Mes poils, ces gêneurs.




Les poils, c'est quoi ? 




Les poils font partie du système pilaire.
Ils prennent naissance dans le follicule sébacé à l'intérieur du derme.
Ils sont répartis sur toute la surface du corps. 
Le follicule est associé à une cellule musculaire qui permet au poil de se dresser. C'est la"chair de poule"
C'est à la base un réflexe contre le froid, permettant de produire de la chaleur. 


Le poil, comme le cheveu, meurt et se renouvelle. 
Ses phases de vie sont les suivantes : 
*Anagène : Croissance
*Catagène : Arrêt de la croissance 
*Telogène : Phase de repos



Des poils pourquoi ? 


Pourquoi avons-nous des poils ? 
Leur rôle est multiple : 

*Régulation de la transpiration et rôle thermoprotecteur
*Transmission de sensation faible (effleurement)
*Rôle protecteur (yeux, aisselles et parties génitales...)
*Capteurs d'odeurs 
*Filtres (nez)

Esthétisme et poils


Bon du coup, nos poils, on les garde ou pas ? 
Plusieurs théories s'affrontent, voici, en vrac quelques arguments. 
Les poils c'est moche, c'est pas propre, il faut les enlever. 
Les poils, c'est une pure question d'esthétisme, mais qui gênent-ils en fait ? 
Pression sociétale ? pression d'une société patriarcale ? 
D'où vient cette haine du poil ? Cette volonté de nier son existence chez la femme ? 

Cachez-moi vite ce poil que je ne saurais voir ! 

Il faut être juste cependant : s'épiler n'est pas une nouveauté. 
Durant l'Egypte Ancienne, on s'épilait intégralement le corps en symbole de pureté. 
Dès le 3ème millénaire avant notre ère, nous avons des traces d'épilation, majoritairement pour "cause religieuse". 

Enfin, il faut être honnête, s'épiler ça fait mal. 
Donc, on s'inflige une souffrance, dans le but d'ôter une caractéristique naturelle de notre corps. 
En plus, ça a un coût, plus ou moins important, et ça prend du temps.

Pour certaines, refuser de s'épiler est carrément devenu un "acte militant" contre les diktats de la mode, imposés, selon elles, par les hommes. 

Bref, on décide quoi ? 


Ralentir la pousse ? 

Franchement, c'est LE truc qui me rend dubitative. On veut accélérer la pousse de nos cheveux et ralentir celle de nos poils. Why not! Mais bon, comme on l'a vu, fondamentalement, le poil a un cycle de vie prédéfini, donc déjà ça complique la chose.  
Après clairement : selon si vous vous rasez ou vous épilez, la repousse ne sera pas la même ! 
Vous pouvez aussi opter pour l'épilation au laser. 
En vrac du lu sur le net : 
* Le citron, passé sur la peau - j'espère pas juste post épilation, parce que outch
* L'huile essentielle de sauge - là j'ai un bug, on applique de l'huile essentielle sur toute la zone épilée ? - ou pas. 
* L'huile de souchet : Il parait que cela fonctionne mais sur une application quotidienne, et cela reste aléatoire. 
* Les oeufs de fourmis : outre le fait que pour ma part je trouve ça hallucinant, l'efficacité est loin d'être prouvée. (Les principes actifs seraient synthétisés en laboratoire... )
* Il existe des produits dans le commerce, mais bon... Fondamentalement, c'est pas qu'on ralentit la pousse du poil, c'est qu'on le fragilise.
Souvent vous êtes sur une application quotidienne, voir sur du long à très long terme. 

Si vous souhaitez acheter un produit je vous suggère le Soin minimiseur de repousse de chez Acorelle qui est Bio et certifié Ecocert, avec une composition sur laquelle il n'y a rien à redire. 

Si vous voulez du fait maison réalisez par exemple : 

*Une huile corporelle 

Huile végétale de souchet : 99,5%
Huile Essentielle de Sauge : 0,5%. 

*Un lait corporel 

Huile végétale de souchet : 10%
Caprylis : 5%
Emulsifiant : QSP100% selon la texture ou ce que vous avez, adaptez ! 
Agent de texture type alcool cétylique : 2% 
Eau : QSP 100%
Glycérine : 10% 
Huile Essentielle de Sauge Sclarée : 0,5%
Conservateur : QSP 100% 

Ne pas oublier de réaliser une pause soit d'une semaine toute les 3 semaines, soit de 2 jours dans la semaine : c'est la fenêtre thérapeutique d'utilisation des huiles essentielles. 
Attention avec l'HE de Sauge sclarée : Oestrogène like (influence hormonale)
Elle est déconseillée chez la femme enceinte, allaitante, et les jeunes enfants et chez les sujets présentant des mastoses ou cancéroses.



L'épilation et les soins posts épilation 

Bon du coup, si on veut enlever ces méchants poils, on fait quoi ? 

Avant de vous épiler, vérifiez que votre peau est propre et pas abîmée. 
Réalisez un gommage pour faire partir les peaux mortes et sortir les éventuels poils traineurs. 
Faites-le la veille idéalement. De toute façon, réaliser un gommage régulier est une bonne chose, d'autant plus si vous vous épilez. 



Recette : Gommage 

Gommage minute au sucre : 

*Huile végétale au choix : QSP100%
*Sucre : 50%
*Fragrance : 2% 

Gommage minute au marc de café : 

*50% d'huile végétale 
*50% de marc de café  

Gommage lavant c'est par  : ICI
Gelée huileuse : 

La recette de la cire orientale 

*2 verres de sucre en poudre
*1 demi verre d'eau 
*1 demi citron 
*2 CS de miel 

Faites fondre le sucre et l'eau doucement et ajoutez le citron et le miel. 
Mélangez. La cire va ressembler à du caramel liquide. 
Mettez dans un pot ou sur une plaque et attendez que la cire tiédisse. 
Prenez la cire, malaxez là. 
Vous avez deux solutions : l'utiliser en "boulettes", appliquer sur la peau et paf tirer. 
Ou avec des bandelettes que vous achetez vierges. 
A vous de voir ! 



Huile post épilation : 

Macérât de Calendula (apaisant, réparateur) : 59,3% 
Huile de Rose musquée (cicatrisante, régénérante) : 20%
Caprylic/capric triglycérides : (émollient, toucher non gras): 10%
Squalane végétal : (émollient, réparateur) : 10%
Vitamine E : (Anti-oxydant) : 0,2%
Huile Essentielle de Lavande Vraie (cicatrisant) : 0,5% 



Dans le commerce, encore chez Acorelle l'huile "SOS" sera intéressante en soin post épilatoire.


Problème de poils 



Le problème, d'enlever ses poils, c'est qu'ils reviennent.
Et pas toujours comme il faudrait. 
On se retrouve avec des boutons, des poils incarnés...
Les boutons sont plus visibles chez les hommes, avec le rasage du visage, mais cela peut arriver aussi au niveau des aisselles ou des jambes. 
Les poils incarnés, par contre sont assez courants : le poil n'arrive pas à traverser la peau, mais continue de pousser, il va donc prendre un mauvais chemin, et provoquer des inflammations, voir des infections. 
Pour les éviter au maximum, pensez aux gommages ! 


Pensez aussi à la fragilisation de la peau, qui souffre du passage du rasoir, de la bandelette de cire...
Et des infections potentielles notamment post épilation du maillot, ou tout simplement de par l'absence de poil. 
Des micro-coupures peuvent apparaitre et rendent potentiellement plus vulnérable aux infections.
De même, en l'absence de régulation de la transpiration, on a un risque plus important de choper des petits désagréments ! 


Pour conclure...


Bref, on l'a vu non seulement les poils ont leur utilité, mais raser/épiler peut causer des soucis : boutons, poils incarnés, infections, peau abîmée. 
Si on souhaite continuer à se débarrasser de ces gêneurs pas si gênants, on prend donc soin de soi ! 



Et vous, avec ou sans poil ?