samedi 29 avril 2017

Ma maison en mode Zéro déchet.



Petit à petit, on commence enfin a réellement prendre conscience de ce que l'on jette au quotidien.
Et on jette trop !
En 2008 on jetait 460 kg par an et par habitant. Et c'était en 2008 !*1
Les déchets ménagers, c'est ça :



Du coup, franchement, quand on entend ça, on prend un "bam" derrière la tête, et on cherche des solutions.
En voici quelques-unes, qui ne seront pas forcément nouvelles pour vous, mais si ça peut en aider, ce sera une bonne chose ! Je réserve à la salle de bain un article à part, car c'est quand même particulier !


*Les éponges lavables et Tawashi
Lavez vos éponges ! Privilégiez des éponges "bio" lavables ou des tawashi, l'éponge venue du japon.
Faites la vous même ou achetez la.
Vous pourrez en trouver sur ma boutique, réalisés à la main dans le Sud par Coralie :)
Il existe aussi des éponges micro-fibre minérales, lavables en moyenne une vingtaine de fois. En photo, une éponge de la marque H2O







*Les tissus nettoyants 
Les Tendances d'Emma propose des lingettes nettoyantes très chouettes, bien qu'un peu petites.
Sinon, utilisez des torchons, des vieux draps, des micro-fibres.




*Les produits ménagers rechargeables 
Les produits ménagers, en plus d'exister en écologiques existent en rechargeable.
Par exemple chez You, on garde le "pschitt".


*Le cake vaisselle
Pas d'emballage, fait maison, tout simple, et hop dans un contenant en verre.
Une recette par là 

*La pierre d'argile 
Idem que le cake vaisselle, simple à réaliser, et on le met dans un contenant en verre que l'on réutilisera.
La recette 

*Les grands "formats" et un plat pour plusieurs jours. 
Perso, quand je cuisine, je fais toujours plus. On fait au moins deux repas, parce que du coup, le four/la plaque ne tourne qu'une seule fois. Du coup, les produits emballés, je les prends en grand formats, moins de déchets. Si vous pouvez, faites plus et congelez.

*Les poules quand on peut !
Vous avez un jardin, de la place et un peu de temps ? Prenez des poules. Les poules, ça mange tout et en plus vous aurez des oeufs. Et ça aime les câlins.

*Le poêle quand on peut !
Un poêle, c'est pratique : ça vous chauffe l'hiver, mais il faut être honnête, ça vous permet aussi de brûler papiers, cartons... et donc de réduire vos déchets.
Personnellement, ça me sert à allumer mon poêle.

*Le composteur 
Hop, on réduit les déchets en mettant tout ce qui est possible au composteur (*2):

Déchets et épluchures de légumes et de fruits
Peaux d'agrumes broyées (peu)
Restes de repas (sans viande, ni graisse)
Feuilles de thé et sachets
Marc de café avec le filtre
Croutes de fromage, couenne de jambon
Coquilles d'oeufs, de noix, de moules broyées
Pomme de terre flétrie broyées
Graisses, huiles de cuisine (peu)
Papier essuie-tout (mouillé)
Papier, journaux, cartons (en morceaux)
Tissus naturels tels le coton et le lin (broyés)


Et comme on est super débrouillard, on en fabrique un en bois : http://lecompost.info/fabriquer

*Les pots de confiture
L'été, c'est mission confiture. Du coup, le reste de l'année, c'est entreposage de pots. On récupère ceux que l'on vient de vider et ceux des voisins. Inconvénient : ça prend de la place. Beaucoup.

*La lessive maison 
Et si on faisait notre lessive maison ? En poudre ou liquide, peu importe, quand c'est vide, on recommence ! La recette de Cynda de Fairy Cosmetik 

*Le savon de ménage 
Le savon de ménage est en général réalisé en saponification à froid, sur une base 100% coco, et adapté pour nettoyer votre intérieur.
Pour ma part je vous conseille un 100% coco, avec un surgras entre 2/3 pour ne pas prendre de risque et des huiles essentielles type tea tree.
Vous en trouvez aussi Chez les Tendances d'Emma mais sur une base de Palme.


*Le vrac 
Si vous avez accès à des boutiques qui vendent en vrac, n'hésitez pas ! C'est plus facile dans les grandes villes, c'est sur, mais hop, on y va avec ses propres contenants. Inconvénient, c'est souvent plus cher, mais dans tous les cas plus qualitatif.

*Le potager 
Si vous avez un jardin et du temps (oui il en faut) réalisez votre potager ! Ou alors allez voir comment fonctionnent les potagers collectifs, plantez sur votre terrasse ! Des légumes frais à disposition et pas d'emballage !

*Vos tup' en courses 
Bon c'est compliqué en supermarché, mais chez votre petit commerçant, ça devrait pas poser de problème : il fait la tare avant et hop !

*Vos sacs cabas en tissu. 
Plus écolo et en plus ils se lavent.
Par exemple : Coq en Pate chez Sebio, en plus il est marrant.

*Des bocaux en verre
Rangez vos produits dans des bocaux en verre, ça conserve mieux, c'est plus joli et ça se garde !

*Pas de ticket merci !
Ne prenez pas le ticket de caisse. Bon vous allez me dire, il sort quand même, je vous répondrai, pas toujours !

*Des restes, pas de gaspillage. 

Vous avez des restes ? Cuisinez-les. On trouve facilement des recettes originales avec des restes, et ça évite de gaspiller. Sinon reste la solution des poules.

* Recyclez et ramenez voir réparez ou échangez

En magasin de bricolage on trouve en général des bacs de recyclages : type ampoules, outils électroniques non réutilisables...
A la ferraille : ils prennent même vos boites de conserve et en plus ils vous paient (ok, au poids, mais c'est toujours ça !)
Pour les vêtements, quand ils sont en bon état, donnez les à des associations, ça leur fera une deuxième vie.
Idem pour les jouets de vos enfants.

Et si on réparait plutôt ? Lorsque vous pouvez, réparez. En plus c'est chouette dans les grandes villes, on vous aide : exemple les Repair'Café en région parisienne.

Jetez un oeil chez TerraCycle pour le recyclage et chez MyTroc

* Privilégiez les produits du quotidien avec une durée de vie plus longue.

Exemple des ampoules LED : Elles ont une durée de vie moyenne de 50 000 heures.
Les autres ampoules selon le type durent entre 1000 à 10 000 heures maxi.

Les gourdes plutôt que les bouteilles.


* La maison au boulot 
Privilégiez le fait maison : plutôt que d'acheter un sandwich, faites le et prenez une boite.
Vous êtes accro au café : investissez dans un mug isotherme, et emmenez le partout.
Exemple : les produits Qwetch vendus chez Sebio.



Des associations vous informent : 
* Zero Waste France 

Des boutiques s'engagent : 
ZorroDéchet

La Reine du Zéro Déchet (en attente de lecture pour moi..)



Et vous, prenez-vous le chemin du 0 déchet ? 
Quelles sont vos astuces ? 
A bientôt, 
Charlie


*1 Notre planète info. 
*2 : Mag plantes et jardin. 

jeudi 27 avril 2017

Mes règles et moi.





La menstruation : 


Lorsqu'une enfant rentre dans sa période de fertilité, ses règles arrivent. 
C'est donc à la puberté que les cycles menstruels débutent. Ils durent en moyenne 28 jours mais peuvent s'étaler entre 21 à 36 jours selon les femmes. 
"Concrètement, la menstruation est un écoulement de liquide par le vagin qui dure en moyenne entre 3 et 5 jours. Ce liquide menstruel est composé de : sang, eau, sécrétions vaginales et cervicales, bactéries, mucus et d’autres déchets cellulaires. La quantité de sang perdu lors des menstruations est estimée à environ 30 ml, soit l’équivalent de deux cuillères à soupe seulement." (*1) 


Les protections 




Les serviettes jetables

Les serviettes jetables n'ont plus vraiment besoin d'être présentées.
Elles présentent l'avantage de la simplicité et de la facilité.
Par contre, elles peuvent donner une sensation désagréable, être source d'odeurs ou de dérangements.
Peu économiques et écologiques, il faut aussi prendre garde à éviter les serviettes parfumées qui ne sont pas conseillées : elles troublent en effet la flore vaginale.
Il existe aussi des serviettes jetables biologiques, en général en 100% coton bio, et biodégradables.




Les serviettes lavables 


Les serviettes lavables gardent les avantages des serviettes jetables tout en étant bien plus écolo. Cependant, il peut être peu "ragoûtant" pour certains de passer ces serviettes à la machine. 

Cela étant, la serviette lavable est loin d'être une nouveauté ! On utilisait des linges bien longtemps avant de parler écologie. 
Vous pouvez les faire vous même ou les acheter. 
Vous en trouvez notamment chez Sebio




Le tampon et les chocs toxiques 



Le tampon a différents avantages : petit, discret, il permet une plus grande liberté que les serviettes hygiéniques. 
Par contre, il peut être difficile à appliquer, peut entrainer un assèchement du vagin, et nécessite une hygiène stricte.
Mais surtout il est responsable du syndrome du choc toxique (SCT) qui peut entrainer la mort.

Le problème du tampon est multiple : sa composition, son utilisation, le fait de bloquer le sang dans le vagin...
Les mises en garde contre le SCT sont écrites en tout petit, sur les boites de tampon, et en général, les femmes n'y prêtent pas attention.
D'autant plus dangereux que les médecins ne sont pas ou peu formés à en reconnaitre les symptômes, et que de nombreux cas ne sont pas répertoriés.


A l'heure où je publie cet article, France 5 propose un reportage sur les tampons, que je vous conseille de regarder : Ici

Je cite :
Selon le professeur Gérard Lina, microbiologiste spécialiste de ce syndrome, « 20 à 30 % de femmes sont porteuses du staphylocoque doré. Si le fluide menstruel est bloqué dans le vagin par un tampon, la bactérie va l’utiliser comme milieu de culture et se développer. Elle va libérer une toxine extrêmement dangereuse et déclencher une infection généralisée dont on peut mourir si elle n’est pas prise en charge correctement »

La Cup




Récipient hypoallergénique, en silicone, latex ou thermoplastique élastomère, elle récupère le sang. Elle doit ensuite être vidée, rincée avant d'être réinsérée.
Elle se pose évidemment uniquement pendant les règles, doit être gardée au maximum 12h, et peut être utilisée aussi de nuit.
L'inconvénient principal de la cup est la nécessité d'un accès à de l'eau lorsque l'on souhaite la vider.

Il existe différentes tailles, en général distinguant les femmes nullipares ou non.
Elle s'insère dans le vagin en la pliant, la cup s'ouvrant une fois placée.

L'entretien est relativement simple, la Cup se rinçant à l'eau. Avant toute utilisation, stérilisez la en la faisant bouillir 15 minutes dans de l'eau. Les cups sont en général fournies avec des pochettes de rangement.

La cup se garde plusieurs années, ce qui en fait un produit écologique, en mode "Zéro déchet".

Il existe différentes marques et différents tarifs. A vous de voir ce que vous souhaitez !

Ou trouver ma Cup ?

En parapharmacie ou pharmacie.
En ligne chez : Lamazuna, Meluna, Mooncup...

Le prix : entre 15 et 50€.
Un conseil, n'allez pas l'acheter n'importe où !


Le Flux instinctif libre 

L'idée est que le corps peut retenir instinctivement le sang dans le vagin pour ne l'expulser que lors d'un passage aux toilettes.
Cette pratique repose en grande partie sur la capacité du périnée à se contracter.
Les inconvénients est que cet instinct ne fait plus partie des habitudes des femmes, trop déconnectées de leurs sensations. Ensuite, il est nécessaire d'avoir des wc à proximité. De plus le corps n'est pas fait pour retenir le sang trop longtemps : le but est bel et bien de l'expulser.

Certaines femmes peuvent le retenir plusieurs heures, mais cela n'est pas conseillé.
(Tout comme il faudrait changer un tampon très régulièrement)
Si vous souhaitez tester, l'idée est la suivante : lorsque vous sentez le sang s'écouler contracter votre périnée pour le retenir  dans votre vagin. Expulsez-le aux toilettes.
Bien évidemment cela signifie être à l'écoute de votre corps, ce qui peut ne pas être évident. Vous pouvez si vous le souhaitez tester avec un protège slip, mais pour certaines, le fait de se reposer sur lui fait que la concentration n'est pas là, alors que ce serait instinctif sans.



Des antidouleurs naturels :

Outre l'absence de règles (aménorrhée - hypoménorrhée en cas de diminution), les règles abondantes (hyperménorrhée) ou des cycles irréguliers, trop courts ou trop longs, de nombreuses femmes souffrent de règles douloureuses.
On appelle cela des dysménorrhées.
Les douleurs sont multiples : fatigue, maux de tête voir migraines,  maux de dos, de ventre, nausées, vomissements... 

La base 

La bouillote chaude sur le ventre qui permet de décontracter et de soulager. 

Alimentation 

Évitez le café, le thé, les sucres et les viandes rouges. On privilégie les légumineuses, les fibres, les céréales. Vérifiez votre magnésium, fer, calcium. 

Testez la phytothérapie 

Buvez des tisanes.
Par exemple, un mélange avec : 
Feuilles de Menthe poivrée
Fleurs de Matricaire
Feuilles de Romarin
Sommités d'Achillée millefeuille
Fleurs de Souci
Feuilles d'Armoise

Vous pouvez tenter l'huile d'onagre en capsule. 

Utilisez les huiles essentielles 

L'huile essentielle de Basilic a des propriétés antispasmodiques puissantes ce qui  va permettre de diminuer les spasmes utérins, et donc la douleur. 
De même l'huile essentielle d'Estragon est un antispasmodique. 

Recettes (*2)
P. Franchomme : 
  • HE Artemisia drac. (Estragon) : 5 ml
  • Gel : complément à 50g
Utilisation: 2 applications abdominales par jour, pendant 2 à 3 jours avant et durant les douleurs menstruelles.
D.Baudoux 
  • HE Artemisia dracunculus (Estragon): 3 ml
  • HE Ocimum basilicum (Basilic tropical) : 5 ml
  • HE Lavandula burnatii super (Lavandin super) : 3 ml
  • HE Citrus aurantium (Petit grain) : 2 ml
  • HV Corylus avellana  (Noisette) : complément à 100 ml
Utilisation: 8 à 10 gouttes 2 à 3 fois par jour, 3 jours avant et pendant les douleurs menstruelles.

Pensez à vérifier si vous n'avez pas de contre indication par rapport à l'utilisation des huiles essentielles. 

Tentez l'homéopathie : 

Contre les crampes et spasmes (*3)
IGNATIA 9 CH : avec des douleurs sous forme de clou ou poignard. Des migraines sont également souvent présentes, en clou, au niveau de la tempe. Trois prises par jour.
COLOCYNTHIS 5 À 9 CH : les règles sont peu abondantes, les douleurs sont fortes et crampoïdes, améliorées pliée en deux. Trois prises par jour. Ce remède est souvent associé à MAGNESIA PHOSPHORICA.
ACTAEA RACEMOSA 5 À 9 CH : la douleur est proportionnelle à l'abondance du flux. Elle peu se localiser dans les vertèbres ou basculer d'une hanche à l'autre. Trois prises par jour.
CAULOPHYLLUM 5 CH : les règles sont peu abondantes et très douloureuses. Elles évoquent les contractions de l'accouchement. Trois prises par jour.

Consultez un médecin homéopathe. 


Faites un "câlin".
Si si. 
Les rapports sexuels permettent de faire diminuer la douleur voir disparaitre. 



Point sur l'endométriose :


"L’endomètre se modifie lui aussi durant le cycle menstruel. L’endomètre, c’est la paroi intérieure de l’utérus et il sert de nid au futur fœtus. Avant l’ovulation, il s’épaissit grâce à la progestérone afin d’accueillir un fœtus de façon plus convenable et confortable pour le développement de celui-ci. Lorsqu’il n’y a pas de fécondation, l’endomètre se dégénère et s’élimine avec les menstruations." (*1)

"Chez la femme qui a de l’endométriose des cellules vont remonter et migrer via les trompes. Le tissu semblable au tissu endométrial qui se développe hors de l’utérus  provoque alors des lésions, des adhérences et des kystes ovariens, (endométriomes) dans les organes colonisés. Cette colonisation, si elle a principalement lieu sur les organes génitaux et le péritoine peut fréquemment s’étendre aux appareils urinaire, digestif, et plus rarement pulmonaire." (*4)

L'endométriose est une maladie mal connue et peu reconnue. 
Elle est complexe, et met souvent du temps à être diagnostiquée lorsqu'elle l'est. 
Pourtant, les symptômes sont invalidants et les répercussions sont importantes.
Outre la souffrance, elle peut entrainer notamment une infertilité. 


Mes règles et moi 


Le problème est que la menstruation, bien que naturelle reste encore un sujet tabou. 
On n'en parle pas. On ne parle pas des inconvénients qui sont liées à cette période de la vie des femmes, et nombreuses sont celles qui se sentent "sales" pendant cette période. 

L'écoulement du sang est nécessaire, naturel, et indispensable. Et normal. 
Une femme vit avec ses règles pendant 2280 jours en moyenne de sa vie ! Soit un peu plus de 6 ans ! 
(Calculé sur une période de 38 années et de cycle de 5 jours) 

Alors, trouvez ce qui vous convient à vous, pour vivre ces 6 années correctement ;) 


A bientôt, 
Charlie ! 









(*1) Service d'information en contraception et sexualité de Québec
(*2) Site d'Aroma Zone
(*3) Homephyto.com
(*4) Endofrance

lundi 24 avril 2017

Le Baume à tout faire


Ce baume a tout faire est évidemment cosmétique.
Mais, ce qu'il a de bien, c'est qu'il peut à la fois être utilisé tel quel ou être modifié.

Et, il convient même aux enfants et aux animaux ! 

Cire d'Amande : 15%
Beurre de Karité : 67,8%
Vitamine E : 0,2%
Huile végétale d'Amande douce : 15%
Avoine colloïdale : 2% 

Mode opératoire : 
Pesez vos matières premières, et faites les fondre au bain marie. Mélangez vigoureusement, au fouet manuel ou au fouet électrique, comme pour une chantilly mais sans le faire "monter" (quoi que vous pouvez essayer si ça vous amuse - vous n'aurez cependant pas le même type de texture).
Laissez refroidir. 





Comme ce baume/beurre est plutôt épais/dur, vous pouvez tout à fait lui ajouter des "liquides". 
Il peut être une base pour des huiles essentielles ou des actifs liposolubles.
Vous pouvez le mettre en stick, ou en pot, comme moi, et prélever ce dont vous avez besoin.

Si vous souhaitez lui faire des ajouts, déterminez lesquels vous souhaitez mettre, en prenant le baume comme une base.

Par exemple : 
98% de baume 
2% d'huile essentielle. 

Prélevez, faites fondre, ajoutez. 





Alors, vous en dites quoi ? 
A bientôt, 

Charlie

samedi 15 avril 2017

Mes poils, ces gêneurs.




Les poils, c'est quoi ? 




Les poils font partie du système pilaire.
Ils prennent naissance dans le follicule sébacé à l'intérieur du derme.
Ils sont répartis sur toute la surface du corps. 
Le follicule est associé à une cellule musculaire qui permet au poil de se dresser. C'est la"chair de poule"
C'est à la base un réflexe contre le froid, permettant de produire de la chaleur. 


Le poil, comme le cheveu, meurt et se renouvelle. 
Ses phases de vie sont les suivantes : 
*Anagène : Croissance
*Catagène : Arrêt de la croissance 
*Telogène : Phase de repos



Des poils pourquoi ? 


Pourquoi avons-nous des poils ? 
Leur rôle est multiple : 

*Régulation de la transpiration et rôle thermoprotecteur
*Transmission de sensation faible (effleurement)
*Rôle protecteur (yeux, aisselles et parties génitales...)
*Capteurs d'odeurs 
*Filtres (nez)

Esthétisme et poils


Bon du coup, nos poils, on les garde ou pas ? 
Plusieurs théories s'affrontent, voici, en vrac quelques arguments. 
Les poils c'est moche, c'est pas propre, il faut les enlever. 
Les poils, c'est une pure question d'esthétisme, mais qui gênent-ils en fait ? 
Pression sociétale ? pression d'une société patriarcale ? 
D'où vient cette haine du poil ? Cette volonté de nier son existence chez la femme ? 

Cachez-moi vite ce poil que je ne saurais voir ! 

Il faut être juste cependant : s'épiler n'est pas une nouveauté. 
Durant l'Egypte Ancienne, on s'épilait intégralement le corps en symbole de pureté. 
Dès le 3ème millénaire avant notre ère, nous avons des traces d'épilation, majoritairement pour "cause religieuse". 

Enfin, il faut être honnête, s'épiler ça fait mal. 
Donc, on s'inflige une souffrance, dans le but d'ôter une caractéristique naturelle de notre corps. 
En plus, ça a un coût, plus ou moins important, et ça prend du temps.

Pour certaines, refuser de s'épiler est carrément devenu un "acte militant" contre les diktats de la mode, imposés, selon elles, par les hommes. 

Bref, on décide quoi ? 


Ralentir la pousse ? 

Franchement, c'est LE truc qui me rend dubitative. On veut accélérer la pousse de nos cheveux et ralentir celle de nos poils. Why not! Mais bon, comme on l'a vu, fondamentalement, le poil a un cycle de vie prédéfini, donc déjà ça complique la chose.  
Après clairement : selon si vous vous rasez ou vous épilez, la repousse ne sera pas la même ! 
Vous pouvez aussi opter pour l'épilation au laser. 
En vrac du lu sur le net : 
* Le citron, passé sur la peau - j'espère pas juste post épilation, parce que outch
* L'huile essentielle de sauge - là j'ai un bug, on applique de l'huile essentielle sur toute la zone épilée ? - ou pas. 
* L'huile de souchet : Il parait que cela fonctionne mais sur une application quotidienne, et cela reste aléatoire. 
* Les oeufs de fourmis : outre le fait que pour ma part je trouve ça hallucinant, l'efficacité est loin d'être prouvée. (Les principes actifs seraient synthétisés en laboratoire... )
* Il existe des produits dans le commerce, mais bon... Fondamentalement, c'est pas qu'on ralentit la pousse du poil, c'est qu'on le fragilise.
Souvent vous êtes sur une application quotidienne, voir sur du long à très long terme. 

Si vous souhaitez acheter un produit je vous suggère le Soin minimiseur de repousse de chez Acorelle qui est Bio et certifié Ecocert, avec une composition sur laquelle il n'y a rien à redire. 

Si vous voulez du fait maison réalisez par exemple : 

*Une huile corporelle 

Huile végétale de souchet : 99,5%
Huile Essentielle de Sauge : 0,5%. 

*Un lait corporel 

Huile végétale de souchet : 10%
Caprylis : 5%
Emulsifiant : QSP100% selon la texture ou ce que vous avez, adaptez ! 
Agent de texture type alcool cétylique : 2% 
Eau : QSP 100%
Glycérine : 10% 
Huile Essentielle de Sauge Sclarée : 0,5%
Conservateur : QSP 100% 

Ne pas oublier de réaliser une pause soit d'une semaine toute les 3 semaines, soit de 2 jours dans la semaine : c'est la fenêtre thérapeutique d'utilisation des huiles essentielles. 
Attention avec l'HE de Sauge sclarée : Oestrogène like (influence hormonale)
Elle est déconseillée chez la femme enceinte, allaitante, et les jeunes enfants et chez les sujets présentant des mastoses ou cancéroses.



L'épilation et les soins posts épilation 

Bon du coup, si on veut enlever ces méchants poils, on fait quoi ? 

Avant de vous épiler, vérifiez que votre peau est propre et pas abîmée. 
Réalisez un gommage pour faire partir les peaux mortes et sortir les éventuels poils traineurs. 
Faites-le la veille idéalement. De toute façon, réaliser un gommage régulier est une bonne chose, d'autant plus si vous vous épilez. 



Recette : Gommage 

Gommage minute au sucre : 

*Huile végétale au choix : QSP100%
*Sucre : 50%
*Fragrance : 2% 

Gommage minute au marc de café : 

*50% d'huile végétale 
*50% de marc de café  

Gommage lavant c'est par  : ICI
Gelée huileuse : 

La recette de la cire orientale 

*2 verres de sucre en poudre
*1 demi verre d'eau 
*1 demi citron 
*2 CS de miel 

Faites fondre le sucre et l'eau doucement et ajoutez le citron et le miel. 
Mélangez. La cire va ressembler à du caramel liquide. 
Mettez dans un pot ou sur une plaque et attendez que la cire tiédisse. 
Prenez la cire, malaxez là. 
Vous avez deux solutions : l'utiliser en "boulettes", appliquer sur la peau et paf tirer. 
Ou avec des bandelettes que vous achetez vierges. 
A vous de voir ! 



Huile post épilation : 

Macérât de Calendula (apaisant, réparateur) : 59,3% 
Huile de Rose musquée (cicatrisante, régénérante) : 20%
Caprylic/capric triglycérides : (émollient, toucher non gras): 10%
Squalane végétal : (émollient, réparateur) : 10%
Vitamine E : (Anti-oxydant) : 0,2%
Huile Essentielle de Lavande Vraie (cicatrisant) : 0,5% 



Dans le commerce, encore chez Acorelle l'huile "SOS" sera intéressante en soin post épilatoire.


Problème de poils 



Le problème, d'enlever ses poils, c'est qu'ils reviennent.
Et pas toujours comme il faudrait. 
On se retrouve avec des boutons, des poils incarnés...
Les boutons sont plus visibles chez les hommes, avec le rasage du visage, mais cela peut arriver aussi au niveau des aisselles ou des jambes. 
Les poils incarnés, par contre sont assez courants : le poil n'arrive pas à traverser la peau, mais continue de pousser, il va donc prendre un mauvais chemin, et provoquer des inflammations, voir des infections. 
Pour les éviter au maximum, pensez aux gommages ! 


Pensez aussi à la fragilisation de la peau, qui souffre du passage du rasoir, de la bandelette de cire...
Et des infections potentielles notamment post épilation du maillot, ou tout simplement de par l'absence de poil. 
Des micro-coupures peuvent apparaitre et rendent potentiellement plus vulnérable aux infections.
De même, en l'absence de régulation de la transpiration, on a un risque plus important de choper des petits désagréments ! 


Pour conclure...


Bref, on l'a vu non seulement les poils ont leur utilité, mais raser/épiler peut causer des soucis : boutons, poils incarnés, infections, peau abîmée. 
Si on souhaite continuer à se débarrasser de ces gêneurs pas si gênants, on prend donc soin de soi ! 



Et vous, avec ou sans poil ? 


samedi 8 avril 2017

Revue : Propolia


J'ai profité de mon partenariat avec Propolia, pour commander quelques produits ! 
Encore une fois un envoi rapide et soigné ! A noter sur la boutique livraison gratuite dès 75€. 
25 cts par produits acheté sont reversés à l'UNAF : Union Nationale de l'Apiculture Française. 



La composition du Correcteur Stop Aux Spots 

Hamamelis Virginiana Flower Water (Eau florale d'Hamamélis)*, Aqua (Eau), Alcohol**, Glycerin**, Aloe Barbadensis Leaf Juice (Jus d'Aloe vera)*, Melaleuca Alternifolia Leaf Oil (Huile essentielle de Tea tree)*, Citrus Limon Peel Oil (Huile essentielle de Citron)*, Mel (Miel)*, Propolis Cera (Propolis pure)*, Mentha Piperita Oil (Huile essentielle de Menthe poivrée)*, Cymbopogon Martini Oil (Huile essentielle de Palmarosa)*, Lavandula Hybrida Oil (Huile essentielle de Lavandin)*, Rosmarinus Officinalis Leaf Oil (Huile essentielle de Romarin)*, Xanthan Gum, Citric Acid, Sodium Benzoate, Potassium Sorbate, Dehydroacetic Acid, Benzyl Alcohol, Benzyl Salicylate, Citral, Farnesol, Geraniol, Limonene, Linalool.

Application agréable, odeur plutôt forte, attention si vous êtes sensibles.
Par contre, heu application plusieurs fois par jour.. Si vous êtes à la maison, hein, ça laisse jaune.


Composition de la Poudre d'Escambête 

TalcPropolis cera, Equisetum arvense extract (extrait de Prêle des champs), Maltodextrin, Silica, Rosmarinus officinalis leaf oil (huile essentielle de Romarin), Benzyl Alcohol, Benzyl Benzoate, Benzyl cinnamate, Benzyl salicylate, Cinnamyl alcohol. 

J'ai pris cette poudre pour deux raisons : avec 3 chats, les blessures peuvent arriver très vite !
Ensuite, la miss Gaia a une certaine tendance à s'arracher les poils sur l'arrière train. D'après la vétérinaire, elle aurait la peau sèche, donc ça la démangerait. On a tenté de lui donner du petphos, mais ça n'a rien changé. Donc, la poudre d'Escambête étant formulée pour les démangeaisons, pour apaiser et réparer, je me suis dit, pourquoi pas tenter le coup ? 

Niveau application, c'est plutôt facile. Pour ma part, j'ai ensuite étalé à la main en frottant bien le poil. L'odeur ne semble pas gêner Gaia. J'ai l'impression que ça la calme sur 1 ou 2 jours, puis elle recommence..


La composition des chewing gums  "Faire la Fine bouche" est la suivante : 
Edulcorants : Sorbitol, Xylitol, Sirop de Maltitol.
Gomme base (soja), Extrait de Propolis purifiée (8%), Suc de Réglisse
Arômes : Menthe et Menthol
Emulsifiants : Lécithine de soja, Lécithine de tournesol
Edulcorant : Thaumatine
Agent d’enrobage : Cire de carnauba


Concernant la "consommation " je dois dire que c'était un peu quitte ou double pour moi, parce que je suis pas fana du goût de la propolis et la menthe, ça dépend. Vous allez me dire, mais pourquoi elle a pris ça ? Tout simplement parce que le goût cannelle me perturbait encore plus... 
Mais ils tiennent leurs promesses : "goût durable" je vous le confirme ! Il ne vient pas de suite, mais se diffuse au fur et à mesure des premiers mâchonnements. 
Après des chewing gums qui perdent leur goût en 5 min, c'est presque déconcertant. 
L'absence d'enrobage sucré est un peu déconcertant, on a pas ce côté "craquant"que l'on trouve d'habitude, mais on s'habitue vite. 




Comme je suis vraiment fatiguée, j'en ai profité pour prendre les Comprimés "double action" J'ai la Pêche. 
La composition est la suivante : 
Sorbitol, Extrait de Propolis (30%), Extrait sec d’Acérola titré à 25% de Vitamine C, Xylitol, Arômes naturels de fruits rouges et d’Orange, Stéarate de Magnésium. 
Le comprimé me fait un peu penser niveau texture et goût (malgré un arrière goût un peu amer) à ces bonbons colliers que je mangeais petite fille. Délicieusement régressif. Avec par contre pour résultat une mauvaise idée : une consommation parfois à 17H. Après 3 jours de réveil intempestif à 3/4h du mat', j'ai réalisé qu'il y avait peu être une relation de cause à effet ! Donc, consommation uniquement le matin pour moi ! 



J'avais abordé précédemment ce Soin des lèvres à la Propolis
Je ne suis effectivement (toujours) pas fana de l'odeur, mais il reste un des plus efficaces que j'ai utilisé, à part ceux que je fais moi même. Donc, ayant fini mon tube précédent, j'ai profité pour en reprendre. 

Pour la composition : 
Prunus Armeniaca Kernel Oil (Huile de noyaux d'Abricot)*, Cera Alba (Cire de Propolis), Butyrospermum parkii butter (Beurre de Karité)*, Cocos Nucifera oil (Huile de Coco)*, Talc, Aroma, Propolis cera (Propolis pure), Rosmarinus Officinalis leaf oil (Huile essentielle de Romarin), Benzyl Alcohol, Benzyl Benzoate, Benzyl cinnamate, Benzyl Salicylate.



Propolia est une marque que j'aime beaucoup. 
Les produits sont intéressants, la composition soignée, tout comme le packaging. 
La livraison est rapide, bref, je n'ai rien à redire...
A part que vu que je souhaite cesser totalement l'utilisation de matières premières animales (Oui, miel, propolis, cire d'abeille....) dans mes cosmétiques... 






Et vous, que pensez-vous de Propolia ? 

A bientôt, 
Charlie