Ma vie d'entrepreneuse, Episode 8 : La malveillance


Depuis que je suis un peu présente sur les réseaux sociaux, j'ai rencontré un certain nombre de personnes malveillantes.
Le truc, avec internet, ce que beaucoup se sentent très puissants et n'hésitent pas à se montrer insultants voir menaçants.
Avec le temps, j'ai appris à faire avec.


Lorsque j'ai ouvert ma société, j'ai rencontré un nouveau type d'attaque : celles envers celle-ci.

Et comme certains le savent, ma société, c'est des années de travail, et je ne tolère pas d'attaques injustifiées à son égard.

Récemment, - même si ce ne sera plus récent lorsque cet article sera publié - j'ai rencontré une autre forme de malveillance.

Du type "réelle", avec une volonté de nuire.
De me nuire à moi et à ma société.

Lorsque je l'ai appris, je suis d'abord passée par la colère.

Comment cette personne osait-elle tenir de tels propos et avoir une telle volonté ?
Et comment pouvait-elle imaginer être capable de me détruire ?
Mais pour qui se prenait-elle, limite à débarquer comme ça de nulle part, et décider, juste parce qu'elle en avait envie, qu'elle allait détruire ma vie ?

Je suis ensuite passée par une phase d'incompréhension double :
Comment des personnes pouvaient être aussi malveillantes ?
Qu'est-ce qui peut bien rendre quelqu'un aussi méchant, mauvais, avec une telle volonté de nuire?
Mais aussi, pourquoi moi ?
Pas tellement par rapport à ce que j'avais pu faire pour être la cible de cette personne puisque je le savais et ne pas se laisser insulter n'était pas, pour moi, une cause de culpabilité.
Même si là ou c'était étonnant et que j'avais été moi, femme et chef d'entreprise, la cible de cette personne pourtant opposée à de nombreuses autres... Donc : pourquoi moi finalement ?


Mais franchement, je me disais surtout : la poisse va s'arrêter quand ?
J'ai eu une grosse période de cumul, et à un moment, ça devient fatiguant.

Passées ces deux phases, j'avais deux choix : ou me laisser faire, ne rien dire et tendre le dos.
Ou agir.
J'ai décidé d'agir, et de faire face aux conséquences.
Pour plusieurs raisons : déjà, je refuse d'être une victime et de me laisser piétiner.
Ensuite, parce que je n'avais rien à me reprocher.
Ni dans ma gestion de ma société, ni dans ma vie privée et courante.

Paradoxalement, je n'aime pas les conflits, et je n'avais pas envie de mettre des procédures en route.
Mais ce que je voulais c'était avoir la paix.
Mais la paix sans m'écraser, sans menace planante au dessus de ma tête.
Je voulais que cette personne comprenne qu'elle ne pouvait pas s'attaquer à moi impunément, et qu'elle n'avait pas tous les droits.

Que moi aussi j'en avais, et parmi ces droits, j'avais celui de me défendre.


Vous l'avez tout.e.s.
Défendez-vous.
Ne laissez personne vous rabaisser, tenter de vous détruire, de vous abattre.
Vous êtes plus fortes que ça.

A bientôt. 
Charlie 






On est fans !