jeudi 27 avril 2017

Mes règles et moi.





La menstruation : 


Lorsqu'une enfant rentre dans sa période de fertilité, ses règles arrivent. 
C'est donc à la puberté que les cycles menstruels débutent. Ils durent en moyenne 28 jours mais peuvent s'étaler entre 21 à 36 jours selon les femmes. 
"Concrètement, la menstruation est un écoulement de liquide par le vagin qui dure en moyenne entre 3 et 5 jours. Ce liquide menstruel est composé de : sang, eau, sécrétions vaginales et cervicales, bactéries, mucus et d’autres déchets cellulaires. La quantité de sang perdu lors des menstruations est estimée à environ 30 ml, soit l’équivalent de deux cuillères à soupe seulement." (*1) 


Les protections 




Les serviettes jetables

Les serviettes jetables n'ont plus vraiment besoin d'être présentées.
Elles présentent l'avantage de la simplicité et de la facilité.
Par contre, elles peuvent donner une sensation désagréable, être source d'odeurs ou de dérangements.
Peu économiques et écologiques, il faut aussi prendre garde à éviter les serviettes parfumées qui ne sont pas conseillées : elles troublent en effet la flore vaginale.
Il existe aussi des serviettes jetables biologiques, en général en 100% coton bio, et biodégradables.




Les serviettes lavables 


Les serviettes lavables gardent les avantages des serviettes jetables tout en étant bien plus écolo. Cependant, il peut être peu "ragoûtant" pour certains de passer ces serviettes à la machine. 

Cela étant, la serviette lavable est loin d'être une nouveauté ! On utilisait des linges bien longtemps avant de parler écologie. 
Vous pouvez les faire vous même ou les acheter. 
Vous en trouvez notamment chez Sebio




Le tampon et les chocs toxiques 



Le tampon a différents avantages : petit, discret, il permet une plus grande liberté que les serviettes hygiéniques. 
Par contre, il peut être difficile à appliquer, peut entrainer un assèchement du vagin, et nécessite une hygiène stricte.
Mais surtout il est responsable du syndrome du choc toxique (SCT) qui peut entrainer la mort.

Le problème du tampon est multiple : sa composition, son utilisation, le fait de bloquer le sang dans le vagin...
Les mises en garde contre le SCT sont écrites en tout petit, sur les boites de tampon, et en général, les femmes n'y prêtent pas attention.
D'autant plus dangereux que les médecins ne sont pas ou peu formés à en reconnaitre les symptômes, et que de nombreux cas ne sont pas répertoriés.


A l'heure où je publie cet article, France 5 propose un reportage sur les tampons, que je vous conseille de regarder : Ici

Je cite :
Selon le professeur Gérard Lina, microbiologiste spécialiste de ce syndrome, « 20 à 30 % de femmes sont porteuses du staphylocoque doré. Si le fluide menstruel est bloqué dans le vagin par un tampon, la bactérie va l’utiliser comme milieu de culture et se développer. Elle va libérer une toxine extrêmement dangereuse et déclencher une infection généralisée dont on peut mourir si elle n’est pas prise en charge correctement »

La Cup




Récipient hypoallergénique, en silicone, latex ou thermoplastique élastomère, elle récupère le sang. Elle doit ensuite être vidée, rincée avant d'être réinsérée.
Elle se pose évidemment uniquement pendant les règles, doit être gardée au maximum 12h, et peut être utilisée aussi de nuit.
L'inconvénient principal de la cup est la nécessité d'un accès à de l'eau lorsque l'on souhaite la vider.

Il existe différentes tailles, en général distinguant les femmes nullipares ou non.
Elle s'insère dans le vagin en la pliant, la cup s'ouvrant une fois placée.

L'entretien est relativement simple, la Cup se rinçant à l'eau. Avant toute utilisation, stérilisez la en la faisant bouillir 15 minutes dans de l'eau. Les cups sont en général fournies avec des pochettes de rangement.

La cup se garde plusieurs années, ce qui en fait un produit écologique, en mode "Zéro déchet".

Il existe différentes marques et différents tarifs. A vous de voir ce que vous souhaitez !

Ou trouver ma Cup ?

En parapharmacie ou pharmacie.
En ligne chez : Lamazuna, Meluna, Mooncup...

Le prix : entre 15 et 50€.
Un conseil, n'allez pas l'acheter n'importe où !


Le Flux instinctif libre 

L'idée est que le corps peut retenir instinctivement le sang dans le vagin pour ne l'expulser que lors d'un passage aux toilettes.
Cette pratique repose en grande partie sur la capacité du périnée à se contracter.
Les inconvénients est que cet instinct ne fait plus partie des habitudes des femmes, trop déconnectées de leurs sensations. Ensuite, il est nécessaire d'avoir des wc à proximité. De plus le corps n'est pas fait pour retenir le sang trop longtemps : le but est bel et bien de l'expulser.

Certaines femmes peuvent le retenir plusieurs heures, mais cela n'est pas conseillé.
(Tout comme il faudrait changer un tampon très régulièrement)
Si vous souhaitez tester, l'idée est la suivante : lorsque vous sentez le sang s'écouler contracter votre périnée pour le retenir  dans votre vagin. Expulsez-le aux toilettes.
Bien évidemment cela signifie être à l'écoute de votre corps, ce qui peut ne pas être évident. Vous pouvez si vous le souhaitez tester avec un protège slip, mais pour certaines, le fait de se reposer sur lui fait que la concentration n'est pas là, alors que ce serait instinctif sans.



Des antidouleurs naturels :

Outre l'absence de règles (aménorrhée - hypoménorrhée en cas de diminution), les règles abondantes (hyperménorrhée) ou des cycles irréguliers, trop courts ou trop longs, de nombreuses femmes souffrent de règles douloureuses.
On appelle cela des dysménorrhées.
Les douleurs sont multiples : fatigue, maux de tête voir migraines,  maux de dos, de ventre, nausées, vomissements... 

La base 

La bouillote chaude sur le ventre qui permet de décontracter et de soulager. 

Alimentation 

Évitez le café, le thé, les sucres et les viandes rouges. On privilégie les légumineuses, les fibres, les céréales. Vérifiez votre magnésium, fer, calcium. 

Testez la phytothérapie 

Buvez des tisanes.
Par exemple, un mélange avec : 
Feuilles de Menthe poivrée
Fleurs de Matricaire
Feuilles de Romarin
Sommités d'Achillée millefeuille
Fleurs de Souci
Feuilles d'Armoise

Vous pouvez tenter l'huile d'onagre en capsule. 

Utilisez les huiles essentielles 

L'huile essentielle de Basilic a des propriétés antispasmodiques puissantes ce qui  va permettre de diminuer les spasmes utérins, et donc la douleur. 
De même l'huile essentielle d'Estragon est un antispasmodique. 

Recettes (*2)
P. Franchomme : 
  • HE Artemisia drac. (Estragon) : 5 ml
  • Gel : complément à 50g
Utilisation: 2 applications abdominales par jour, pendant 2 à 3 jours avant et durant les douleurs menstruelles.
D.Baudoux 
  • HE Artemisia dracunculus (Estragon): 3 ml
  • HE Ocimum basilicum (Basilic tropical) : 5 ml
  • HE Lavandula burnatii super (Lavandin super) : 3 ml
  • HE Citrus aurantium (Petit grain) : 2 ml
  • HV Corylus avellana  (Noisette) : complément à 100 ml
Utilisation: 8 à 10 gouttes 2 à 3 fois par jour, 3 jours avant et pendant les douleurs menstruelles.

Pensez à vérifier si vous n'avez pas de contre indication par rapport à l'utilisation des huiles essentielles. 

Tentez l'homéopathie : 

Contre les crampes et spasmes (*3)
IGNATIA 9 CH : avec des douleurs sous forme de clou ou poignard. Des migraines sont également souvent présentes, en clou, au niveau de la tempe. Trois prises par jour.
COLOCYNTHIS 5 À 9 CH : les règles sont peu abondantes, les douleurs sont fortes et crampoïdes, améliorées pliée en deux. Trois prises par jour. Ce remède est souvent associé à MAGNESIA PHOSPHORICA.
ACTAEA RACEMOSA 5 À 9 CH : la douleur est proportionnelle à l'abondance du flux. Elle peu se localiser dans les vertèbres ou basculer d'une hanche à l'autre. Trois prises par jour.
CAULOPHYLLUM 5 CH : les règles sont peu abondantes et très douloureuses. Elles évoquent les contractions de l'accouchement. Trois prises par jour.

Consultez un médecin homéopathe. 


Faites un "câlin".
Si si. 
Les rapports sexuels permettent de faire diminuer la douleur voir disparaitre. 



Point sur l'endométriose :


"L’endomètre se modifie lui aussi durant le cycle menstruel. L’endomètre, c’est la paroi intérieure de l’utérus et il sert de nid au futur fœtus. Avant l’ovulation, il s’épaissit grâce à la progestérone afin d’accueillir un fœtus de façon plus convenable et confortable pour le développement de celui-ci. Lorsqu’il n’y a pas de fécondation, l’endomètre se dégénère et s’élimine avec les menstruations." (*1)

"Chez la femme qui a de l’endométriose des cellules vont remonter et migrer via les trompes. Le tissu semblable au tissu endométrial qui se développe hors de l’utérus  provoque alors des lésions, des adhérences et des kystes ovariens, (endométriomes) dans les organes colonisés. Cette colonisation, si elle a principalement lieu sur les organes génitaux et le péritoine peut fréquemment s’étendre aux appareils urinaire, digestif, et plus rarement pulmonaire." (*4)

L'endométriose est une maladie mal connue et peu reconnue. 
Elle est complexe, et met souvent du temps à être diagnostiquée lorsqu'elle l'est. 
Pourtant, les symptômes sont invalidants et les répercussions sont importantes.
Outre la souffrance, elle peut entrainer notamment une infertilité. 


Mes règles et moi 


Le problème est que la menstruation, bien que naturelle reste encore un sujet tabou. 
On n'en parle pas. On ne parle pas des inconvénients qui sont liées à cette période de la vie des femmes, et nombreuses sont celles qui se sentent "sales" pendant cette période. 

L'écoulement du sang est nécessaire, naturel, et indispensable. Et normal. 
Une femme vit avec ses règles pendant 2280 jours en moyenne de sa vie ! Soit un peu plus de 6 ans ! 
(Calculé sur une période de 38 années et de cycle de 5 jours) 

Alors, trouvez ce qui vous convient à vous, pour vivre ces 6 années correctement ;) 


A bientôt, 
Charlie ! 









(*1) Service d'information en contraception et sexualité de Québec
(*2) Site d'Aroma Zone
(*3) Homephyto.com
(*4) Endofrance

2 commentaires:

  1. Un article très complet, merci :)
    J'ai une cup depuis un bout de temps, et j'en suis bien contente.
    Il y a eu il y a peu une émission sur France Inter (Grand bien vous fasse) qui traitait des règles. Je l'ai trouvée très intéressante. Elle est disponible en réécoute : https://www.franceinter.fr/emissions/grand-bien-vous-fasse/grand-bien-vous-fasse-10-avril-2017

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah merci, je vais essayer de l'écouter dès que j'ai 5 min !

      Supprimer