De l'animal à la laine...




On (me) demande souvent pourquoi le refus de la laine, car après tout, il faut bien tondre le mouton non ? 
Mais, est-ce vraiment le cas ? 


La laine, c'est quoi ? 

Définition du Larousse :

Fibre à croissance continue provenant de la toison des moutons et utilisée comme matière textile (La fibre de laine, qui est un sous-poil, est très résistante et peut être facilement filée et tissée.)
Fibre d'origine animale (alpaga, chameau, chèvre du Cachemire, guanaco, lama, lapin angora, chèvre mohair, vigogne, yack).




La laine est prélevée par tonte ou "épilation" à l'animal concerné. Elle est ensuite nettoyée en plusieurs étapes, (avec prélèvement de la graisse : lanoline à ce moment là) puis intervient le cardage, le défeutrage, le peignage et le filage. 

La laine peut être teinte ou non. Elle est tissée, tricotée, apprêtée.. 

Les principaux pays producteurs de laine sont la Chine, l'Australie et la Nouvelle Zélande. Viennent ensuite le Royaume Uni, l'Iran et l'Argentine. 
On produit environ 67kg de laine par seconde dans le monde. 

La "face cachée" de l'industrie de la laine 

PETA - Enquête producteur de laine

L'industrie de la laine est responsable de nombreuses souffrances pour les animaux concernés.
Par exemple, les mutilations : dès leur plus jeune âge, les moutons sont castrés pour les mâles, leur queue est coupée et leurs oreilles perforées.
Tout cela sans anesthésie.
De plus, ils souffrent de la densité anormale de leur laine, du froid, du chaud et surtout de la tonte.
La tonte est la plupart du temps réalisée brutalement, à la va vite... et l'hiver, pour plus de rentabilité.
En effet, payés au volume, les travailleurs ne prennent aucun soin des animaux. Ils peuvent tondre, dans le cas de l'Australie par exemple jusqu'à 300/400 moutons par jour.
Pire, ils subissent violences, coupures et privation d'eau et de nourriture afin de ne pas être en état de résister à ces traitements.
Une autre pratique est dénoncée : celle du mulesing, encore très répandue en Australie, qui est un des plus gros producteurs de laine dans le monde : on pratique des mutilations en enlevant des morceaux de peaux et de chair aux moutons pour prévenir les infestations de mouches. Non seulement inefficace, cette pratique est source de souffrance et d'infections.
Lorsqu'ils sont trop vieux et donc plus rentables, les moutons sont envoyés au Moyen Orient par bateau et subissent donc les déboires d'une traversée violente, dans des espaces bondés avec le minimum d'eau et de nourriture. Lorsqu'ils ne meurent pas de faim, de soif, de blessures... ils arrivent affaiblis pour être égorgés dans les abattoirs locaux.
Evidemment, on parle ici des moutons, mais ils ne sont pas les seuls victimes de l'industrie de la laine. Le lapin angora est épilé (à vif) tous les 100 jours. La peau souffre de ce traitement (si elle ne part pas avec le poil) et le lapin qui a besoin de sa laine pour le protéger du froid meurt souvent d'hypothermie suite à ce traitement.


PETA - Enquête producteur de laine


Et dans la nature ? 

Naturellement, la plupart des animaux, sauf ceux qui ont génétiquement été modifiés ne "produisent" que la laine dont ils ont besoin pour survivre. Ils "mu(ai)ent" tout comme nos chats perdent leurs poils, par exemple, ou se débarrassaient d'eux -même du surplus de laine qui les gênait.
Aujourd'hui, ce besoin de tonte est dû à des sélections et des manipulations pour empêcher cette mue, conserver cette "gêne" et donc éviter une "perte" de laine pour l'exploitation.





Que faire ? 

Idéalement ? Ne pas consommer de laine !
Si vraiment ça vous semble trop compliqué, ou si vous ne souhaitez pas le faire, choisissez des vêtements produits avec de la laine plus éthique, notamment avec des engagements quant à la tonte et à la pratique du museling.
Sachez cependant que les marques ignorent parfois (volontairement ou non)  les pratiques de "récolte" de la laine et peuvent se vanter d'éviter toute souffrance.





Alors, laine ou pas laine ? 

A bientôt, 
Charlie 


On est fans !