Grossophobe Moi ? What ?!




Dernièrement, j'ai écrit un article où je donnais une recette type : perdre du poids avant l'été pour être à l'aise en maillot.

Une personne m'a accusé de grossophobie.
J'ai eu la même réaction que le coup où l'on m'a traité de raciste.
Heu WHAT ?
Type : non, si je te dis que tu es un con, ça n'a rien à voir avec tes origines : tu es un con c'est tout.. (m'accusera-t-on de connardphobie ?)

Bref, j'avoue j'ai eu un bug.

Sérieusement : cet article s'adressait aux personnes qui se sentent mal dans leur peau, et qui craignent d'enfiler un maillot de bain.
Il faut être honnête : tout le monde se sent à un moment donné mal dans sa peau.
Ok, pas forcément par rapport à son poids, mais franchement, celui qui n'a jamais eu cette sensation de malaise me jette la première pierre.
Personne ?
Non ?

Bon, pour en revenir à la grossophobie...

Il s'agit d'une "aversion contre les personnes fortes ou obèses".

Illustration Scarlatine 

Là re-What.
Qui moi ?

Mes p'tits gars, sérieusement.
A la limite, la seule remarque que je pourrais faire sur un poids c'est, dans certains cas, de faire attention à la santé. Et bon, en fait même pas, ça ne me regarde pas.

Mais le reste franchement.
Une aversion pour "les gros".
Bon.
Etant donné que je suis en surpoids, ça se passe comment, j'ai une aversion pour moi-même ?
Vous me direz, peut-être hein.
Pi c'est quoi "être gros" ?

Avoir des problèmes de poids, c'est une chose.
Certaines personnes s'assument, et se sentent bien dans leur peau, et je les admire.
Qu'elles soient dites "maigres" ou "grosses".
Personnellement, mon poids me gêne. Et je sais que je ne suis pas la seule.

Faut dire que moi et le poids c'est pas franchement une grande histoire d'amour.
Tout et n'importe quoi peut avoir de l'effet dessus.
Le stress peut soit me couper l'appétit, et bam, je vais perdre, soit me faire gonfler.
Pareil pour le moral.
Je peux compenser avec de la nourriture doudou, et mon pantalon finit par me rappeler à l'ordre.
Je peux avoir la nausée de moi même et rien avaler, comme avoir ce besoin de me "remplir" et manger tout ce qui me tombera sous la main.
Ado, je suis passée à la limite de l'anorexie, avec une très grosse perte de poids en quelques semaines.

Illustration Scarlatine 


Aujourd'hui, suite à une prise de cortisone et à un dérèglement hormonal, j'ai pris 20kg.
Avec le recul, j'me dis punaise, sérieux, j'étais bien en fait, avant ("bien" subjectivement, pour moi, hein je précise)... mais est-ce que j'étais plus heureuse ?
Le problème n'était pas tellement mon poids finalement, mais tous ces désordres alimentaires, signe d'autres troubles..

Malgré une alimentation différente, plus équilibrée, plus saine, et beaucoup moins de troubles alimentaires, le poids s'est installé.

Bref, tout ça pour dire que je dois faire avec.
Comme je ne monte plus sur la balance et que je n'ai pas de miroir en pied à la maison, je m'ignore.

Quand je me vois, je grimace.
Du coup j'évite.
Je suis pas fan du regard sur moi.
Je me cache un peu.
Beaucoup.
Alors le maillot de bain ?
Jamais. Bon, j'en ai pas eu l'occasion de toute façon.


illustration de Scarlatine

Du coup, après cette réflexion, je me suis quand même interrogée.
Jusqu'où va cette histoire de grossophobie ?
Et pourquoi n'accuse-t-on pas les parapharmacies ou les grandes marques qui proposent différents machins pourris pour la santé de grossophobie ?
Et notre médecin, tiens qui nous suggère un régime ?


Et pourquoi m'accuser de grossophobie quand je finis en disant "n'oubliez pas vous êtes belles/beaux" ?
Ça m'semble assez claire non ?
J'avoue, je semble traiter le sujet avec légèreté, la toute de suite maintenant. Mais ce que je veux dire c'est...

Sérieusement, si vous vous sentez bien dans votre peau, avec vos rondeurs, bravo, vraiment.
Je sais que pour la plupart, vous avez travaillé dur pour vous sentir belles/beaux.
Malheureusement, tous le monde n'est pas à votre niveau.

Alors, n'oublions pas toutes celles - et ceux - qui vont mal, à qui leur poids pourrit la vie, qui se focalisent dessus, ces femmes - hommes belles-beaux qui s'ignorent et qui ont besoin de ces choses là pour se sentir mieux.

Arrêtons d'accuser du mal tout à chacun. De voir le mal partout lorsqu'il y a juste un partage.
La tolérance, ce n'est pas accuser tout le monde des pires intentions du monde.




A bientôt 💚
Charlie





On est fans !