DIP ô mon DIP... Mes réponses aux 10 questions les plus courantes !


On entend - lit - un peu tout et n'importe quoi sur les DIP - comprenez Dossier d'Information Produit - du coup j'ai décidé de mettre un peu tout ça au clair !


1) C'est quoi un DIP ? 

Le DIP, c'est le dossier d'information produit.
Il concerne un cosmétique qui une fois "validé" ne peut plus subir de changement.

2) Est-ce que je peux avoir un DIP pour plusieurs produits ?

Généralement, non. Il arrive que certains prestataire proposent des "pack" avec des variations de produits, par exemple une changement de parfum ou de colorant, mais globalement c'est assez rare.

3) Ok, mais dans le DIP, il y a quoi ? 

Un DIP complet c'est :
I - Présentation du produit
II - Rapport de sécurité
A - Information
B - Evaluation du risque pour la santé humaine.
III- Conformité BPF - Méthode de fabrication
IV - Preuves de l'effet revendiqué
V-  Données relatives à l'expérimentation animale
VI - Données relatives aux nano-matériaux.

4) Un DIP ça coûte au moins 1000 € ! 


Absolument pas ! Pour un DIP complet, on est globalement autour de 300€ HT.
Je dis DIP complet parce que les prestations varient selon les prestataires. Soyez attentifs à ce que contient votre devis !
Par exemple, certains prestataires vont ne faire que la partie II-B qui est la partie qui doit être rédigée par l'évaluateur de sécurité (Toxicologue, Médecin, Pharmacien, Vétérinaire...)
D'autres vont vous proposer le rapport de sécurité uniquement.
D'autres le DIP en totalité, ajoutant même parfois la déclaration obligatoire au CPNP.

5) Je peux prendre n'importe qui qui a le diplôme adéquat ?

Techniquement, oui. Mais je vous conseille vraiment de vous diriger vers quelqu'un qui connait bien la règlementation et le sujet.



6) Est-ce que le DIP est obligatoire ? 

Oui, il est indispensable et obligatoire, vous ne pouvez pas vendre vos cosmétiques sans.
Même si ce n'est pas la seule obligation réglementaire, évidemment !

7) Est-ce que je dois envoyer le produit à l'évaluateur ? 

Ça dépend des évaluateurs, mais en général, les informations écrites suffisent.
Par contre, s'il faut effectuer des tests en laboratoire - cela dépend du cosmétique et de ses composants - il faudra le réaliser en conditions réelles et l'envoyer.

8) Que sont les tests en laboratoire ? 


Ça dépend vraiment des cosmétiques et des évaluateurs. Notez que les tests sont aussi de votre responsabilité, vous pouvez les faire si vous le souhaitez même sans demande de l'évaluateur. D'autres ont tendance à sur-tester c'est à vous de voir.



Cela peut être les tests suivants :
* Challenge test (conservation)
* Microbio Flore totale
* Mesure de l'activité de l'eau Aw
* Patch test
* Tests oculaires
...

9) C'est vrai que je dois montrer mon DIP à mes clients ?

Non. Le DIP est un dossier totalement confidentiel, seuls les autorités peuvent demander à le consulter pour voir si vous êtes bien dans les règles.
Pour le reste, il est à vous, et uniquement à vous. Quand je dis vous, c'est à dire à la personne responsable dont le nom est indiqué sur le dossier.
Comprenez qu'il contient toutes les informations sur votre cosmétique. Le donner, c'est donner à d'autres le fruit de votre travail.

10) On peut faire un DIP à plusieurs pour faire des économies ?

Non, un DIP est nominatif. A moins de vous arranger avec votre évaluateur/prestataire pour qu'il produise le même DIP à plusieurs noms, vous ne pourrez pas le partager.
Mais cela veut aussi dire qu'il faut vous arranger sur la recette et tout ce qui concerne le produit.




Alors, c'est plus clair maintenant ? 
A bientôt, 

Charlie 


Commentaires

  1. oui bien plus clair !! merci pour cet article <3

    RépondreSupprimer
  2. Je me suis toujours demandée pourquoi certaines recette de base n'étaient pas mutualisée pour plus de facilité (par exemple pourquoi une association de savonnier ne pourrait pas mutualiser une recette de savon neutre). J'ai ma réponse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est vrai que ce serait pratique. Après une recette validée il suffirait de changer la personne responsable sur un dossier, mais je pense que les toxicologues ne seraient pas d'accord..
      Cela dit, ça se fait un peu dans certains pays, mais sur 1 à 2 personnes, avec accord du toxico et un surcoût.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

On est fans !