualité micrométrique, et non nano-métrique ; il n'est pas un danger pour votre santé (vous pouvez lire mon article sur le sujet ici)
L'oxyde de Zinc a l'avantage, lui d'offrir une légère protection anti-UV.

Pour colorer, on utilise :
*Les oxydes de fer :  "Iron Oxyde" (CI 77491, CI 77492, CI 77499) qui donnent du rouge, du jaune, du noir, du brun 
*L'oxyde de chrome, (CI 77288) qui lui, donne un vert.
*L'ultramarine bleu (CI77007), le manganese violet (CI77742).
Il s'agit de pigments minéraux.

L'avantage du "mica" est qu'il n'est pas nocif pour la peau ; on en utilise pour colorer nos produits, mais aussi dans le maquillage minéral.
Le maquillage minéral à base de mica, titanes, oxyde, séricité... laisse respirer la peau, mais a aussi un action bénéfique.
Bref, on se fait plaisir avec du coloré qui n'est pas mauvais pour notre santé.


L'approvisionnement en micas 


La polémique actuelle concerne l'approvisionnement en mica : l'exploitation des "mines" serait réalisée par des enfants, notamment en Inde.
Il s'agit là de mines illégales : dans les faits, il existe des mines "légales" en Inde, où le travail est réglementé. Mais il existe aussi ces mines illégales, où les travail des enfants, très jeunes, est courant.
Malheureusement, ces dernières sont majoritaires.



Concernant ce fait, plusieurs points sont à noter :

* Les micas sont utilisés dans de nombreuses industries (peinture, cables...) et la cosmétique ne représente qu'un faible pourcentage.
* Il existe des exploitations de mica en Europe, et même en France.
Ci-dessous une image d'exploitation de muscovite grecque.

muscovite sericite, source Forbes

* Il est possible, grâce au suivi obligatoire (traçabilité), de connaitre la provenance du produit ; un fournisseur doit pouvoir obtenir le renseignement.
La Folie des Senteurs, par exemple, garantit une provenance européenne.

Par conséquent, évitez les achats en Chine, par exemple : aucune traçabilité, outre un problème qualitatif, on a probablement une exploitation de ce type, sans même parler des tests sur les animaux.

Alors, rassurés sur l'utilisation des "micas" ou non ? 

A bientôt, 

Charlie 

3 commentaires: