mercredi 30 août 2017

Gel nettoyant liquide à tout faire





Il y a différents moyens de réaliser des gels nettoyants à tout faire. J'ai choisi de vous présenter une recette plutôt simple et peu onéreuse avec principalement du SCS et de l'eau.

Recette : 

SCS : 15%
Eau : QSP100%
Xanthane : 2%
Vinaigre blanc (optionnel) : 10%
Huile essentielle de Citron : 1%
Huile essentielle  de Tea tree : 1%
Conservateur type cosgard - Selon pH* -  : 0,8%

* Sur un pH basique, le conservateur sera inutile et non efficace, l'ajouter serait du gâchis. Vérifiez donc votre pH en fin de préparation. La présence ou non de vinaigre est à prendre en compte.

Mode opératoire : 

Faites fondre votre SCS dans votre eau.
Mélangez délicatement. Ce n'est pas grave si cela mousse. Ajoutez la xanthane en remuant pour éviter les grumeaux.
A froid mettez vos ajouts.
Mettez dans votre contenant.

Utilisation : 

Ce gel s'utilise pour tous les besoins du quotidien : cuisine, vaisselle, salle de bain, wc...
Mouillez, appliquez comme n'importe quel gel nettoyant, frottez et rincez.



Crash test sur de la rouille 


Le produit est nettoyant et dégraissant. Il est aussi antibactérien, antifongique et antiseptique avec les huiles essentielles de tea tree et de citron.

Attention à la présence d'huiles essentielles ! Mettez des gants :)




Bonne journée à tous, et n'hésitez pas à me donner votre avis ! 
A bientôt, 
Charlie 

lundi 28 août 2017

Cattier : Le démaquillant et la mousse nettoyante.




Lors de ma commande chez Mademoiselle Bio, j'ai choisi de prendre deux produits de la marque Cattier. 
La marque est initialement positionnée sur un ingrédient : l'argile.
Depuis les années 2000, elle est considérée comme une des grandes marques de la cosmétique bio française.
L'entreprise est engagée dans le développement durable, mais aussi solidairement notamment auprès d'associations comme les Restos du Coeurs ou Petits Princes.
Elle a aussi un partenariat avec un ESAT (Etablissement et Service d'Aide par le Travail).
Evidemment la marque se positionne contre les tests sur les animaux.

Cattier a le label " Cosmebio" ce qui signifie que :
"*95% au moins du total des ingrédients sont d’origine naturelle.
 *95% au moins du total des végétaux sont issus de l’Agriculture Biologique.
 *10% au moins du total des ingrédients sont issus de l’Agriculture Biologique.
 *L’entreprise pratique une politique écologique de gestion de l’énergie et des rejets des déchets (tri sélectif et recyclage)."*Site Cattier

J'ai donc choisi les deux produits suivants :


Compostion : 
Aqua, Centaurea Cyanus Flower Water*, Glycerin, Anthemis Nobilis Flower Water*, Diglycerin, Sodium Coco-glucoside Tartrate, Sodium Benzoate, Potassium Sorbate, Benzyl Alcohol, Lactic Acid.
Eau, Eau florale de bleuet, Glycérine, Eau florale de camomille romaine, Diglycérol (dimère de glycérol), Sodium Coco-glucoside Tartrate, Benzoate de sodium, Sorbate de potassium, Alcool benzylique, Acide lactique.
 (* Ingrédients issus de l’agriculture biologique. 98,5% du total des ingrédients sont d’origine naturelle.
12,5% du total des ingrédients sont issus de l’agriculture biologique.)

Mon avis : 
Sur la composition, rien à redire. J'aime particulièrement la présence des hydrolats - surtout ceux là - dans un démaquillant pour les yeux, surtout vu la fragilité des miens. 
Il démaquille très bien, et ne pique pas (contrairement à d'autres démaquillants aqueux que j'ai pu utiliser). Sauf si vous oubliez de fermer l'oeil en l'appliquant. 
Oui ça m'est arrivé, la faute à chéri, il me parlait... Si, si. 
Je l'utilise pour la totalité du visage, pas seulement pour les yeux. 
Il laisse la peau bien propre et nette, et a une odeur toute douce. 
Un des meilleurs démaquillant bio que j'ai pu tenter. 

*Nuage céleste mousse nettoyante - 150ml - Cattier 


Aqua, Glycerin, Rosa Damascena Flower Water*, Centaurea Cyanus Flower Water*, Sodium Cocoyl Glutamate, Sodium Cocoamphoacetate, Lauryl Glucoside, Lactic Acid, Sodium Lauryl Glucose Carboxylate, Benzyl Alcohol, Sodium Benzoate, Potassium Sorbate, Parfum, Hydrolyzed Wheat Protein, Limonene, Linalool.
Eau, Glycérine, Eau florale de rose de damas, Eau florale de bleuet, Sodium Cocoyl Glutamate, Sodium Cocoamphoacetate, Lauryl Glucoside, Acide lactique, Sodium Lauryl Glucose Carboxylate, Alcool benzylique, Benzoate de sodium, Sorbate de potassium, Parfum, Protéines de blé hydrolysées, Composants naturels des huiles essentielles.
(* Ingrédients issus de l’agriculture biologique. 98,5% du total des ingrédients sont d’origine naturelle.
12,5% du total des ingrédients sont issus de l’agriculture biologique.)

Mon avis : 

Idem, composition nickel. La mise en avant des protéines de blé est un peu exagérée vu sa place dans la composition (à la toute fin)
Les tensioactifs utilisés ne sont pas majoritaires et sont des tensioactifs doux.
J'adore cette mousse nettoyante !
Hop, on appuie, on obtient une dose suffisante.
La texture est mousseuse, ultra légère, et toute douce.
Je l'utilise sous la douche, c'est hyper agréable, j'ai la peau toute propre, et pas de souci de peau sèche du tout.
Le parfum est ultra léger, juste ce qu'il faut pour ce type de produit.




En bref : 
Pour le coup, je suis vraiment contente de ces deux achats. Je les utilise au quotidien et ils conviennent très bien à ma peau capricieuse.
Je vous les recommande sans hésiter.


Et vous, vous avez déjà testé la marque Cattier ? 

A bientôt, 

Charlie 

samedi 26 août 2017

Dans la misère des abattoirs.


Je n'ai jamais été vraiment une mangeuse de viande.
Récemment, je vous ai expliqué, pour ceux qui me suivent sur Facebook, la raison de ma non consommation de viande.
Je vous disais ceci :
"On peut avancer des tas d'arguments au fait de ne plus consommer de chair animale... Ecologiques, pour raison de santé... Même si elles sont importantes, ce n'est pas ce qui m'a décidé... C'est un choix que j'ai fait car j'aime les animaux. Tous les animaux.  Je les aime en vie et heureux, et non dans mon assiette.  Parce que, pour moi, ils ont autant droit à cette vie que nous. Parce qu'ils sont des personnes non humaines, avec des émotions, des sentiments.. Parce qu'ils ressentent la joie, la peur et la souffrance, et qu'il faut les protéger. "

Néanmoins, la compréhension de ce que sont les abattoirs est importante, je pense, pour ouvrir les yeux. Pour les voir, ne pas oublier, réaliser et cesser de vivre en plein "paradoxe de la viande" (je vous en parle dans un autre article). 
C'est pourquoi j'ai voulu, aujourd'hui, revenir sur les systèmes de mise à mort en France. 

 Les abattoirs made in France

Blocage de l'abattoir Bigard de Cuiseaux (FR)
par l'association 269Life Libération Animale -
Photographe : Kévin Millot
Un règlement existe concernant l'abattage des animaux.
Il s'agit du règlement CE N° 1099/2009, assez ahurissant dans certains de ses propos et représentatif de la pensée humaine au sujet des personnes non humaines.
Ce règlement a été adapté en France au sein du code rural dans les articles R214-63 à R214-81.

On compte en France 264 abattoirs de boucherie (bovins, ovins, caprins, porcins, équins) et quelques 700 abattoirs pour volailles et lapins. 


Blocage de l'abattoir Bigard de Cuiseaux (FR)
 par l'association 269Life Libération Animale 
Le site officiel du ministère de l'agriculture nous donne des chiffres pour ces abattoirs allant de 
"10 tonnes à 200 000 tonnes de produits " et 3,45 millions de tonnes produite chaque année. 
Il aurait été moins hypocrite de nous donner un nombre en individus. 

"Environ 40 millions d’animaux de boucherie et de charcuterie et plus d’un milliard de volailles, lapins et petits gibiers sont abattus annuellement en France."*

Abattoir Corico (69),
 269Life Libération Animale 

Selon le règlement, tout doit être prévu "pour que les animaux soient propres, ne soient pas blessés, ne glissent pas, ne souffrent pas de faim ou de soif, de froid ou de chaud, et ne présentent pas de signe de peur...." * 
C'est le chapitre 3 qui insiste sur les conditions "d'hébergement pré mise à mort" qui doivent épargner toute souffrance à l'animal.


Abattoir Corico (69), 27 avril 2017
 269Life Libération Animale 


Les mises à mort



Il est difficile à la lecture des obligations imposées par le règlement de faire le rapprochement avec les structures existantes et la réalité des choses.
Au regard des videos qui ont pu être diffusées notamment par L214, les abattoirs contreviennent à de nombreuses règles :
* techniques d'immobilisation
* configuration des chaines d'abattage
* utilisation du matériel d'étourdissement
* Cadence d'abattage
....
Par exemple : « Les vaches sont abattues à la chaîne (environ 1 toutes les minutes) alors qu’on devrait attendre que la précédente soit réellement morte (4 minutes environ) avant de passer à la suivante ». Anne de Loisy*


Bouverie de l'abattoir Tradival à Lapalisse (03) -
Association 269Life Libération Animale le 19 janvier 2017

Le règlement CE insiste notamment sur la nécessité de l'étourdissement avant mise à mort sauf dans le cas de l'abattage rituel.
L'étourdissement « Désigne tout procédé mécanique, électrique, chimique ou de toute autre nature provoquant une perte de conscience immédiate ; lorsque ce procédé est appliqué préalablement à l’abattage, la perte de conscience dure jusqu’à ce que la mort de l’animal intervienne des suites du processus d’abattage, et, en l’absence d’abattage, la procédure doit permettre à l’animal de reprendre conscience ». 
L'étourdissement peut être électrique, mécanique ou en atmosphère modifiée (gazage).
Dans les faits, il n'est pas toujours efficace, voir même réussi, et l'individu reprend conscience durant la mise à mort. 
Abattage rituel.com



De nombreux abattoirs ont reçu des dérogations pour l'abattage rituel. 
Il est à noter que celui-ci devrait être normalement exceptionnel c'est à dire réalisé "à la commande". Dans les faits, il est souvent plus que largement employé et tend à devenir la normalité.
En France, 80% des agneaux et des moutons sont tués sans étourdissement préalable*
L'abattage rituel est une mise à mort sans étourdissement. L'animal est égorgé à vif. 
Paradoxalement, de nombreux pays réalisent l'abattage rituel en pratiquant quand même l'étourdissement dont il a été démontré qu'ils n'étaient pas incompatibles. (Norvège, Suède, Suisse, Autriche, Nouvelle-Zélande)

Abattage Rituel.com

Lors de l'abattage rituel, l'agonie des individus peut être très longue. 
« Chez les veaux et les bovins adultes, on observe une grande variabilité dans la perte de conscience des animaux avec des extrêmes de 8 secondes à 14 minutes, qui s’explique par la formation de faux anévrismes dans les durées les plus longues. Des études sur le terrain montrent que, après les abattages musulmans (halal) et juifs (shechita), la formation de faux anévrismes est observée chez 17 et 18 % des bovins, respectivement »*


Association 269 Life Libération Animale

Association 269 Life Libération Animale

 Les coulisses des "transports" d'animaux vivants

Photo 269 Life Libération Animale
Blocage de l'abattoir Palmid'Or (Trambly - FR)

Avant d'arriver à l'abattoir, les animaux sont entassés dans des camions, sans eau ni nourriture, sans aucun confort, avec pour seule compagnie la peur et leurs semblables. 
Et ça, c'est dans le cas où ils ne font que traverser une partie de la France, en camion.. 
Mais ce n'est pas le seul trajet réalisé par les individus destinés à la "consommation"...

Récemment a été diffusée une vidéo d'une enquête réalisée par l'Animal Welfare Foundation, partagée par l'ONG CIWF.
Elle met en lumière les cauchemars que vivent les individus envoyés hors de l'UE, vers l'Afrique ou le Moyen Orient, pour être tués. 
Ils sont entassés dans des endroits inadaptés, subissent des privations (nourriture, eau, repos, soins..), et des maltraitances. 
Ils ne sont plus des êtres vivants, mais juste de la "viande debout". 
Ces associations ont estimé à 24 000 le nombres d'animaux qui seraient morts lors de ces transports de 2013 à 2016, à cause des mauvaises conditions. Morts dans les bateaux, ils sont éventrés et jetés à la mer. 
Ceux qui arrivent vivants à destinations seront massacrés. 



Conclure ? 


Il ne faut pas se voiler la face.
Dans tous les cas, c'est un long chemin vers la mort, un passage par le stress, la peur et la souffrance.
C'est un système inhumain, effroyable, non nécessaire et injustifiable.
Il ne s'agit pas - seulement - de la souffrance. Il s'agit de la négation de la vie.
Il s'agit de la négation à des êtres vivantes de leur droit d'exister, pour la seule et unique raison qu'ils sont d'une autre espèce.
Une espèce que l'on estime inférieure, et que nous pensons être en droit d'exploiter.



Charlie




Sources 

*OABA * France TVInfo, expliquez nous les abattoirs
« Bon appétit ! Quand l’industrie de la viande nous mène en barquette » de Anne de Loisy, éditions Presses de la Cité, 2015.
*Direction Générale de la Santé et des Consommateurs (DG SANCO), direction de la Commission européenne
Douleurs animales : les identifier, les comprendre, les limiter chez les animaux d’élevage Rapport d'expertise, INRA, Décembre 2009, pages 232-233.
Code rural Légifrance
http://eur-lex.europa.eu/
Agriculture.gouv
Afaad
Abattage rituel 
269Life Libération Animale
L214 

mardi 22 août 2017

Crème pour mains de travailleurs.





Vous avez les mains abîmées ? Gerçures, mains qui pèlent, micro-coupures..
Alors cette crème est faite pour vous !

Je suis partie sur l'idée de faire quelque chose de relativement gras, mais avec une bonne pénétration.

Recette : 

Phase huileuse : 
Beurre de Karité Brut biologique : 5%
Silicone Naturel : 5%
Caprylic/capric triglycérides : 5%
Squalane Végétal : 3%
Olivem : 5%
Alcool Cetylique : 3%

Phase aqueuse : 
Eau déminéralisée :  QSP100%
Glycérine Végétale : 10%

Ajouts : 
Panthénol : 3%
Urée (à diluer dans l'eau de votre phase aqueuse) : 3%
Fragrance Green Water LFDS : 1%
Conservateur (Eco-Safe) : QSP100%

QSP 100% : Quantité Suffisante pour 100%

Les ingrédients : 

Le beurre de karité hydrate nourrit, aide à la cicatrisation. Le silicone naturel est émollient, humectant, facilite l'étalement, amoindrit l'effet trace blanches.. Le Caprylic est un émollient, il pénètre rapidement, toucher non gras. Le squalane est émollient, réparateur et à un toucher non gras.
L'Olivem est l'émulsifiant, et l'alcool cétylique est un agent de texture. La glycérine est hydratante.
Le panthénol est hydratant, apaisant, réparateur. L'Urée est hydratante, antibactérienne, et adoucissante.

Mode opératoire : 

Réaliser la recette au bain marie, en deux phases.
Lorsque les deux phases sont fondues/à température, verser la phase aqueuse en phase huileuse, agitez.
A froid, ajouter vos actifs.
Mettez dans votre contenant.


Nous sommes sur une crème plutôt simple, qui n'a rien de "révolutionnaire" mais qui a l'avantage d'être efficace !

N'hésitez pas à donner votre avis 
A bientôt, 
Charlie 

dimanche 20 août 2017

Dissonance cognitive : le Paradoxe de la viande.




Ça fait un petit moment que j'ai envie de revenir sur ce point, car plus le temps passe plus cette théorie "prend consistance" dans mon esprit. 

Voici quelques explications :

La théorie de la dissonance cognitive est une théorie de psychologie sociale
Elle a été élaborée par Leon Festinger en 1957. 
Pour lui, l'individu change ses opinions, croyances, en fonction de son comportement.

En gros, nous cherchons à justifier des comportements après coup, afin d'être cohérent. 

La cognition renvoie à "l'ensemble des processus psychiques liés à l'esprit". 

Une pensée par exemple est une cognition. 
Une dissonance cognitive est une contradiction entre deux pensées. 
Lorsque des pensées entrent en dissonance, cela créé un inconfort. 
L'humain, qui ne supporte pas cet inconfort, va donc agir de manière à mettre en accord ces deux pensées. 


C'est là qu'intervient la théorie du paradoxe de la viande. 

Pour faire simple : 
Pensée 1 : J'aime les animaux, je ne veux pas qu'ils souffrent
Pensée 2 : Je mangerais bien un steak. 

Ces deux pensées sont en dissonance. 
Donc, cela créé un inconfort, qu'il faut supprimer. 

Pour cela, la plupart du temps, on arrive à se convaincre que l'animal ne souffre pas. 
Là où nous sommes très forts, c'est que l'on arrive même à dissocier "la viande", de "l'animal". 
Comme si ce que l'on avait dans notre assiette n'avait aucun rapport avec l'être vivant. 
La vache devient le boeuf (terme de boucherie : viande bovine) et le cadavre devient la viande. 
Babe le cochon devient du saucisson, du jambon.. 
Ce n'est plus un animal, un être vivant, sentient*. 



Et voilà, plus d'inconfort. 
C'est ce fonctionnement qui fait que l'on trouve tous les arguments possibles et imaginables au fait de consommer des produits animaux. 

* C'est pour ma santé 
* On a toujours mangé de la viande
* Le lion chasse l'antilope ! 
* Tout le monde en consomme
* L'animal ne souffre pas, je connais de super éleveurs. 
Bref, tout ce qui nous permettra de nous sentir mieux.

Bien sur, rien de cela n'est conscient. 
En gros, il y a réinterprétation ou de l'information de base ou du comportement. 

Une autre solution pour supprimer cet inconfort est de changer de comportement. 
Mais cette solution, cesser de consommer de la viande, est la plus difficile. 

Notamment parce que tout est fait autour de nous pour que la "prise de conscience" ne se fasse pas. 
L'industrie agro-alimentaire, les médecins, notre entourage, notre éducation... font que "manger de la viande" est la normalité. 
Donc, comme cela est normal et naturel, il faut continuer. 

On pousse même jusqu'à nous imposer l'idée que l'animal est heureux de mourir pour être mangé. 

Moby - Clip - In this Cold Place 

Donc, ce paradoxe reste "consistant". 

Le truc, c'est que lorsque l'on prend enfin conscience de cela, que l'on arrive à ouvrir les yeux, on ne les ferme plus. 
Ce qu'il faut c'est ce déclic. 
Comprendre que ce qu'il y a dans notre assiette, c'est un cadavre d'un animal. 
Cela vous semble violent ? Peut être, et pourtant, c'est une réalité. 

Ces pensées font chemin dans notre esprit. 
Et plus le chemin se fait, plus il est difficile de comprendre le fait de consommer des produits animaux. 
Parce que lorsque l'on aime un animal, on l'aime vivant. Pas dans son assiette. 
C'est un individu. Une personne non humaine, un être sentient. 
Regardez une vache dans les yeux, et voyez.




Voici une vidéo qui explique très bien le Paradoxe de la Viande



A lire si vous souhaitez en savoir plus : 
* Voir son steak comme un animal mort de M. Gibert 

* être sentient : "un être sentient est un être subjectivement conscient ; un être qui possède des intérêts ; c’est-à-dire un être qui a des préférences, des désirs, une volonté"

samedi 19 août 2017

Crème peaux atopiques



Les peaux atopiques sont particulièrement difficile à aider, d'autant plus qu'elles ne supportent pas grand chose.
Voici une recette qui devrait soulager les personnes qui en souffrent.

A- Phase Aqueuse
Eau : QSP100%
Teinture de Benjoin (cicatrisant, antibactérien, apaisant) : 5%
Extrait hydroglycériné de Grenade (Calmant, apaisant, réparateur, régénérant) : 3%
Glycérine : 8%

B-Phase Huileuse
Huile de Chia (cicatrisante, apaisante, régénérante, nourrissante, émolliente) : 10%
Caprylis : 5%
Beurre de karité : 5%
Olivem : 5%
Cire de Chanvre (agent de texture émollient) : 2%

C-Ajouts 
Silicone Naturel (émollient, humectant) : 4%
Poudre d'Avoine Colloïdale (adoucissant, améliore la cicatrisation et régénération de la peau) : 2%
Hydractive (hydratant) : 2%
Vitamine E : 0,2%
Conservateur : QSP100%

Cette crème est vegan.
QSP100% : Quantité suffisante pour 100%

Mode Opératoire 
Réalisez une émulsion en deux phases. A température, retirez du feu, agitez.
A froid, mettez les ajouts.
Vous pouvez diluer l'avoine en phase aqueuse si vous craignez des grumeaux.
Mettez en pot. Respectez les délais de conservation.

Appliquez au besoin.


A bientôt, 
Charlie 

jeudi 17 août 2017

Ma vie d'entrepreneuse : Et alors ça marche ?



Quand on s'installe, on passe par différentes périodes.
Envies. Euphorie. Doutes. Peur. Panique. Gêne. Honte.
Certains jours, on se sent fort.e.
D'autres jours, comme un.e moins que rien.
Incapable.
On ne va pas y arriver.
Trop de risques.
Et comment on va faire ?
Comment on va payer le loyer, les courses ?
Et on y va quand même.
On fait ce qu'il faut.
On va démarcher. Les banques.
On se prend des claques, un peu.
Certain.e.s nous font nous sentir à nouveau comme des moins que rien.

On nous dit quoi faire.
Et non on devrait faire comme-ci, comme ça.
Et sérieusement, es-tu sûre ?

Non, je ne suis pas sûre. Je ne suis sûre de rien. Mais, là, j'y vais avec mes tripes.
Mon entreprise c'est mon bébé.
Alors chut.
Tais-toi, respecte mes choix.


Et puis arrivent les "ça marche ?".
J'ai ouvert il y a deux mois coco.
Comment ça peut marcher ? Comment veux-tu que je réponde à cette question ?
Je ne sais pas !
Certains jours, je te dirais oui.
D'autres je panique, parce qu'il se passe rien, parce que ça ne va pas comme je veux.
Alors je me demande, qu'est-ce que j'ai fait de mal ?
Pourquoi ?
Je ne mérite pas moins que d'autres si? Je fais de mon mieux, alors pourquoi ?
Mais je ne vais pas te dire ça, tu t'en fiches.
D'un autre côté, tu n'as pas envie que je te dise que je marche à fond et que je suis riche.
Surtout, toi qui ne m'a pas encouragé. Ou alors, tu vas me demander des tunes.
Mais si ça ne marche pas, ça te fera tellement plaisir.
Alors cette pression, que je me mets déjà, tu n'as pas besoin de me la mettre.
Ne t'inquiète pas.

Alors, oui ça va. Ça démarre. Tranquille.
Laisse donc mon bébé grandir tranquillement.
Pousser. Se stabiliser. Prendre racine.
Et ne pose pas de question.
Je ne te demande pas si ton salaire est bon.
Donc ne me demande pas si je paie mes factures.

Surtout si je te vois une fois toutes les 36 du mois, et 5 minutes.
Surtout pour me dire "ah oui, c'est ça la vie d'entrepreneuse".
La vie d'entrepreneuse, je la vis.
Avec tous les moments difficiles.
Et les peurs.
Et les angoisses.
Et le stress.
Les doutes, encore et toujours.
Et la joie, cette richesse d'émotions.

Parfois, il y a de vrai "ça marche" désintéressés. Mais ils restent délicats. Parce qu'il n'y a pas vraiment de réponse à cette question.
Est-ce que le fait que je ne perde pas d'argent peut être considéré comme un "ça marche" ?
Ou est-ce que pour que je puisse dire que ça marche, il faut que je sois capable de me verser un salaire ?
Je préfère les "Ça va, tu t'en sors ?" à la limite.
Parce que la question n'est plus dirigée directement sur l'entreprise, mais aussi sur toi.
Il est plus facile d'y répondre, car on peut botter en touche.
Ça va, je m'en sors. Pas facile, je suis fatiguée, mais j'aime ce que je fais.
Moins de doute, moins de honte, moins de jugement.

Et puis, pourquoi cette gêne ?
J'ai monté mon entreprise. Toute seule, comme "une grande".
Je devrais être fière.
J'ai pensé, voulu et créé chaque partie.
Alors, oui j'ai fait des erreurs, mais c'est normal.
Qui n'en fait pas ? Qui n'en ferait pas en sautant à pieds joints dans l'inconnu ?

Pourquoi a-t-on sans cesse ce besoin de se justifier, face aux autres, face à soi-même ?
Pourquoi la honte de ne pas mieux faire ? Mieux faire au quotidien ? Faire plus, toujours plus ?

Laissons du temps au temps.
Laissons les jours s'écouler.
Profitons de cette aventure, et soyons fièr.e.s du travail accompli.
Le reste, cela viendra plus tard.



A bientôt, 
Charlie. 


mardi 15 août 2017

L'Horreur de Taiji.





Parce qu'il faut parler de l'horreur et ne pas fermer les yeux.
Aujourd'hui je reviens sur des évènements qui se déroulent annuellement à Taiji.

Taiji se trouve au Japon, dans la préfecture de Yakayama, au bord de l'océan Pacifique.
Ville historiquement baleinière, si elle a cessé la chasse des baleines depuis 88, elle continue de massacrer petites baleines et dauphins.
Australia For Dolphins


Tous les ans, à partir de septembre et jusqu'en mars, les dauphins sont rabattus dans des baies, avant d'être capturés ou tués.
Pour les rabattre, les bateaux se positionnent de façon à former un barrage en forme de V. 
Durant ce temps, les pêcheurs font peur aux cétacés en tapant la surface de l'eau avec de longues barres de métal, ce qui forme comme un "mur de bruit". 
Les dauphins et petites baleines sont dirigées dans la baie où sont installés des filets qui les empêcheront de fuir. 

Commence alors la sélection qui peut durer plusieurs jours. 
Les cétacés vont vivre un enfer pendant des heures, voir des jours, paniqués, souffrant de la faim. 
Les plus "beaux" jeunes seront sélectionnés pour rejoindre des parcs marins dans le monde.
Les autres seront massacrés, sans distinction. 

Photo Sea Sheperd

La mise à mort est violente :  la méthode consiste à détruire la moelle épinière des cétacés à l'aide une tige métallique. 
Les pêcheurs peinent très souvent à atteindre la moelle épinière du premier coup et les dauphins restent conscients durant la totalité de leur agonie.
De plus, ils voient leur famille se faire massacrer devant eux et comprennent parfaitement tout ce qui se passe. 
Traumatisés, certains vomissent de peur. 
Le reste du pod, pourtant pas forcément pris dans les filets, ne s'éloigne pas et assiste au massacre. 
Les mamans se battent pour défendre leurs bébés. 
Lorsque ces derniers ne sont pas capturés ou massacrés, ils sont rejetés de l'autre côté des filets, et souvent incapables de se débrouiller seuls, ils finiront par mourir. 

Les dauphins sont des animaux très sensibles, sociaux, et intelligents. 
C'est un stress extrême, une panique inconcevable. 
C'est d'une cruauté inouïe

Photo C'est Assez

C'est un véritable massacre, violent et inconcevable.
Pourtant, c'est bien réel. 

Les dauphins capturés, seront dressés avant de rejoindre les parcs marins pour la modique somme de... 130 000€.

Photo : Sea Shepherd


Les dauphins massacrés seront vendus en boucherie. 
Or, la viande de dauphin pose un gros problème sanitaire. 
Il est avéré que les cétacés carnivores voient "leur viande" contenir une très haute teneur en mercure. 
T. Endo, expert sur le sujet, révèle après une étude sur 50 échantillons des taux de mercure de 9,6ppm et de methylmercure (version encore plus toxique) de 5,9ppm. 
La limite fixée étant pourtant de 0,3 ppm pour ce dernier. 


Photo Australia For Dolphins

La plupart des japonais ignorent tout de ce massacre et la viande de dauphin n'est souvent même plus vendue sous ce nom.

Mais cette chasse est un excellent prétexte pour donner une illusion de tradition : dans les faits, ce qui intéresse les pécheurs, c'est de fournir les parcs marins. La chasse n'est là que pour maintenir ce leurre. 
Pourtant, si Taiji était bien une ville baleinière, la chasse aux dauphins n'a vraiment commencé qu'en 1969, dans le but de fournir des baleines pilotes au museum de la ville. 

Alors pourquoi ? 
Pour l'argent, tout simplement. 
130 000€ multipliés par les centaines de dauphins envoyés partout dans le monde. 
Imaginez. 
Un business plus que lucratif. 
Un business bien organisé : des quotas sont fixés chaque année. 
Des quotas de capture. 
Dans les faits, on estime que plus de 20 000 dauphins y perdent la vie tous les ans. 

Pour l'année qui arrive, non seulement les quotas sont plus élevés que l'année dernière, mais en plus deux espèces sont ajoutées. 




Non seulement les autorités permettent, mais elles défendent ces chasses. 
Des gardiens sont présents pour empêcher toute intervention.
Les étrangers qui interviennent finiront aux mains des autorités, au mieux expulsés avec interdiction de revenir sur le territoire. 

La communauté internationale ne fait rien face à un pays qui n'en fait qu'à sa tête. 

Pire, Taiji vient fièrement d'annoncer un "jumelage" avec la ville de Klaksvik, aux Îles Féroes, pour défendre la chasse à la baleine indiquant  qu'ils "favoriseront l'utilisation durable des ressources marines vivantes, y compris celle des cétacés". Ils renforceront aussi leurs relations d'amitié et se présenteront en tant que "leaders de l'utilisation durable" de ces ressources".  (C'est assez / Japan times) (Je reviendrai sur le cas des Îles Féroes dans un prochain article.)

Les associations multiplient les campagnes d'informations. 
The Cove, la Baie de la honte a grandement fait connaitre ce massacre. 
Diffusez-le.
Ne fermez pas les yeux.
Parce que cela doit cesser. 
Parce que nous avons, tous, en tant qu'individu, le devoir d'agir. 






Agir :
Les façons d'agir ne manquent pas, voici des exemples : 

*Boycottez les parcs marin (même si la France n'est plus concernée par les captures)
*Diffusez autour de vous, faites part de votre indignation. 
  *Envoyez des mails à l'ambassade du Japon en France : info-fr@ps.mofa.go.jp ou contactez les sur twitter : https://twitter.com/ambjaponfr
* Envoyez un courrier/mail au premier ministre Abe : 
Par courrier : 
PRIME MINISTER OF JAPAN
Prime Minister Shinzo- Abe
Cabinet Office, Government of Japan
1-6-1 Nagata-cho
Chiyoda-ku, Tokyo. 100-8914 JAPAN
+81-3-5253-2111
* Participer aux évènements de protestations. Par exemple Japan Dolphins Day à Nantes ; Japan Dolphins Day à Paris
* Allez sur place pour rentre compte avec Dolphin Project Cove 
* Faites des dons aux associations qui tentent d'agir. 

En savoir plus : 

A voir : Le Film The Cove

Sources :